Jules de Cholet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cholet (homonymie).
Jules de Cholet
Fonction
Pair de France
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
CellettesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Autres informations
Grade militaire
Distinction

Jules, 2e comte de Cholet ( - Paris - château de Beauregard, Cellettes, Loir-et-Cher) est un homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du comte François-Armand Cholet, pair de France, Jules de Cholet fut reçu à l'École polytechnique en 1817, et en sortit officier d'artillerie. Il fit, comme tel, la campagne d'Espagne (1823).

Il poursuivit sa carrière militaire jusqu'aux grade de lieutenant d'artillerie puis chef d'escadron de la Garde nationale de Paris[1].

La mort de son père lui ayant ouvert les portes du palais du Luxembourg, le comte de Cholet, par droit héréditaire, devint pair de France le 4 janvier 1827. Il continua de siéger après la révolution de Juillet 1830, et soutint le gouvernement de Louis-Philippe Ier après avoir défendu celui de la Restauration.

Il obtint par décret impérial du de faire précéder son nom de la particule « de » [1].

Quand il mourut, en 1884, à un âge très avancé, il était, depuis 1848, étranger à la politique.

Il fut l’un des partisans du chemin de fer de la Petite Ceinture à Paris.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext comte et pair OLH.svg
Blason fam fr Cholet.svg
Armes du 2e comte de Cholet, pair de France

D'or au pin de sinople terrassé du même, au lion léopardé de sable brochant, au chef retrait de gueules chargé de trois étoiles d’argent.[3]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Jules de Cholet », sur roglo.eu (consulté le 29 juin 2011)
  2. « Cote LH/530/53 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. 1 et 2, Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]