Tableau Software

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tableau Software
Image illustrative de l'article Tableau Software

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Christian Chabot, Chris Stolte ,Pat Hanrahan
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NYSE : DATA
Siège social Suite 200 et 400 North 34th Street
Fremont, Seattle et SeattleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Visualisation de données, logiciel et report generator (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Tableau Desktop, Tableau Server, Tableau Online, Tableau Reader et Tableau Public
Effectif 2 400 (Mai 2015)
Site web www.tableausoftware.com
www.tableau.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Tableau Software est une société de logiciel américaine dont le siège se trouve à Seattle. Elle conçoit une famille de produits orientés visualisation de données[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La société a été fondée à Mountain View (Californie) en janvier 2003 par Chris Stolte, Christian Chabot et Pat Hanrahan[1]. Leur vision était de commercialiser le résultat d'une recherche menée au département d'informatique de l'Université Stanford entre 1999 et 2002[1]. Le professeur Pat Hanrahan et le doctorant Chris Stolte étudiaient les techniques de visualisation pour explorer et analyser les bases de données et des cubes de données relationnelles et ont conduit la recherche vers l'utilisation et la visualisation de base données relationnelles multidimensionnelles[1]. Ensemble, ils conçoivent VizQL (Visual Query Language), un langage structuré pour l'interrogation de bases de données et de présentation graphique des résultats[1]. VizQL est constitué du noyau du système Polaris et d'une interface pour explorer grandes bases de données multi-dimensionnelles[1].

En 2003, la société voit le jour sous le nom éponyme des travaux de Stanford. Le produit interroge les bases de données relationnelles, cubes, les base de données cloud et les feuilles de calcul et génère un certain nombre de graphiques qui peuvent être combinés dans des tableaux de bord et partagés sur un réseau intranet ou sur internet. Les fondateurs déménagent la compagnie à Seattle en octobre 2003.

Le 17 mai 2013, Tableau software est introduit au New York Stock Exchange, à la bourse de New York où elle atteint une valorisation de 250 millions dollars[1]. Avant son introduction en bourse, Tableau software avait levé plus de  45 millions de dollars auprès d'investisseurs tels que NEA et Meritech[1].

Les revenus 2013 de l'entreprise ont atteint 232,44 millions de dollars, soit une croissance de 82% par rapport à 2012 (où les revenus étaient de 128 millions de $)[1]. En 2010, Tableau a déclaré des recettes de 34,2 millions de dollars. Ce chiffre est passé à 62,4 millions de $ en 2011 et 127,7 millions de $ en 2012.  Les bénéfices durant les mêmes périodes étaient respectivement de 2,7, 3,4 et 1,6 millions de dollars[1].

Produits[modifier | modifier le code]

Tableau software propose cinq produits principaux: Tableau Desktop, Tableau Server, Tableau Online, Tableau Reader et Tableau Public.

Tableau Public et Tableau Reader sont gratuits, alors que Tableau Server et Tableau Desktop n'ont qu'une periode d'essai gratuite de 14 jours, ensuite il faut acheter une licence. Il existe une version professionnelle de Tableau Desktop et une version personnelle à moindre coût. Tableau Online est disponible avec un abonnement annuel pour un seul utilisateur et peut évoluer vers la prise en charge de milliers d'utilisateurs[1].

Versions du produit[modifier | modifier le code]

Les versions actuelles[Quand ?] sont les suivantes:

  • Tableau Desktop : version 10.3
  • Tableau Server : version 10.3

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Tableau Software a remporté différents prix dont le « Best Overall in Data Visualization » de DM Review, le « Best of 2005 for Data Analysis » de PC Magazine[1], et le "2008 Best Business Intelligence Solution (CODiE award)" de la Software & Information Industry Association[2].

Retrait de Wikileaks[modifier | modifier le code]

Le 2 décembre 2010, Tableau software fut l'une des première sociétés à retirer son soutien à WikiLeaks, à la suite de la publication de télégrammes de l'ambassade américaine. La société a déclaré que ce n'était pas une décision qu'ils ont prise à la légère, ils ont déclaré aussi que c'était directement en raison de pressions politiques.

Le 21 février 2011, Tableau software met à jour sa politique de données. Le blog précise les deux principaux changements : la création d'un processus de plainte formelle et la liberté d'expression devenant un principe directeur. En outre, le post a annoncé la création d'un conseil consultatif pour aider l'entreprise à se positionner sur les futures situations qui pourraient poser problème. Robert Kosara de Tableau Software a comparé la nouvelle politique au Digital Millennium Copyright Act, et a estimé qu'avec cette nouvelle organisation, le problème Wikileaks ne se poserait pas.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Tableau Business Intelligence », Tableau Software (consulté le 11 avril 2013)
  2. "2008 Codie Award Winners".