Kirkpatrick Sale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kirkpatrick Sale
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
IthacaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Né à New York en 1937, Kirkpatrick Sale est un chercheur indépendant américain. Les principaux thèmes abordés dans ses ouvrages sont la technologie et la société industrielle dans une perspective à la fois écologique et anti-industrielle. Souvent décrit comme « néo-luddite », il s’est fait connaître aux États-Unis après avoir brisé un ordinateur en public lors d’une présentation de son livre sur La révolte luddite. Briseurs de machines à l’ère de l’industrialisation en 1995[1].

Pour lui, « l'empire américain n'est plus ni une nation ni une république mais un tyran agressif à l'étranger et despotique sur son territoire »[2]. Partisan d'une nouvelle forme de sécession au sein des États-Unis, il milite pour une réappropriation du champ politique à l'échelle locale[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Originales en anglais[modifier | modifier le code]

  • The Land and People of Ghana, Lippincott, 1963, 1972.
  • SDS, Random House, 1973. Vintage Books edition (paperback) 1974. (ISBN 0394478894)
  • Power Shift: The Rise of the Southern Rim and Its Challenge to the Eastern Establishment. New York: Random House, 1975.
  • Human Scale. New York: Coward, McCann & Geoghegan, 1980. (ISBN 0-698-11013-7)
  • Dwellers in the Land: The Bioregional Vision. San Francisco: Sierra Club Books, 1985. (ISBN 0-87156-847-0)
  • The Conquest of Paradise: Christopher Columbus and the Columbian Legacy, Knopf, 1990.
  • The Green Revolution: The American Environmental Movement, 1962-1992, Hill and Wang, 1993.
  • Rebels Against the Future: The Luddites and Their War on the Industrial Revolution: Lessons for the Computer Age, Addison Wesley, 1995.
  • Why the Sea Is Salt: Poems of Love and Loss, iuniverse, 2001.
  • The Fire of His Genius: Robert Fulton and the American Dream, Free Press, 2001.
  • After Eden: The Evolution of Human Domination, Duke University Press, 2006. (ISBN 978-0-8223-3938-0)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Livre[modifier | modifier le code]

  • La révolte luddite : Briseurs de machines à l'ère de l'industrialisation [« Rebels Against the Future: The Luddites and Their War on the Industrial Revolution: Lessons for the Computer Age »], L'Échappée, , 341 p. (ISBN 978-2-915830-08-8)

Articles[modifier | modifier le code]

  • Le Mythe du Progrès, éditions Non Fides, 2008, 16 p.
  • L'unique espoir est dans la sécession, Entropia N°8, Parangon, printemps 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]