Joseph Mougin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mougin.
Joseph Mougin
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Fratrie

Joseph Mougin, né à Nancy le à Nancy et mort en 1961, est un céramiste français[1]. Avec son frère Pierre Mougin (1880-1955), il forme un tandem de céramistes et sculpteurs, connu sous le nom de « frères Mougin ». Ils ont exercé tous deux leur talent à l'époque de l'Art nouveau et à l'époque Art déco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Xavier Mougin, Directeur de la cristallerie de Portieux, Joseph Mougin naît à Nancy le [1]. Son frère Pierre naîtra quatre ans plus tard à Laxou, en 1880[2]. Issus d'une famille de cristalliers, c'est un autre art du feu, la céramique, qui les passionnera.

Formation artistique[modifier | modifier le code]

Vase en grès signé "frères Mougin", réalisé vers 1925 dans l'atelier de la faïencerie de Lunéville.

Joseph suit des études d'art, comme apprenti, apprenant le métier de sculpteur, notamment de sculptures religieuses. Il prend des cours du soir à l'École nationale supérieure d'art de Nancy, où il est l'élève de Victor Prouvé et d'Ernest Bussière, tandis que Pierre s'intéresse tout d'abord au théâtre.

Ateliers parisiens[modifier | modifier le code]

En 1897, Joseph démarre un premier atelier de céramique, à Paris. Il est bientôt rejoint par son frère Pierre pour un second atelier, à Montrouge. Joseph s'y occupe de la sculpture, tandis que son frère est chargé de la recherche des émaux. Ils fabriquent alors des pièces dans le style Art nouveau

Atelier lorrain de Boudonville[modifier | modifier le code]

Les « frères Mougin » rentrent en Lorraine en 1906. À cette époque, l'Art nouveau amorce son déclin. Les frères Mougin s'orientent donc peu à peu vers le style Art déco, avec des décors plus épurés. Leurs modèles en faïence, vases, figurines, bestiaire ou simple vaisselle, dans le style Art déco, sont aujourd’hui recherchés par les collectionneurs.

Faïencerie de Lunéville[modifier | modifier le code]

Vase en grès signé "frères Mougin", réalisé vers 1925 dans l'atelier de la faïencerie de Lunéville.

Victor Prouvé, défenseur de l'union de l'art et de l'industrie, les présente au nouveau propriétaire de la Faïencerie de Lunéville-Saint-Clément, Édouard Fenal. Celui-ci souhaite relancer l'atelier d'art de la manufacture en 1923[3]. Ils sont ainsi engagés pour diriger cet atelier, alors que Georges Condé y devient modéliste. En 1925, sous son égide, ils remportent le grand prix de la céramique, à l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes.

Joseph Mougin décéde le [1]. Il est inhumé au Cimetière de Préville[4] à Nancy.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Notice d'autorité sur bnf.fr.
  2. Pierre Poncet : En pays lunévillois, l'histoire de la faïence au XXe siècle, Les Amis de la faïence ancienne de Lunéville Saint-Clément et du pays lunévillois, Lunéville, 2003, p. 52.
  3. Pierre Poncet :Je m'appelle Réverbère, ou la saga des Fenal, Musée de Lunéville, 1999, p. 17
  4. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Peiffer, Les frères Mougin : Sorciers du grand feu, 1898-1950, Dijon, Faton, , 240 p. (ISBN 978-2-87844-047-8)
  • Pierre Poncet, En pays Lunévillois, l'histoire de la faïence au XXe siècle, , 101 p.
  • Pierre Poncet, Je m'appelle Réverbère, , 30 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]