Dunkin'

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dunkin' Brands Group
logo de Dunkin'
illustration de Dunkin'

Ancien nom Dunkin' Donuts (1950–2018)
Création 1950 à Quincy, Massachusetts
Fondateurs William Rosenberg (en)
Forme juridique FilialeVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NASDAQ (DNKN)
Slogan America Runs On Dunkin'
Siège social Canton (Massachusetts)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction David Hoffmann (CEO et président)
Nigel Travis (en) (président exécutif)
Actionnaires Dunkin' Brands (en)
Activité Restaurant
Produits Café
Donuts
Pâtisseries
Sandwichs
Société mère Dunkin' Brands (en)
Sociétés sœurs Togo's, Baskin-Robbins
Effectif 1 114 en 2019
Site web dunkindonuts.com

Capitalisation 3 277 millions USD en mars 2020
Chiffre d'affaires en augmentation 1 370 millions USD en 2019
1 322 millions USD en 2018
Résultat net en augmentation 242 millions USD en 2019
230 millions USD en 2018[1]

Dunkin' Brands Group (également connu sous le nom Dunkin' Donuts de 1950 jusqu'au début 2019, et toujours connu en tant que tel auprès du public) (NASDAQ : DNKN), littéralement Les beignets pour faire trempette [dans son café], est une chaîne américaine de restauration fondée en 1950 à Quincy, Massachusetts par William Rosenberg (en).

Elle est spécialisée dans la vente de café et beignets. Aujourd'hui, la chaîne a des établissements dans plus de 40 pays dans le monde, avec plus de 10 000 (16 décembre 2011) points de vente[2].

Avec les chaînes de restauration Togo's (sandwichs) et Baskin-Robbins (crème glacées), la société appartient à Dunkin' Brands (en), anciennement connue sous le nom de Allied Domecq Quick Service Restaurants, une branche d'Allied Domecq. À la suite du rachat de ce dernier par le français Pernod Ricard, ces activités de restauration ont été cédées en décembre 2005 à un consortium de fonds d'investissement détenu par Bain Capital Partners, The Carlyle Group et Thomas H. Lee Partners (en).

Historique[modifier | modifier le code]

Le Dunkin' Donuts original à Quincy, Massachusetts après sa rénovation dans les années 2000
Logo de Dunkin' Donuts, 2014–2018

William Rosenberg (en) a ouvert Open Kettle en 1948, un restaurant vendant des beignets et du café à Quincy, Massachusetts. Il change le nom en 1950 en Dunkin' Donuts après avoir discuté avec les dirigeants de l'entreprise[3],[4]. Il a conçu l'idée du restaurant après ses expériences de vente de nourriture dans les usines et sur les chantiers de construction, où les beignets et le café étaient les deux articles les plus populaires. Le restaurant a été un succès et Rosenberg a vendu des franchises à d'autres à partir de 1955[5].

En 1963, le fils de Rosenberg, Robert, est devenu PDG de la société à l'âge de 25 ans, et Dunkin' Donuts a ouvert son centième magasin cette année-là. Dunkin' Donuts était à l'époque une filiale d'Universal Food Systems, un conglomérat de 10 petites entreprises de services alimentaires[6], et les emplacements Dunkin' Donuts variaient considérablement dans leurs options de menu, certains vendant des petits déjeuners complets et d'autres ne servant que des beignets et du café.

Au cours des années suivantes, les autres activités du portefeuille Universal Food Systems ont été vendues ou fermées et l'entreprise a été renommée Dunkin' Donuts. Le format du menu et de la boutique a été normalisé et divers nouveaux éléments de menu ont été introduits. La chaîne a été acquise par Baskin-Robbins propriétaire Allied Lyons en 1990[7].

Dunkin' Donut s'agrandit dans les années 1990 en rachetant deux chaines rivales : Mister Donut (en) et Dawn Donuts (en)[8].

Belgique[modifier | modifier le code]

Dunkin' a ouvert son premier restaurant en Belgique le à Anvers[9]. Elle ouvre le un nouvel établissement à Bruxelles. Le groupe prévoit d'ouvrir 15 établissements en Belgique[9].

Canada[modifier | modifier le code]

Malgré le fait qu’il comptait des centaines de magasins dans tout le pays, Dunkin' Donuts et sa part de marché ont pratiquement disparu du Canada au tournant du siècle. Dans les années 1990 jusqu'à la fin des années 2000, la chaîne a commencé à disparaître de toutes les régions du Canada, avec son dernier pied dans la province de Québec. Cependant, son déclin est le plus évident au Québec, où la chaîne a déjà eu jusqu'à 210 restaurants, mais au milieu de 2017 n'en comptait que trois, les derniers franchisés au pays.

Un seul restaurant au Canada, à Verdun, ayant pignon sur rue, avait des installations pour faire des beignes frais sur place; les deux autres, à la Place Versailles à Montréal, et au Mail Montenac à Belœil, étaient simplement des stands alimentaires en centre commercial, dépendant de la livraison des produits de boulangerie du restaurant à Verdun.

L'une des principales raisons du déclin de Dunkin' Donuts au Canada est la concurrence avec Tim Hortons, semblable au déclin de Tim Hortons dans le Nord-Est des États-Unis en raison de la forte concurrence de Dunkin' Donuts.

En 2016, un juge a ordonné à Dunkin' Donuts de verser 18 millions $C en dommages à quelque vingt-et-un anciens franchisés du Québec pour ne pas les avoir équipés pour compétitionner avec la marée de Tim Hortons.

En septembre 2018, après 57 ans d'opération au Canada[10], Dunkin' Donuts a cessé ses activités dans ce pays après avoir refusé de renouveler sa licence de franchise aux quelques magasins restants[11]. Les trois derniers restaurants canadiens ont été fermés ou renommés en tant que restaurants indépendants à la fin de 2018, mettant ainsi fin à la présence de Dunkin' Donuts au pays[12].

Sa filiale, Baskin-Robbins, a des restaurants partout au Canada.

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

Au 23 mars 2020[13].

Carlyle Group 14,8%
Bain Capital Private Equity 14,8%
Thomas H. Lee Partners 14,6%
The Vanguard Group 9,11%
Lone Pine Capital LLC 8,74%
T. Rowe Price Associates 8,29%
Janus Capital Management 7,17%
Meritage Group 4,44%
BlackRock Fund Advisors 3,86%
First Manhattan 3,03%

Produits[modifier | modifier le code]

Camion Dunkin' Donuts

Dunkin' Donuts vend les produits suivants :

Présence internationale[modifier | modifier le code]

Un grand nombre des restaurants de la chaîne se situe dans l'est des États-Unis.
On dénote une différence de nom dans certains pays. (Ex.: Dunkin Coffee en Espagne). Plus de 30 pays sont à ce jour couverts dont :

Actuellement[modifier | modifier le code]

Anciennement[modifier | modifier le code]

Expansion[modifier | modifier le code]

En 2014, Dunkin' Donuts envisageait une expansion européenne parmi six pays[17] :

Plus ceux-ci où l'expansion a déjà eu lieu :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.zonebourse.com/Dunkin-8507176/fondamentaux/
  2. entrepreneur.com (anglais)
  3. (en) « Dunkin' Donuts History » (consulté le 19 mai 2018)
  4. (en) Oliver Myrna, « William Rosenberg, 86; Dunkin’ Donuts Founder Pioneered Franchising Businesses », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020) :

    « When he started the business in a single shop in Quincy, Mass., in 1948, he called it the Open Kettle. Two years later, sure a better name could sell more doughnuts and coffee, he put his executives in a room with a tape recorder and told them to brainstorm. He later credited his architect with the trademark “Dunkin’ Donuts.” »

  5. (en) « William Rosenberg, 86, Founder of Dunkin' Donuts », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juin 2020) :

    « In 1955, hoping to accelerate the growth of the business, Mr. Rosenberg began selling franchises to other people, starting in Worcester. »

  6. (en) Shook ,Carrie et Shook, Robert L., Franchising: The Business Strategy that Changed the World, Prentice Hall, (ISBN 9780130656087, https: //archive.org/details/franchisingbusin00shoo).
  7. (en) Patrick A. Gaughan, Mergers, acquisitions, and corporate restructurings, John Wiley & Sons, (ISBN 9780471131458, lire en ligne)
  8. (en) « Most Dawn Donut shops will start Dunkin' », Detroit Free Press,‎ , p. 11A (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2017)
  9. a b c et d DH Les Sports+, « Le premier Dunkin'Donuts ouvre dans la confusion en Belgique: des amateurs ont fait la file... pour rien (PHOTOS) », sur www.dhnet.be, (consulté le 18 juin 2020)
  10. (en) Steven Penfold, The Donut : A Canadian History, , 256 p. (ISBN 978-0-8020-9545-9, lire en ligne), p. 53.
  11. Dee-Ann Durbin, « Dunkin' Donuts devient simplement «Dunkin'» », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 13 octobre 2018)
  12. « Dunkin’ Donuts done in Montreal », Global News,
  13. Zone Bourse, « Dunkin' : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le 23 mars 2020)
  14. « Home », sur dd.ge (consulté le 24 septembre 2020).
  15. http://dunkindonuts.mx/es/
  16. « Le premier Dunkin' Donuts d'Amsterdam a ouvert : on t'explique pourquoi il n'y en a toujours pas en Belgique - newsmonkey », sur newsmonkey, (consulté le 24 septembre 2020).
  17. « Dunkin Donuts à la conquête de la Belgique », sur retaildetail.be,