Josep Vicenç Foix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Josep Vicenç Foix
Description de l'image Josep Vicenç Foix i Mas.jpg.
Nom de naissance Josep Vicenç Foix i Mas
Alias
J. V. Foix
Naissance
Sarrià, Drapeau : Royaume d'Espagne Espagne
Décès (à 94 ans)
Barcelone, Drapeau : Seconde République espagnole Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture catalan
Genres

Œuvres principales

  • Darrer comunicat
  • Tocant a mà…
  • 99 notes sobre ficcions poncianes
  • Obres completes, Volum II
Œuvre réalisée en 2002 sur la Via Augusta à Sarrià sur un calligramme de J. V. Foix, 1920[1].

Josep Vicenç Foix i Mas, plus connu sous le nom de J. V. Foix, est un poète, journaliste et essayiste espagnol né à Sarrià le et mort à Barcelone le . Membre de l'avant-garde littéraire catalane, il obtient en 1984 le premier Prix national des Lettres espagnoles.

Biographie[modifier | modifier le code]

La pâtisserie Foix, le commerce de la famille de Josep Vicenç Foix.

Josep Vicenç Foix naît le dans l'ancien village de Sarrià, intégré en 1922 à la ville de Barcelone[2]. Fils de Josep Foix i Ribera, pâtissier, et de Paulina Mas i Rubinat, il commence ses études de droit à l'Université de Barcelone, mais abandonne son cursus la seconde année pour travailler dans la pâtisserie de ses parents, et s'initie à la lecture de classiques comme Lord Byron, Dante et Beaudelaire.

En 1916, il commence à collaborer avec le journal La revista, et en devient rédacteur aux côtés de Joaquim Folguera. Il y publie des poèmes en 1917. Il anime également la revue La Console, où il publie des calligrammes. Foix devient rédacteur de L'Ami des arts et Cahier de poésie, où figurent la plupart de ses textes théoriques sur l'avant-garde. Il devient ami avec Salvador Dalí, Joan Miró, Paul Éluard et Federico García Lorca.

À la fin de la guerre civile espagnole il reprend l'affaire familiale et laisse de côté pour un temps ses préoccupations artistiques tout en continuant à aider certains jeunes artistes tels que Joan Brossa.

En 1960, il écrit Onze Nadals i un Cap d'Any qui est primé l'année suivante. Le , il devient membre de l'Institut d'Estudis Catalans. Son œuvre devient plus populaire après la mise en musique par Joan Manuel Serrat de son poème « És quan dormo que hi veig clar » (« C'est quand je dors que j'y vois clair »).

Il est proposé en 1984 pour le prix Nobel de littérature et reçoit le Prix national des Lettres espagnoles la même année.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Els lloms transparents
  • 1971 : Mots i maons, o a cascú el seu
  • 1985 : Obres completes III (1921-1936)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Jaume Fabre, Josep M. Huertas et Vicenç Altaió, « Chronique et commentaires sur le poème de Catalogne » sur le site de la mairie de Barcelone.
  2. (ca) « Biographie de Josep Vicenç Foix », sur escriptors.cat (consulté le 10 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]