Kristel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kristel (homonymie).

Kristel
Kristel
Vue de Kristel
Noms
Nom arabe كريشتل
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Oran
Daïra Gdyel
Commune Gdyel
Statut village
Géographie
Coordonnées 35° 49′ 34″ nord, 0° 29′ 00″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Kristel

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Kristel

Kristel est un village portuaire, situé sur la côte Méditerranéenne à 26 km d'Oran en Algérie[1], sa population est de 3 072 habitants en 2008[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Kristel est un village enclavé, situé dans une crique[3], en bordure des villes d'Oran et d'Arzew, à 26 km à l’est d'Oran[1] dans une région couverte par des maquis denses, mais également très peu peuplée[4]. Il relève administrativement de la commune de Gdyel (wilaya d'Oran)[5].

La côte du village est rocheuse[1] et le relief de son territoire est accidenté, le Djeble Krsitel atteint 490 m d’altitude[3] et le Djebel Orous 630 m[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte ottomane du XVIIIe siècle illustrant la côté algérienne des régions de Mostaganem et d'Oran et montrant le village au centre.

Kristel était un Souk au XVIIIe siècle pour les habitants de la région et particulièrement ceux de la côte. Les officiers espagnols d’Oran venaient approvisionner leurs troupes et leurs garnisons ainsi que les beys de l’Ouest[6]. Le village était appelé « kerch ettel » (le ventre du Tell), puis il a été francisé en son nom actuel. Ses habitants sont appelés les Krislis[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Les habitants travaillent principalement dans la pêche et l’agriculture, le chômage touche la majorité des jeunes, le tourisme souffre de l'inexistence de structures d'accueil comme les hôtels[7]. À cause de la rareté de l’eau, les habitants ont développé un réseau d'irrigation spécial similaire aux foggaras qui permet aux propriétaires terriens de partager cette ressource[6].

La bande côtière de Kristel abrite de nombreuses plages dont Aïn Franine et Aïn Defla, et des sources thermales. Les plages ont bénéficié de travaux d'aménagement en 2010, ainsi que le chemin de wilaya, CW75 reliant l'agglomération de Belgaïd, située à l'extrême-est d'Oran, à Kristel[8].

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Marc Côte, Guide d'Algérie : paysages et patrimoine, Média-Plus, , 319 p. (ISBN 9961-922-00-X), p. 57
  2. ONS, Armature urbaine (RGPH 2008) : Les principaux résultats de l'exploitation exhaustive, Alger, Office National des Statistiques, , 213 p. (ISBN 978-9961-792-74-2, lire en ligne), p. 138
  3. a et b Daniel Babo, Algérie, Éditions le Sureau, coll. « Des hommes et des lieux », (ISBN 978-2-911328-25-1), p. 54
  4. Côte Ouest : la face cachée Kristel : un port dans la Sierra, Info Soir du 18/08/2004.
  5. Kristel, l'envers du décor, Le Quotidien d'Oran du 21/01/2009.
  6. a b et c Une ville, une histoire : Le ventre du Tell, Info Soir du 11/03/2012.
  7. Une localité qui veut sortir de l'oubli Kristel, El Watan du 14/09/2008.
  8. Oran : Kristel en pôle touristique, Info Soir du 30/06/2010.

Articles connexes[modifier | modifier le code]