Kraken (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kraken
illustration de Kraken (navire)
Le navire en 2015 à la JadeWeserPort-Cup de Wilhemshaven (Allemagne).
Autres noms Pedro Doncker (1974-2018)
Type Traditional ship (d)
Gréement trois-mâts goélette
Histoire
Chantier naval Veldhuis-Werft Groningen
Lancement 1974
Équipage
Équipage 14
Caractéristiques techniques
Longueur 47 m
Longueur de coque 34,45 m
Maître-bau 7,50 m
Tirant d'eau 3,60 m
Tirant d'air 34 m
Déplacement 242 tonnes
Voilure 1 000 m2 (12 voiles)
Propulsion Mercedes (470 cv)
Caractéristiques commerciales
Capacité 35/100
Carrière
Propriétaire Wings of the Ocean
Pavillon Drapeau de la Dominique Dominique
Port d'attache Portsmouth

Le Kraken (anciennement Pedro Doncker) est un trois-mâts goélette à coque acier, battant pavillon dominicain, ayant appartenu à la société V&S Charters. Construit en 1974 à Groningue en tant que chalutier, il est reconverti en goélette à trois mâts en 1983 et devient un navire de croisière dans les Caraïbes puis l'Europe du Nord, notamment la mer Baltique. En 2008, le navire est à nouveau transformé en trois-mâts goélette.

À la suite de son rachat en 2018 par l'O.N.G. Wings of the Ocean, le navire est renommé en Kraken et œuvre dans la dépollution océanique, la recherche scientifique, ainsi que dans l'apprentissage de la navigation à la voile. En 2021, le bateau est racheté par le groupe SOS qui intègre l'association Wings of the Ocean.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Kraken toutes voiles dehors en 2020.

Débuts[modifier | modifier le code]

Le Kraken est initialement un chalutier de pêche néerlandais, construit en 1974[1] au chantier naval Veldhuis-Werft de Groningue, sous le nom de Pedro Doncker.

Navire de croisière[modifier | modifier le code]

Le navire est transformé en 1983 en goélette à trois mâts[2] et navigue dans les Caraïbes[3] à partir du port de Curaçao, pour des croisières destinées à la clientèle américaine[4].

En 1985, il est racheté et ramené aux Pays-Bas avec un équipage de quatre personnes pour des croisières dans les eaux d'Europe du Nord, en particulier en mer Baltique[4].

En 1998, le bateau est racheté par la compagnie maritime Vlaun Holding B.V.[3]. Son port d'attache est alors Amsterdam[3].

En 2008, le navire est la propriété de la compagnie germano-néerlandaise Traditional Sailing Charter BV[5]. Il bénéficie de nouveaux travaux qui le transforment en trois-mâts goélette[2] et dispose d'un gréement moderne[4]. Il possède alors un pont spacieux, 10 cabines pour 35 passagers en croisière et peut aussi accueillir jusqu'à 100 personnes en excursion de journée[6]. Le Pedro Doncker participe à de nombreux festivals maritimes, comme le Hanse Sail de Rostock, à la semaine de Kiel, ainsi qu'à Brest 2008, aux Les Tonnerres de Brest 2012 et à la Krögercup en 2018[7].

Avec Wings of the Ocean[modifier | modifier le code]

En 2018, le navire est acheté par Julien Wosnitza, fondateur de l'O.N.G. Wings of the Ocean et renommé en Kraken[8]. Après des travaux à Cherbourg à l'automne 2018[9], il débute sa mission en partant de La Corogne pour Lisbonne, puis les Canaries et les Açores[10]. À l'été 2020, il est en cale sèche à Savone en Italie, pour des travaux de rénovation[11].

Wings of the Ocean utilise le Kraken pour la dépollution des littoraux[12], la sensibilisation, la recherche scientifique et l’apprentissage de la navigation[13]. Il peut embarquer 24 volontaires[13]. Il effectue des missions en Méditerranée et dans les îles de l'Atlantique[14], notamment les Baléares, les Canaries, Gibraltar et Madère (mai 2021)[15].

Wings of the Ocean est victime d'une escroquerie pour des travaux de rénovation du navire en 2020. Afin de faire face aux pertes financières, le Kraken est racheté par le groupe SOS en 2021, qui gère plusieurs associations en France[16], tout en permettant à l'ONG de continuer à utiliser le bateau pour des dépollutions[17].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Dieter Mergner, Kreuzfahrten, Maritimes & Gewässer: Anregungen & wissenwertes - nützliches & unnützliches, Books on Demand, (ISBN 978-3-7481-9590-0, lire en ligne), p. 80
  2. a et b (de) « Barkentine Pedro Doncker », sur schiffsspotter.de (consulté le )
  3. a b et c (en-US) « Pedro Doncker – The impressive barkentijn », sur SAIL Amsterdam, (consulté le )
  4. a b et c « Schiffdetails - Sailing and More », sur www.sailing-and-more.de (consulté le )
  5. (en) « NOVARA-expedition.org », sur www.novara-expedition.org (consulté le )
  6. « Navires Pedro Doncker | Wind Is Our Friend », sur www.windisourfriend.com (consulté le )
  7. (de) « Elf Traditionssegler gingen an den Start », sur KN - Kieler Nachrichten, (consulté le )
  8. « Le Kraken • Wings Of The Ocean », sur Wings Of The Ocean (consulté le )
  9. « Parti dépolluer l'océan, le Kraken est coincé à Cherbourg », sur France 3 Normandie, (consulté le )
  10. « Dépolluer l’Atlantique du plastique : où en est la mission du Kraken ? », sur Sciencepost, (consulté le )
  11. (it) « Arriva a Savona "Wings of the ocean": l’associazione francese che ripulisce i mari dalla plastica - IVG.it », sur Il Vostro Giornale, (consulté le )
  12. Benjamin Carboni, Déclic écologique, Fleurus, (ISBN 978-2-8153-1630-9, lire en ligne)
  13. a et b « Kraken, le navire qui dépollue les océans », sur www.voileetmoteur.com, (consulté le )
  14. Frédéric Karpyta, « Quelles solutions durables pour l'océan ? », sur Ça m'intéresse, (consulté le )
  15. (es) Cynthia Acosta, « El ‘Kraken’ limpia las costas », sur eldia.es, (consulté le )
  16. « Wings of The Ocean : le bateau Kraken revendu - Radio Mélodie », sur www.radiomelodie.com (consulté le )
  17. « Wings of the ocean : le cap des 200 dépollutions dépassé cette année - Radio Mélodie », sur www.radiomelodie.com (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chapman Great sailing ships of the world (Otmar Schäuffelen) p 237 (ISBN 1-58816-384-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]