Misato Nakamura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nakamura.
Misato Nakamura
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Drapeau du Japon Japon
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Hachiōji
Taille 1,57 m
Catégorie -48 kg (super-légers)
-52 kg (mi-légers)
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 2
Championnats du monde 3 1 0
Ch. du monde par équipes 1 0 1
Jeux asiatiques 2 0 1
Meilleurs résultats en Grands Chelems
Tournoi Paris Ekaterinbourg Rio Tokyo
Résultat Médaille d'or (1) Médaille d'or (2) Médaille d'or (1) Médaille d'or (2)

Misato Nakamura (中村 美里, Nakamura Misato?, née le à Hachiōji) est une judokate japonaise évoluant dans la catégorie des moins de 52 kg (poids mi-légers), ce après avoir commencé sa carrière en moins de 48 kg (poids super-légers). Médaillée olympique en 2008 et 2016, elle devient championne du monde en 2009, 2011 et 2015 et finaliste des mondiaux de 2010. Elle remporte également quatre médailles continentales en Championnats d'Asie, dont trois titres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fin 2005, un mois après avoir remporté le titre de championne d'Asie des moins de 20 ans, elle se révèle en remportant le prestigieux tournoi féminin de Fukuoka en moins de 48 kg. Un mois plus tard, elle bat la championne du monde en titre de la catégorie, la Cubaine Yanet Bermoy, à l'occasion du Tournoi de Paris.

Son passage dans la catégorie supérieure des 52 kg — celle des poids mi-légers — se traduit rapidement par de bonnes performances. Elle remporte ainsi la Coupe Kodokan dès sa première apparition dans la catégorie en novembre 2007[1]. Elle enchaîne immédiatement après par un succès dans la Coupe Jigoro Kano et empoche un podium au Tournoi de Paris. Son succès aux Championnats du Japon la qualifie définitivement pour les Jeux olympiques d'été de 2008 organisés à Pékin. Défaite en demi-finale, elle dispute et remporte le combat pour la médaille de bronze. Elle est alors médaillée olympique à 19 ans. Elle confirme son adaptation rapide dans la catégorie l'année suivante en s'illustrant lors des principaux tournois : deuxième place en fin d'année 2008 à Tokyo au Grand Slam Tokyo, nouveau nom de la Coupe Jigoro Kano, troisième du Grand Chelem de Paris, vainqueur du Grand Prix de Hambourg et du Grand Chelem de Moscou. Aux Championnats du monde tenus en août 2009 à Rotterdam, elle réalise un parcours parfait et enlève la médaille d'or en finale contre la Cubaine Yanet Bermoy[2], autre transfuge des moins de 48 kg.

L'année suivante, elle remporte le Masters mondial de Suwon en battant sa compatriote Nae Udaka, puis le tournoi de Paris, face à l'Espagnole Ana Carrascosa, et le Grand Slam Rio de Janeiro face à la Luxembourgeoise Marie Muller. Elle remporte la médaille d'argent lors des mondiaux de Tokyo, battue par la Japonaise Yuka Nishida. Elle dispute ensuite les Jeux asiatiques, elle bat en demi-finale la Coréenne du Nord An Kum-ae puis s'impose en finale face à la Mongole Bundmaa Munkhbaatar.

En début d'année 2011, elle remporte le Masters mondial de Bakou, devant Yuka Nishida, puis termine cinquième du tournoi de Paris où elle est battue par Priscilla Gneto lors du match pour la médaille de bronze[3]. Enavril, elle remporte le All Japan Judo Championships, le championnat du Japon. Lors des mondiaux de Paris, elle l'emporte en finale face à Yuka Nishida qui l'avait battu en finale lors de l'édition précédente[4]. En fin d'année, elle termine cinquième du tournoi de Tokyo.

En début d'année 2012, elle remporte la médaille d'argent du Masters mondial disputé à Almaty, battue par Yuka Nishida[5]. De nouveau championne du Japon en avril, elle obtient sa sélection pour les Jeux olympiques de Londres. Elle est éliminée au deuxième tour du tournoi par An Kum-ae[6].

Lors des championnats du Japon 2014, c'est Yuka Nishida qui l'emporte en finale devant Misato Nakamura, Yuki Hashimoto remportant une médaille de bronze[7]. C'est finalement cette dernière, vainqueure de tournois importants depuis l'année précédente, qui obtient la sélection pour les mondiaux de Chelyabinsk[8]. En juillet, elle remporte le tournoi Grand Chelem disputé en Russie, Tyumen prenant la succession de Moscou. Elle bat en finale Yulia Ryzhova. En septembre, elle remporte les Jeux asiatiques disputés à Incheon en battant Gulbadam Babamuratova[9]. Elle termine troisième du tournoi deTokyo en décembre[10].

Elle enchaîne ensuite par une deuxième place à Düsseldorf, puis remporte les championnats du Japon[11]. Cette victoire lui assure sa place pour les mondiaux d'Astana[12]. Lors de ces derniers, elle bat la Roumaine Andreea Chițu[13],[14]. En fin d'année, elle remporte le Grand Chelem de Tokyo face à Ai Shishime.

Elle remporte un nouvelle fois le All Japan Judo Championships de Fukuoka, s'imposant face à Ai Shishime[15], confirmant sa sélection pour la prochaine échéance olympique. Le mois suivant, elle remporte le Masters mondial disputé à Guadalajara en battant en finale Natalia Kuziutina[16]. Lors du tournoi des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, elle perd en demi-finale face à la Kosovare Majlinda Kelmendi, puis s'impose face à la Brésilienne Erika Miranda lors du combat pour la médaille de bronze[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

ompétitions internationales[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2005 Championnats d'Asie des moins de 20 ans Taipei 1re Moins de 48 kg
2006 Jeux asiatiques Doha 3e Moins de 48 kg
2008 Jeux olympiques Pékin 3e Moins de 52 kg
2009 Championnats du monde Rotterdam 1re Moins de 52 kg
2010 Championnats du monde Tokyo 2e Moins de 52 kg
Jeux asiatiques Guangzhou 1re Moins de 52 kg
2011 Championnats du monde Paris 1re Moins de 52 kg
2014 Jeux asiatiques Incheon 1re Moins de 52 kg
2015 Championnats du monde Astana 1re Moins de 52 kg
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 3e Moins de 52 kg

Dans les compétitions par équipes :

Année Compétition Lieu Résultat
2006 Championnat du monde par équipe Paris 3e
2008 Championnat du monde par équipe Tokyo 1re
2014 Jeux asiatiques Incheon 1re

Tournois Grand Chelem et Grand Prix[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2006 Super World Cup Tournoi de Paris Paris 3e Moins de 48 kg
2007 Super World Cup Tournoi de Paris Paris 3e Moins de 48 kg
Coupe Jigoro Kano Cup Tokyo 2e Moins de 52 kg
2008 Super World Cup Tournoi de Paris Paris 3e Moins de 52 kg
Grand Slam Tokyo Tokyo 2e Moins de 52 kg
2009 Grand Slam de Paris Paris 3e Moins de 52 kg
Grand Prix Hambourg Hambourg 1re Moins de 52 kg
Grand Slam Moscou Moscou 1re Moins de 52 kg
Grand Slam Tokyo Tokyo 1re Moins de 52 kg
2010 Masters mondial Suwon 1re Moins de 52 kg
Grand Slam Paris Paris 1re Moins de 52 kg
Grand Slam Rio de Janeiro Rio de Janeiro 1re Moins de 52 kg
2011 Masters mondial Bakou 1re Moins de 52 kg
2012 Masters mondial Almaty 2e Moins de 52 kg
2014 Grand Slam Tioumen Tioumen 1re Moins de 52 kg
Grand Slam Tokyo Tokyo 3e Moins de 52 kg
2015 Grand Prix Düsseldorf Düsseldorf 2e Moins de 52 kg
Grand Slam Tokyo Tokyo 1re Moins de 52 kg
2016 Masters mondial Guadalajara 1re Moins de 52 kg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nakamura wins Kodokan Cup title », sur japantimes.co.jp, 17 novembre 2007. Consulté le 29 août 2009.
  2. « Ribout, le coup de maître », sur eurosport.fr, .
  3. Emmanuel Charlot, « Priscilla Gneto, la catégorie en question », sur lespritdujudo.com, .
  4. « -52 kg: Nakamura sacrée », sur eurosport.fr, .
  5. « L’Asie domine au premier jour du Masters FIJ d’Almaty », sur eju.net.
  6. « JO 2012: Priscilla Gneto offre sa 2e médaille à la France », sur lexpress.fr, .
  7. Morgan Maury, « Championnats du Japon 2014, le premier acte », sur lespritdujudo.com, .
  8. « udo : L’équipe japonaise pour les Monde », sur rmcsport.bfmtv.com, .
  9. Emmanuel Charlot, « Le Japon domine les Jeux d'Asie 2014 », sur lespritdujudo.com, .
  10. (en) « Judo Grand Slam, Tokyo 2014 », sur worldjudoday.com, .
  11. Thomas Rouquette, « Championnats du Japon 2015 (J1) : les favoris n'ont pas failli », sur lespritdujudo.com, .
  12. Thomas Rouquette, « Sélection japonaise pour Astana : pas d’Ono ni de Takato ? », sur lespritdujudo.com, .
  13. « -52kg: Nakamura titrée », sur lequipe.fr, .
  14. Olivier Remy, « Mondiaux d'Astana - La deuxième journée en direct commenté », sur lespritdujudo.com, .
  15. Thomas Rouquette, « Championnats du Japon 2016 : Hifumi Abe crève encore l'écran », sur lespritdujudo.com, .
  16. Pedro Lasuen, « La crème du judo au Masters de Guadalajara », sur euronews.com, .
  17. « JO Rio 2016 — Le direct du 2e jour », sur lespritdujudo.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Fiches sur la sportive : JudoInside.com • Sports ReferenceVoir et modifier les données sur Wikidata