Kalimotxo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un porrón rempli de Kalimotxo.

Le kalimotxo (se prononce kalimotcho en basque et en espagnol) ou Calimocho, selon une graphie espagnole, bien qu'en France on prononce plutôt Calimoutcho, est un mélange à parts égales de vin et de Coca-Cola[1],[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Attablés à la buvette, un groupe d'amis cherchaient un nom pour ce nouveau breuvage. Un ami de la cuadrilla "Antzarrak", un garçon d'Erandio surnommé "Kalimero" de son surnom "Kali", d'aspect assez disgracieux arriva et une personne lui cria :« comme tu es laid, Kalimero! ». Quelqu'un fit la remarque qu'en basque laid se dit "motxo", et l'association du nom Kalimotxo fut rapidement et unanimement adopté par toutes et tous[3],[4].

Autres dénominations[modifier | modifier le code]

Il est appelé jote au Chili, bambus ou musolini dans la région de l'ex-Yougoslavie, houba en République tchèque, Korea en Allemagne, catamba au Mozambique, vörösbor kola en Hongrie.

Historique[modifier | modifier le code]

L'invention du terme provient d'un groupe d'amis "Antzarrak" qui achetèrent en 1972 pour des festivités au vieux port d'Algorta (Getxo) au Pays basque, 2 000 litres de vin rouge qui s'avérèrent piqués. La somme déboursée pour l'achat étant importante, ils durent chercher une solution au vin défectueux au goût très désagréable[4]. Après plusieurs mélanges, ils essayèrent à quantité égale avec le soda au cola. Le succès fut incroyable. Le terme "kalimotxo" s'étendit dans toute la Communauté autonome basque et navarraise, se popularisant au début des années 1980, et de là s'étendit aux régions voisines et finalement à tout l'État et au reste du monde[3].

Plus tard, la multinationale Coca-Cola enregistra le nom de la célèbre boisson. Même l'académie royale espagnole de la langue reconnaît la dénomination Calimocho comme nom du mélange de vin rouge et de soda au cola[4].

Usages[modifier | modifier le code]

Les amateurs ont en général pour préférence de faire le mélange avec du cola et du vin bon marché, pour renforcer l'aspect aigre doux de la boisson. Le mélange se fait souvent directement dans la bouteille de cola. La boisson a ainsi la particularité d'être très peu onéreuse.

En France, cette boisson est principalement consommée dans un cadre festif, tout particulièrement les concerts punk, hardcore, oi! ou les free parties. Elle est donc liée dans ce pays à la culture underground[réf. nécessaire].

Cette boisson se rapproche du blanc limé (50 % vin blanc / 50 % limonade) et de la sangría minute (50 % vin rouge / 50 % soda à l'orange).

La jacqueline peut aussi être considéré comme un mélange voisin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Calimutcho (Calimucho) », sur 1001cocktails
  2. Franck Celhay Le Kalimotxo: cocktail hérétique ou opportunité pour la filière vin ? Décisions Marketing, retrieved 2008/10/01
  3. a et b En el nombre del kalimotxo Tres jóvenes crearon el popular término en las fiestas de Algorta de 1972, elcorreodigital.com
  4. a b et c L'origne du Kalimotxo, Site de la ville de Getxo