Kresy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Voïvodies polonaises de 1922 à 1939. On peut considérer celles de l'est comme les Confins.

Le terme Kresy, pluriel qui signifie « périphérie » ou « frontière » et équivaut au français « confins », désigne le territoire oriental de la République des Deux Nations.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant l'entre-deux-guerres, « Kresy » désignaient les territoires de la Deuxième République de Pologne situés à l'est de la ligne Curzon.

En septembre 1939, l'Union soviétique annexa les Kresy et les intégra dans les républiques soviétiques d'Ukraine et de Biélorussie, sauf la région de Wilno, cédée à la Lituanie, elle-même bientôt transformée en république soviétique.

Cette situation a été confirmée après la Seconde Guerre mondiale.

Depuis l'éclatement de l'Union soviétique, ces territoires appartiennent respectivement aux trois nouveaux états indépendants : Biélorussie, Lituanie, Ukraine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

C'est un germanisme, emprunté au moyen bas allemand « Kres » et fixé dans l'écrit au XVIIIe siècle, par lequel les colons du Drang nach Osten désignaient la zone au delà de leurs implantations[1]. Le correspondant en allemand moderne est « Kreis », qui signifie au sens littéral « cercle » et, au sens d'un découpage territorial, « arrondissement ».

L'introduction du terme dans le vocabulaire polonais au sens actuel est le fait du géographe francopolonais Wincenty Pol (pl).

Sources[modifier | modifier le code]

  1. S. Dubisz (pl), Granice i pogranicza, język i historia: materiały międzynarodowej konferencji naukowej, pp. 43 & 45, Université de Varsovie, Varsovie, 27-28 mai 1993 (ISBN 8385466606).

Sur les autres projets Wikimedia :