Karim Slama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Karim Slama
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (42 ans)
LausanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Karim Slama, né à Lausanne le de père tunisien et de mère suisse-allemande, est un humoriste romand qui monte depuis la création de son premier one-man-show Le Film 1 en 2001. Avant cela, c’est une formation technique qu’il a suivie en passant par le titre de meilleur apprenti du canton de Vaud comme mécanicien-électricien puis d’un diplôme d’ingénieur en génie thermique[réf. nécessaire].

Sa première formation théâtrale débute sur les bancs de l'école avec des matchs d'improvisation théâtrale à l'âge de 13 ans. Il ne cessera jamais de quitter l'outil de l'improvisation et aura même l'occasion de participer à trois Mondiaux d'improvisation lors des festivals du rire de Montréal en 2001, 2002 et 2005[réf. nécessaire].

Tous ses spectacles personnels sont toujours accompagnés d'une bande musicale et de bruitages originaux. Il interprète avec finesse la vie de tous les jours dans un univers sonore d'une richesse incroyable.[interprétation personnelle]

En 2001, il se lance dans son premier one-man-show "Le Film 1" mis en scène par Daniel Monnard. Il obtiendra le prix du jury du concours Nouvelle Scène cette même année.[réf. nécessaire]

En 2005, il crée le spectacle Karim Slama cherche un peu d'attention, coécrit avec l'humoriste Frédéric Recrosio et mise en scène par Jean-Luc Barbezat. Ce spectacle, joué plus de 120 fois en Suisse romande.[réf. nécessaire]

Depuis 2008, il parcourt aussi avec ses spectacles la Suisse allemande et y rencontre un succès grandissant[interprétation personnelle] à tel point que cela l'occupe sur près d'un tiers de ses représentations[réf. nécessaire].

En 2009, il attaque[style à revoir] la création de son one-man-show actuel, Karim Slama cherche encore un titre pour son spectacle, à nouveau mis en scène par Jean-Luc Barbezat et qui continue encore actuellement[Quand ?] sa tournée.

En 2011, il obtient le prix des Arts de la scène du canton de Vaud.[réf. nécessaire]

En dehors de ses spectacles en solo, Karim Slama aime participer à des spectacles collectifs[interprétation personnelle], notamment au sein de la compagnie de théâtre forum "Le Caméléon", lors des trois revues de Cuche et Barbezat, La Revue fait son cirque, de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Sion 2006 quand même[style à revoir], la tournée romande et tessinoise du cirque Knie ou encore avec le Théâtre Boulimie ou la compagnie Confiture.

On[Qui ?] aura entendu Karim Slama durant 7 ans au sein de l'équipe de La Soupe sur la Radio suisse romande ainsi qu'à la télévision romande pour des séries et des sketches comme Les Pique-Meurons ou À côté de la plaque.

Novembre 2013 marque la création de son nouveau one-man-show "à part ça, globalement, ça va plutôt bien" avec la collaboration à la mise en scène de Jean-Luc Barbezat et Michel Courtemanche. Sa tournée suisse-allemande est lancée en janvier 2016.[réf. nécessaire]

L'année 2015, pleine de bouleversements personnels[interprétation personnelle], est aussi celle de sa participation à St-Triphon au spectacle en plein-air Fabrikk de Karl Khüne Gassenschau qui aura attiré 135 000 spectateurs en 6 mois.[réf. nécessaire]

2016, année de ses 40 ans, marque assurément un nouveau cap dans sa carrière[interprétation personnelle] en produisant, écrivant et interprétant "Titeuf - Le Pestacle" avec une troupe comptant 7 comédiens et 3 musiciens. Un événement romand adapté librement de la série dessinée de Zep alliant comédiens, marionnettes en mousse et décor en projections HD. Un immense défi qui lui aura demandé une préparation de plus de 3 ans.[interprétation personnelle] Au terme d'une tournée qui s'est terminée en janvier 2017. 16'000 spectateurs auront vu ce spectacle aux dimensions hors-normes[interprétation personnelle].[réf. nécessaire]

En 2017, il est nommé pour le Prix Suisse de la Scène.[réf. nécessaire]

Le spectacle "L'évadé" mis en scène avec Robert Sandoz sort en octobre 2018 au Théâtre 2.21 à Lausanne et après une vingtaines de représentations sera joué dans la prestigieuse[interprétation personnelle] salle du Théâtre du Jorat en mai 2019[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]