John Abbot (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec l'entomologiste et ornithologue américain John Abbot.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbot.
John Abbot
Biographie
Naissance
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

John Abbot, né en 1587/1588 et mort vers 1650, est un pasteur et poète anglais catholique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le lieu de naissance de l'abbé est incertain, mais est peut-être situé à Londres ou à Leicester. On croit qu'il est le neveu de George Abbot, l'Archevêque de Canterbury et de Robert Abbot, l'évêque de Salisbury. Il était donc issu d'une famille fortement Protestante. Après avoir fait ses études au Balliol College, Oxford, il a voyagé sur le continent où il s'est converti au catholicisme romain. De retour en Angleterre, il a été Jésuite pendant un certain temps, avant de travailler comme prêtre séculier. En 1635, il a été emprisonné dans la Gatehouse au Palais de Westminster. Il a été libéré dans un délai d'un an, mais en 1637, il a de nouveau été arrêté et semble avoir passé le reste de sa vie en prison. Il a été, avec d'autres prêtres catholiques, condamné à mort en 1641, mais la condamnation n' a jamais été exécutée, et il semble qu'il soit mort en prison en 1650.

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • (en) Jesus Praefigured (1623)
  • (en) The Sad Condition of a Distracted Kingdome (1645)
  • (en) Devout Rhapsodies (2 vols., 1647)

L'œuvre la plus connue d'Abbot est son poème Devout Rhapsodies (2 vols., 1647), sur la guerre dans les cieux et la tentation et la chute de l'homme. L'œuvre peut être considérée comme un précurseur du Paradis perdu de Milton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]