Jules Brocherel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jules Brocherel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
AosteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jules Brocherel (Courmayeur, - Aoste, ) était un ethnologue et un photographe valdôtain.

Il fut une personnalité très importante pour sa région et pour la culture alpine en général.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jules Brocherel naquit dans une famille d'alpinistes. Il étudia à Aoste, où il reçut un diplôme de maître d'école primaire.

Son premier ouvrage s'intitule Guide illustré de Courmayeur et de ses environs, qui fut bientôt suivi par un volume consacré aux techniques d'alpinisme. Son intérêt pour les sciences comprenaient des domaines tels que la climatologie et la glaciologie, ainsi que la botanique et l'hydrographie.

Il devint un expert dans ces domaines, et, lorsque le prince Scipion Borghèse organisa une expédition sur le Tian Shan, il s'adressa à lui pour recueillir les données nécessaires afin de dessiner une carte de la région.

Ses lettres, aussi bien que ses photographies, parues dans les plus importantes revues de son époque, lui donnèrent une grande popularité.

Rentré à Aoste, il releva une petite entreprise de production de cartes postales, ce qui favorisa remarquablement son activité de photographe aux quatre coins du Val d'Aoste.

En 1919, il fonda l'une des plus importantes revues valdôtaines, appelée Augusta Prætoria, pour la défense de la culture locale et du particularisme linguistique francophone, menacés par le fascisme.

Au cours des 30 années qui suivirent, sur la couverture d'un grand nombre de livres figurait une photo de Jules Brocherel, à partir de l'Encyclopédie italienne Treccani.

En 1950 fut fondée la Bibliothèque régionale d'Aoste, pour laquelle Brocherel plaida longtemps, et dont il fut le premier directeur.

Il mourut le jour de l'an de 1954, lorsqu'il rentrait d'un bar où il venait d'échanger les souhaits avec des amis.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Guide illustré de Courmayeur et de ses environs, Turin, G. Candeletti, 1895.
  • Alpinisme, Milan, éd. Hoepli, 1898.
  • Guide illustré du bassin de Courmayeur : précédé par un préambule concernant les vallées de Cogne, Savaranche, de Rhêmes et Grisanche, Aoste, G. Brivio, 1900.
  • La Vallée d'Aoste en images, Aoste, revue Augusta Prætoria, 1925.
  • Châteaux valdôtains, Aoste, Revue Augusta Prætoria, 1930.
  • La Valle d'Aosta, Novare, éd. De Agostini, 2 vol., 1932-33.
  • Art populaire valdôtain, Rome, éd. de l’O.N.D., 1937.
  • La Vallée d’Aoste aux pèlerins de l’Année Sainte, Turin, Typ. C. Fanton, 1951.
  • Le patois et la langue française en Vallée d’Aoste, Neuchâtel, V. Attinger, 1952.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sandra Barbieri, Jules Brocherel. L'Alpinisme, l'Ethnographie, la Photographie et la Vie culturelle en Vallée d'Aoste entre le XIXe et le XXe siecle, Ivrée, éd. Priuli & Verlucca, 1992.

Voir aussi[modifier | modifier le code]