Joinville (Santa Catarina)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joinville
Surnom : Cidade das Flores
Devise : « Mea autem brasiliæ magnitudo »
Blason de Joinville
Héraldique
Drapeau de Joinville
Drapeau
Joinville (Santa Catarina)
Vue panoramique de Joinville
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Santa Catarina
Langue(s) portugais
Maire Udo Döhler (PMDB)
(1er janvier 2013 – 1er janvier 2017)
Code postal 89200-000
Fuseau horaire UTC-3
Indicatif 47
Démographie
Gentilé joinvilense
Population 590 466 hab.[1] (2019)
Densité 522 hab./km2
Géographie
Coordonnées 26° 18′ 14″ sud, 48° 50′ 45″ ouest
Altitude m
Superficie 113 100 ha = 1 131 km2
Divers
Date de fondation
Création de la municipalité Loi nº 566 de la province
de Santa Catarina du
Localisation
Localisation de Joinville
Localisation de Joinville sur une carte
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Joinville
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Joinville
Liens
Site web http://www.joinville.sc.gov.br/

Joinville (prononciation en portugais : /ʒoĩˈvili/) est une ville du sud du Brésil, située au nord-est de l'État de Santa Catarina. Elle est la ville la plus peuplée de l’État, avec une population d'environ 590 000 individus en 2019[2].

Joinville est le siège du plus grand festival de danse au monde (ainsi considéré par le Livre Guinness des records), qui a lieu tous les ans au mois de juillet. C’est aussi la seule ville au monde, exceptée Moscou, qui ait une école du Bolchoï, le corps de ballet russe.

La ville doit son nom à François d'Orléans, prince de Joinville (fils du roi Louis-Philippe), devenu seigneur de ces terres lors de son mariage avec la princesse Françoise du Brésil.

Histoire[modifier | modifier le code]

La population initiale de la région de Joinville fut les Guaranis.

Le nom français de la ville lui fut donné par François d'Orléans, prince de Joinville, qui épousa en 1843 la princesse Françoise de Bragance, la sœur de l’empereur Pedro II du Brésil.

Le territoire où se trouve Joinville a constitué le cadeau de mariage de l’empereur du Brésil, jusqu’alors nommé Colonie Dona Francisca. Son nouveau propriétaire, le prince de Joinville, a voulu y fonder une ville avec des immigrants européens.

La ville brésilienne de Joinville a ainsi été officiellement fondée le , par des immigrants venus d'Allemagne, de Suisse et de Norvège.

Un palais royal y fut construit en honneur du prince et de la princesse de Joinville en 1870.

Aujourd'hui, le palais royal abrite le musée national d'Histoire avec les appartements royaux, les meubles et vêtements, témoins du mode de vie au milieu du dix-neuvième siècle. De magnifiques palmiers plantés il y a 150 ans bordent la rue qui mène au site, juste au centre de la ville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Image satellite de la NASA montrant le centre (en rose) de Joinville

Joinville est la plus grande ville de l'État de Santa Catarina. Sa population était de 515 250 habitants au recensement de 2010[3]. La municipalité s'étend sur 1 131 km2[4].

Elle est le centre de la microrégion de Joinville, dans la mésorégion Nord de Santa Catarina.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Joinville repose sur les activités industrielles et le commerce. La ville est un pôle regroupant de nombreuses industries de haute technologie et est très connue à ce titre.

Elle a le plus haut niveau de vie au Brésil. Son développement industriel est le troisième pour les États du sud du Brésil, après les villes de Porto Alegre et Curitiba.

Sa proximité de l’océan et des montagnes, outre sa qualité de vie, ont attiré les Brésiliens voulant échapper à la violence des métropoles. De plus, s’y sont développés de nombreux services dans le nouveau Convention Center, Center Cau Hansen, qui offre un large éventail d’évènements tout au long de l’année et pouvant accueillir 10 000 personnes.

Une des plus importantes universités privées du Brésil se trouve à Joinville ainsi que de nombreux autres établissements qui répondent aux besoins de l’industrie locale.

Les ports de São Francisco do Sul (40 km) et Itajaí (90 km) permettent l’exportation des industries locales : textiles, air climatisé, réfrigérateurs, etc.

La ville est également le siège des deux plus importantes compagnies informatiques du Brésil.

Joinville possède un aéroport offrant des vols vers les principales villes du Brésil.

Joinville fait partie du Réseau national de chemin de fer qui la relie directement au port de São Francisco do Sul.

Sport[modifier | modifier le code]

La ville comporte un club de football évoluant en 1re division dans le championnat de Santa Catarina et en 2e division nationale, le Joinville Esporte Clube.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de Joinville est jumelée avec :

Divers[modifier | modifier le code]

Joinville est connue comme étant la « Ville des fleurs ».

  • nombre important d’écoles primaires, de collèges et de lycées
  • plusieurs musées
  • un jardin botanique
  • un zoo
  • des parcs
  • de nombreuses plages sont à une demi-heure de voiture de la ville
  • trois importants centres commerciaux et des supermarchés
  • nombreux hôtels

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Bâtiment de l’Igreja Evangélica Assembléia de Deus de Joinville

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]