Jumbo Elliott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Elliott
Nom complet John Stuart Elliott
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (53 ans)
à Lake Ronkonkoma, New York
Taille 2,51 m (8 3)
Poids 140 kg (308 lb)
Surnom Jumbo
Numéro 76
Position Offensive tackle
Carrière universitaire ou amateur
? - 1983
1984-1987
High school : Sachem (NY)
NCAA : Michigan
2× First-team All-American (1985, 1986)
Carrière professionnelle
Choix draft NFL Giants de New York (2e tour)
([[Draft 1988 de la NFL|1988]], 36e choix au total)
1988 - 2002 Giants de New York
1996 - 2000
2002
Jets de New York
Jets de New York
Super Bowl 1990 (Victoire Super Bowl XXV)
Pro Bowl 1993
Carrière pro.

1998-2002
Matchs joués : 197

Matchs titulaires : 156

(en) Statistiques sur NFL.com

John Stuart "Jumbo" Elliott (né le 1er avril 1965) est un ancien joueur de football américain.

Elliott a joué pendant 14 années comme offensive tackle en National Football League (NFL) avec les Giants de New York (de 1988 à 1995) et avec les Jets de New York (de 1996 à 2000 et en 2002).

Il participe à 197 matchs de NFL dont 156 comme titulaire. Il fut un joueur clé pour les Giants lors du Super Bowl XXV gagné 20 à 19 contre les Bills de Buffalo le 27 janvier 1991. Il est sélectionné dans l'équipe type All-Madden en 1990 et en 1991. Il est ensuite sélectionné pour le Pro Bowl 1993. Son moment de gloire survient en octobre 2000, lorsqu'il réceptionne une passe de 3 yards de QB Testaverde inscrivant le TD égalisateur et permettant aux Jets d'aller en prolongation pour finalement gagner le match. Ce match est surnommé le "Monday Night Miracle".

Elliott avait auparavant joué au niveau universitaire comme offensive tackle pour l'Université du Michigan chez les Wolverines du Michigan de 1984 à 1987. Il débuta 45 matchs pour Michigan et fut sélectionné à deux reprises dans l'équipe type NCAA des saisons 1986 et 1987 (first-team All-American). Il était titulaire incontesté de son équipe au poste de left tackle lors de la saison 1985 avec un bilan de 10 victoires, 1 nul et 1 défaite, écrasant ses adversaires (342 points inscrits pour 98 concédés). L'équipe fut classée no 2 du classement final AP.

Sa jeunesse[modifier | modifier le code]

Elliot est né à Lake Ronkonkoma dans le comté de Suffolk de l'État de New York en 1965. Il intègre la Sachem High School à Long Island[1]. Il y joue avec l'équipe de football américain et est sélectionné par le New York Daily News dans son équipe de stars. Son numéro est retiré en 1989 et est intronisé en 2003 dans le Sachem Athletic Hall of Fame[2].

Carrière en NCAA[modifier | modifier le code]

Elliott s'inscrit à l'Université du Michigan en 1983 et intègre l'équipe de football américain comme freshman. Il mesure 1,91 m pèse 127 kg[3]. Il joue comme offensive tackle chez les Wolverines du Michigan et a comme entraîneur proincipal Bo Schembechler de 1984 à 1987. Il se fortifie et atteint lors de son année junior les 139 kg[3].

IL fut toujours titulaire pendant ses 4 années universitaire, débutant 10 matchs comme left tackle en 1984[4], 11 matchs comme left tackle en 1985[5], 11 des 12 matchs comme right tackle en 1986[6] et 12 matchs comme right tackle en 1987[7].

Lors de la saison 1985, l'équipe performe et obtient un bilan de 10 victoires, 1 nul et 1 défaite, écrasant ses adversaires (342 points inscrits pour 98 concédés). L'équipe est classée no 2 du classement final AP[5].

Il est devenu réputé pour la qualité de ses blocks, enregistrant 11,5 pancake blocks en deux matchs en début de saison 1986[8].

Il est sélectionné au terme des saisons 1986 et 1987 comme offensive tackle de l'équipe type de NCAA (College Football All-America Team)[9],[10]. Il est également sélectionné dans la meilleure équipe 1987 par United Press International, Walter Camp Football Foundation, American Football Coaches Association, et Football Writers Association of America[9].

Carrière en NFL[modifier | modifier le code]

En 14 saison de NFL, Elliott participe à 197 matchs, dont 156 comme titulaire au poste de left tackle[1].

Giants de New York[modifier | modifier le code]

Elliott est sélectionné au deuxième tour comme 36e choix global de la draft 1988 de la NFL par les Giants de New York[1]. Il va y jouer 112 matchs dont 98 comme titulaire de 1988 à 1995 au poste de left tackle[1].

Il va manquer 8 matchs au cours de la saison 1990 à cause d'une blessure. Avec lui, la moyenne de yards gagnés par match à la course était de 149,9 mais sans lui elle tombera à 111,8 yards[11]. Dès son retour dans la ligne, les Giants accèdent au Super Bowl XXV qu'ils remportent en battant les Bills de Buffalo sur les score de 20 à 19.

Lors de ce match, Elliott avait comme adversaire le defensive end Bruce Smith. Son travail efficace permit aux Giants de gagner 172 yards à la course ce qui fut considéré comme une des clés de la victoire[12]. Il eut l'honneur d'apparaitre dans l'équipe type de All-Madden après les saisons 1990 et 1991[13]. Il fut ensuite sélectionné pour jouer le Pro Bowl 1993 mais une blessure au dos l'empêcha d'y poarticiper[13].

Jets de New York[modifier | modifier le code]

En février 1996, Elliott devient agent libre et signe un contrat de 5 ans avec les Jets de New York sirtué en 15 et 16 millions de $[14].

Il joue 85 matchs pour les Jets dont 58 en tant que titulaire au poste de left tackle, de 1996 à 2000. Il rejoue une saison en 2002[1].

Pendant son séjour chez les Jets, il permet à la franchise de passer d'un très mauvais bilan de 1 victoire pour 15 défaites au titre de champion de la conférence AFC en 1998[2].

Son moment de gloire[15] arrivera le 23 octobre 2000 lors du Monday Night Football. À la fin du 4e quart-temps, les Jets sont menés de 7 points par les Dolphins de Miami. C'est alors qu'Elliott réceptionne une passe de son QB Vinny Testaverde pour inscrire le TD qui permet à son équipe d'égaliser à 37 partout et d'ainsi obtenir la prolongation. Il s'agit d'ailleurs de sa seule réception de passe de sa carrière[1]. Ce TD signe la fin d'une remontée exceptionnelle de 23 points au cours du 4e quart-temps. Les Jets gagnent en prolongation sur le score de 40 à 37[16],[17]. Ce match fut surnommé le Miracle du Lundi Soir (The Monday Night Miracle)[15].

Elliott est libéré par les Jets en juillet 2001 [18] et ne joue pas pendant la saison 2001[1]. Il est réengagé la saison suivante et participe aux 16 matchs mais aucun comme titulaire[1]. Il met fin à sa carrière après la saison 2002.

Statistiques en NFL[modifier | modifier le code]

Stats. Elliott[1] Matchs Réceptions Fumbles
Saisons Équipes Pos. M.J. M.T Réc./T Yds. Yds./Réc. TD FF FR
1988 NYG LT 76 16 5 0 0 0 0 0 1
1989 NYG LT 76 13 11 0 0 0 0 0 0
1990 NYG LT 76 8 8 0 0 0 0 0 0
1991 NYG LT 76 16 16 0 0 0 0 0 0
1992 NYG LT 76 16 16 0 0 0 0 0 0
1993 NYG LT 76 11 11 0 0 0 0 0 0
1994 NYG LT 76 16 15 0 0 0 0 0 0
1995 NYG LT 76 16 16 0 0 0 0 0 0
1996 NYJ LT 76 14 14 0 0 0 0 0 0
1997 NYJ LT 76 13 13 0 0 0 0 0 0
1998 NYJ LT 76 16 16 0 0 0 0 0 0
1999 NYJ LT 76 16 15 0 0 0 0 0 0
2000 NYJ LT 76 10 0 1/1 3 3 1 0 0
2001 - - - - - - - - - -
2002 NYJ LT 76 16 0 0 0 0 0 0 0
Carrière NFL 197 156 1 3 3 1 0 1
8 ans NYG LT 76 112 98 0 0 0 0 0 1
6 ans NYJ LT 76 85 58 1 3 3 1 0 0

L'après carrière sportive[modifier | modifier le code]

Après sa retraite sportive, Elliott revient s'établir à Long Island. En 2004, il obtient la gérance de trois boutiques Dunkin' Donuts[2],[19].

En 2010, il possède, 2 boutiques Dunkin' Donuts près de chez lui à Long Island[15].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Jumbo Elliott », sur Pro-Football-Reference.com, Sports Reference LLC (consulté le 8 avril 2015)
  2. a, b et c (en) Chris R. Vaccaro, « Jumbo Elliott is Larger than Life: Sachem grad was one of the best NFL linemen of his time », Sachem Patch,
  3. a et b (en) « Michigan Football Roster Database », sur bentley.umich.edu, University of Michigan, Bentley Historical Library (consulté le 30 avril 2016)
  4. (en) « 1984 Football Team », University of Michigan, Bentley Historical Library (consulté le 30 avril 2016)
  5. a et b (en) « 1985 Football Team », University of Michigan, Bentley Historical Library (consulté le 30 avril 2016)
  6. (en) « 1986 Football Team », University of Michigan, Bentley Historical Library (consulté le 30 avril 2016)
  7. (en) « 1987 Football Team », University of Michigan, Bentley Historical Library (consulté le 30 avril 2016)
  8. (en) John Gugger, « Jumbo's Flapjacks Stack Up For Michigan », Toledo Blade,‎ , p. 14 (lire en ligne)
  9. a et b (en) « ESPN College Football Encyclopedia: The Complete History of College Football from 1869 to the Present », sur barnesandnoble.com (consulté le 30 avril 2016)
  10. (en) « 2014 NCAA Football Records: Consensus All-America Selections », National Collegiate Athletic Association (NCAA), (consulté le 30 avril 2016), p. 6
  11. (en) « Return of Jumbo Elliott sparks Giants », Lodi News-Sentinel (AP story),‎ , p. 23 (lire en ligne)
  12. (en) « Parcells already regrets trade », The Victoria Advocate,‎ , p. 6B (lire en ligne)
  13. a et b (en) « Jumbo Elliott Career Notes », sur ESPN.com (consulté le 30 avril 2016)
  14. (en) « Elliott moves to Jets from Giants », Times Daily (AP story),‎ , p. 2C (lire en ligne)
  15. a, b et c (en) Rich Cimini, « Revisiting the "Monday Night Miracle" », sur ESPN New York.com,
  16. (en) « Miracle comeback only proves Jets can be dangerous at times », Reading Eagle,‎ , D3 (lire en ligne)
  17. (en) Barry Wilner, « Jets pull off miracle win », The Daily Gazette (AP story),‎ , C1 (lire en ligne)
  18. (en) « Jets release Jumbo Elliott again », Bangor Daily News,‎ , C3 (lire en ligne)
  19. (en) « After Retiring From the NFL, John 'Jumbo' Elliott Tackles a New Game: Former Giant and Jet Offensive Tackle Signs Development Agreement With Dunkin' Donuts », PR Newswire,‎ (lire en ligne)