Kaman K-Max

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

K-Max
Image illustrative de l’article Kaman K-Max
Un Kaman K-1200 K-Max de Rotex

Rôle Grue volante
Constructeur Drapeau : États-Unis Kaman
Premier vol
Mise en service 1994
Nombre construit 46 (fin 2018)
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Textron Lycoming T5317 A1
Nombre 1
Type Turbine à gaz
Puissance unitaire 1 500 ch
Nombre de pales 2 × 2
Dimensions
Diamètre du rotor 14,7 m
Longueur 15,8 m
Hauteur 4,14 m
Masses
À vide 2 132 kg
Charge utile sous élingue : 2 700 kg
Maximale 5 216 kg
Performances
Vitesse maximale 185 km/h
Plafond 7 620 m

Le Kaman K-Max est un hélicoptère monoplace, monoturbine à rotors engrenants spécialisé dans le transport de charges[1] à l'élingue (débardage, Bambi bucket, structures pour remonte-pentes, etc.) construit par la société américaine Kaman.

Développement[modifier | modifier le code]

Le premier prototype (N3182T / A94-0001 / 1991) effectua son premier vol le , le second (N131KA / A94-0002 / 1993), le .

Technologiquement, c'est une évolution du Flettner Fl 282 Kolibri développé pendant la Seconde Guerre mondiale par Anton Flettner en Allemagne.

En décembre 2011, un K-MAX sans pilote et contrôlé à distance a ravitaillé des troupes américaines au sol en Afghanistan. Il s'agit d'une première mondiale[2],[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Opérateurs[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, 30 K-Max sont enregistrés dans cinq pays et 6 sont chez Kaman, retirés du service ou à reconstruire[4].
(Immatriculation / n° de série / année de fabrication / ancienne immatriculation)

Drapeau du Canada Canada
  • HeliQwest Aviation[5],[6] : 2 (C-FMGM / A94-0013 / 1995 et C-FXFT / A94-0007 / 1994) basés à Villeneuve en Alberta. Un autre appareil est immatriculé aux États-Unis.
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
  • Guangdong Jixiang General Aviation Co Ltd : 2 (B-70VZ / A94-0039 2017 et B-70WA / A94-0040 / 2017)
Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Central Copters, Inc.[7] : 2 (N314 / A94-0032 / 2001 / ex N361KA et N414 / A94-0038 / 2003 / ex N268K) basés à Bozeman, Montana.
  • Columbia Basin Helicopters[8] : 1 (N170CB / A94-0044 / 2018) basé à La Grande, Oregon.
  • Helicopter Express : 2 (N43HX / A94-0029 / 2001 et N39HX / A94-0042 / 2017) basés à Chamblee, Géorgie.
  • HeliQwest Aviation[5] : 1 (N202WM / A94-0011 / 1995) basé à Villeneuve en Alberta (Canada).
  • Kaman Aerospace Corporation : le second prototype est en service (N131KA / A94-0002 / 1993), Bloomfield, Connecticut. Il effectua son premier vol le 18 septembre 1993 et fut utilisé pour des tests du K-Max UAS.
    • Le premier prototype (A94-0001 / 1991), immatriculé N3182T de 1991 à 1998, effectua son premier vol le 23 décembre 1991, En 2018 il est stocké.
    • Cellule d'essai au sol (A94-0003 / 1993)
    • A94-0023 / 1997 : immatriculé N135KA (2) de 1997 à 2001. Accidenté (Written off) le 27 janvier 1998 à Bloomfield, il est utilisé pour la formation à la maintenance.
  • Mountain West Helicopters LLC : 1 (N526MW / A94-0004 / 1994) basé à Orem, Utah.
  • Rainier Heli International Inc. : 2, N699RH (N313KA (1997-2000) A94-0019 / 1996) depuis 1997 et N40HX (A94-0043 / 2018) depuis 2019, basés à Kirkland, Washington. Rainier Helicopter Logging Inc a été renommée Rainier Heli-Lift Inc en 1999, puis Rainier Heli International Inc en 2009.
  • ROTAK Helicopter Services[9] : 3 (N357KA / A94-0028 / 2000 / ex 169221, N803RA / A94-0045 / 2018 et N805RA / A94-0046 / 2018) basés à Anchorage, Alasaka.
  • Swanson Group Aviation[10] : 2, N161KA (2) (A94-0016 / 1996) depuis 2000 et N312KA (A94-0024 / 1997) depuis 2001, opérés depuis Glendale, Oregon. Propriété de Superior Leasing LLC
  • Timberline Helicopters, Inc.[11] :
    • 2 en service (N675TH / A94-0025 / 1998 et N674TH / A94-0035 / 2002) basés à Laclede, Idaho.
    • 1 K-1200 FireMax stocké (N267KA / A94-0037 / 2003), accidenté en 2008 et acheté en 2011 à Superior Leasing LLC, en attente d'être reconstruit.
  • United States Marine Corps[12] : 1 CQ-24A K-Max en service (169222) basé à la MCAS Yuma, Arizona. Entre 2008 et 2011 (en 2011 pour le A94-0031 / 2001 / ex N360KA), trois des cinq appareils du département d’État sont immatriculés chez Lockheed Martin Systems Integration. Ils ont été transformés en hélicoptère sans pilote K-Max UAS pour le ravitaillement de base opérationnelle avancée en Afghanistan. De 2011 à 2014, ils sont transférés au corps des marines. Entre 2014 et 2016, les deux appareils en service repassent aux mains de Lockheed Martin, les systèmes sans pilote sont démontés et prennent la désignation de CQ-24A K-Max.
    • A94-0028 / 2000 / ex N357KA : immatriculé A11496 (K-Max UAS) de 2011 à 2014, puis 169221 (CQ-24A K-Max) de 2016 à 2018.
    • A94-0030 / 2001 / ex N359KA : immatriculé A11497 (K-Max UAS) de 2011 à 2014, puis 169222 (CQ-24A K-Max) à partir de 2016 (en service).
    • A94-0031 / 2001 / ex N360KA : immatriculé ? (K-Max UAS) de 2011 à son crash le en Afghanistan.
Drapeau du Japon Japon
  • Akagi Helicopter : 3 en service JA6184 (A94-0012 / 1994) depuis 1996, JA6200 (A94-0020 / 1996) depuis 1997 et JA6236 (A94-0036 / 2003 / ex N266KA) depuis 2005, basés à l'héliport de Tokyo. En 2000, Japan Royal Helicopter devient Akagi Helicopter.
Drapeau de la Suisse Suisse
  • Rotex Helicopter AG : 3 K-1200 K-MAX en service (HB-ZGK / A94-0026 / 2000 / ex D-HFZA, HB-ZIH / A94-0021 / 1997 / ex D-HMAX et HB-ZTW / A94-0041 / 2017)[13], basés à l'héliport de Balzers au Liechtenstein. Le K-Max immatriculé HB-XQA (s/n A94-0008 / 1994), en service de 1997 à 2004, s'est écrasé le 11 octobre 2004 dans les Préalpes fribourgeoises sur la commune de Grandvillard en raison d'une défaillance de l’unité de couplage[14].

Anciens opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Allemagne
  • Heli-Air Zagel : 2, D-HFZA (1) (A94-0018 / 1996) de 1996 à son crash le 13 septembre 1999 à Arlberg (Autriche), D-HFZA (2) (A94-0026 / 2000 / ex N3289T) de 2000 à 2002, remplace le précédent (s/n 018), opéré en conjoint avec Helog, à qui appartient l'appareil.
  • Helog Lufttransport KG : 2, D-HMAX (A94-0021 / 1997 / ex OE-XKM) de 2004 à 2007, D-HFZA (2) (A94-0026 / 2000) de 2002 à 2005, opéré en conjoint avec Heli-Air Zagel de 2000 à 2002, à qui appartient l'appareil.
Drapeau de l'Australie Australie
  • Skywork Helicopters Australia : 1 (VH-IUU / A94-0029 / 2001 / ex ZK-HEE) de 2013 à 2015.
Drapeau de l'Autriche Autriche
  • Wucher Helikopter : 1 (OE-XKM (dès 2000) / A94-0021 / 1997 / ex N21MX) de 1999 à 2004.
Drapeau de la Colombie Colombie
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
  • Lucky Air Co. : 1 (HL9167 / A94-0034 / 2002 / ex N264KA) de février 2005 à son crash le 28 avril 2005 en Corée du Sud.
Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Département d'État des États-Unis : 5 de 2001 à 2008, dont 3 fournit à l'armée nationale colombienne (N358KA, N359KA, N360KA et 2 à la police national du Pérou (N357KA et N361KA)
  • Grizzly Mountain Aviation : 2, N224GM (A94-0022 / 1997) de 1997 au 21 avril 1998, date à laquelle il est accidenté à La Grande, Oregon, et N263KA (A94-0033 / 2002) de 2004 à son crash le 17 mars 2006 à John Day, Oregon.
  • Lockheed Martin Systems Integration : 3 K-Max transformés en hélicoptère sans pilote (K-Max UAS) pour le ravitaillement de base avancée en Afghanistan. En 2011, les appareils sont vendus et transférés au corps des marines. Entre 2014 et 2016, les deux appareils en service repassent aux mains de Lockheed Martin, les systèmes sans pilote sont démontés et prennent la désignation de CQ-24A K-Max.
    • (N357KA / A94-0028 / 2000) de 2008 à 2011 pour le développement du concepts et l'entrainement, puis de 2014 à 2016.
    • (N359KA / A94-0030 / 2001) de 2008 à 2011, opère en Afghanistan, puis de 2014 à 2016.
    • (N360KA / A94-0031 / 2001) de 2011 à son crash le en Afghanistan (opéré par le corps de marines).
  • Superior Leasing LLC : 1 K-1200 FireMax (N267KA / A94-0037 / 2003) de 2003 à 2008, en commun avec Kaman Aerospace Corp. entre 2003 et 2005. Il s'écrase le 17 décembre 2008 à Santa Clarita en Californie, il est revendu en 2011 à Timberline Helicopters dans le but d'être reconstruit.
  • Superior Helicopters : 3, N162KA (A94-0010 / 1994) de 2003 à son crash fatal le 12 mai 2004 à West Fork, Oregon. N314KA (A94-0015 / 1995) de 2003 à son crash fatal le 25 juillet 2003 à Keller, Washington. N311KA (A94-0017 / 1996) de 1996 au 11 juillet 2000, date à laquelle il est accidenté à Cusick, Washington.
  • Woody Contracting Inc. : 1 (N134KA (1996-2004) puis N134WC (2004-2011) / A94-0006 / 1994) de 1996 au 16 juin 2010, date à laquelle il est accidenté. Le 8 mai 2007 cet appareil avait atteint 20 000 heures de vol.
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
  • Skywork Helicopters Ltd.[16] : 1 ( ZK-HEE / A94-0029 / 2001 / ex N358KA) de 2008 à 2013
Drapeau du Pérou Pérou
Drapeau de la Suisse Suisse
  • Eagle Helicopter AG : 1 K-1200 K-Max (HB-ZEH, s/n A94-0014) opéré de de 2002 à 2007. L'appareil s'est écrasé le 2 octobre 2007 en raison d'une panne moteur alors qu'il effectuait des travaux forestiers dans les Préalpes schwytzoises sur la commune d'Illgau[18].
  • Helog AG : 1 K-1200 K-Max (HB-XHJ, s/n A94-0009) de 1995 à 1999. Il s'est écrasé le 4 septembre 1998 à Hindelang (Allemagne)[19].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Accident[modifier | modifier le code]

En tout, onze K-Max se sont écrasés entre 1998 et 2010[4]. Le , un K-Max UAS (sans-pilote) s’est écrasé en Afghanistan[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) K-max aerial truck build to lift, sur le site kaman.com, consulté le 4 décembre 2012
  2. (en) Clay Dillow, « Marines in Afghanistan Execute the World's First Cargo Resupply with an Unmanned Helicopter », PopSci,‎ (lire en ligne)
  3. (en) David Axe, « Marines’ Robot Cargo-Copter Takes Flight in Afghanistan », Wired,‎ (lire en ligne)
  4. a et b The Kaman K-Max – Current Status, markusherzig.com
  5. a et b « Heliqwest Fleet », heliqwest.com (consulté le 13 mars 2018)
  6. « Canadian Civil Aircraft Register », Transport Canada (consulté le 13 mars 2018)
  7. « Central Copters Inc. » [archive du ] (consulté le 7 juillet 2013)
  8. « Kaman Receives K-MAX Order From Columbia Basin Helicopters », Helitech International, London, Kaman Aerosystems,‎ (lire en ligne [Press release])
  9. « Helicopter | Anchorage | ROTAK Helicopter Services », sur Helicopter | Anchorage | ROTAK Helicopter Services (consulté le 28 novembre 2017)
  10. « Swanson group aviation », DNA Web Agency (consulté le 5 janvier 2013)
  11. « Timberline Helicopters » (consulté le 5 janvier 2013)
  12. « U.S. Marine Corp K-MAX », helis.com (consulté le 5 janvier 2013)
  13. Markus Herzig, Swiss Helicopters – Register History, swissheli.com
  14. [PDF]Rapport final no. 2072 du Bureau d’enquête sur les accidents d’aviation, Bureau d’enquête sur les accidents d’aviation, sust.admin.ch
  15. « colombian army aviation », helis.com (consulté le 5 janvier 2013)
  16. « Skywork Helicopters », skyworkhelicopters.com (consulté le 6 janvier 2014)
  17. « Peruvian police anti-drug order boosts K-MAX, p. 21 », flightglobal.com, (consulté le 27 octobre 2014)
  18. Markus Herzig, HB-ZEH, swissheli.com
  19. Markus Herzig, « HB-XHJ », Swissheli.com (consulté le 14 mars 2019)
  20. Un drone de transport K-Max s’est écrasé en Afghanistan, 17 juin 2013, sur le site opex360.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]