Joey Barton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joey et Barton.
Joey Barton
Image illustrative de l'article Joey Barton
Joey Barton avec QPR en 2015.
Biographie
Nom Joseph Anthony Barton
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Nat. sportive Drapeau : Angleterre Anglais
Naissance (35 ans)
Lieu Huyton (Angleterre)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 2003-
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1997-2003 Drapeau : Angleterre Manchester City
Parcours senior 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2003-2007 Drapeau : Angleterre Manchester City 152 (17)
2007-2011 Drapeau : Angleterre Newcastle United 084 0(8)
2011-2015 Drapeau : Angleterre Queens Park Rangers 099 0(7)
2012-2013 Drapeau : France Olympique de Marseille 033 0(1)
2015-2016 Drapeau : Angleterre Burnley FC 040 0(3)
2016 Drapeau : Écosse Rangers FC 008 0(0)
2017 Drapeau : Angleterre Burnley FC 018 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2003 Drapeau : Angleterre Angleterre espoirs 002 0(1)
2007 Drapeau : Angleterre Angleterre 001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 1er juillet 2017

Joseph Anthony « Joey » Barton, né le à Huyton, est un footballeur international anglais qui évolue au poste de milieu de terrain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Manchester City[modifier | modifier le code]

Joey Barton à Manchester City en 2006–07

Joey Barton a été formé à Manchester City, où il effectue son parcours junior et ses 5 premières saisons professionnelles.

Cadre et titulaire indiscutable, c'est une bagarre violente avec son coéquipier français Ousmane Dabo qui marque la fin de son aventure à City. Il rejoint en 2007 le club de Newcastle.

Newcastle United[modifier | modifier le code]

Le , lors d'une rencontre face à Liverpool, il inflige un violent tacle à Xabi Alonso et écope d'un carton rouge[1]. Le club et son manager, Alan Shearer, auraient décidé de rompre son contrat et de lui infliger une amende de 140 000 (source dailymail). Mais finalement, il commence la saison 2009-2010 sous les couleurs de Newcastle United en deuxième division anglaise. Et malgré des premières prestations encourageantes, son début de saison est ensuite tronqué par une blessure au pied qui l'éloignera des terrains jusqu'à mars 2010. Son retour comme titulaire se fait le 3 avril 2010 face a Peterborough, match gagné 3-2 avec notamment un superbe but de Barton sur coup franc, il sera congratulé par les supporters de Newcastle lors de sa sortie. Barton devenu célèbre grâce à ses nombreux débordements a prouvé lors de cette saison qu'il était devenu respectable. Il ira même jusqu'à déclarer qu'il veut devenir un exemple pour les jeunes. Loin d'espérer être populaire en Angleterre il aura déjà réussi à gagner le cœur des supporters de Newcastle United (dont il souhaite devenir le capitaine) en participant à la remontée du club.

Queens Park Rangers[modifier | modifier le code]

Barton en 2010.

Le , Joey Barton s'engage en faveur de Queens Park Rangers, promu cette saison en Premier League, pour quatre années[2]. Il en devient capitaine. Au cours de la saison, il sera battu deux fois 3-2 par ses anciens coéquipiers de Manchester City, étant notamment expulsé pour « une petite manchette à Carlos Tévez » et un coup de genou à Sergio Agüero, lors du match retour[3], pour laquelle il écope de 12 matchs de suspension (4 pour son carton rouge et 8 pour son comportement violent après l'expulsion) et 75 000 livres (93 500 euros) d'amende[4].

L'issue de cette saison 2011-2012 de Joey Barton est donc positive d'un point de vue collectif puisque les promus parviennent à se maintenir en Premier League, mais plus difficile à titre individuel, car Barton ne peut envisager de jouer avant l'automne 2012. À la suite de cette longue suspension, le club des Queens Park Rangers ne s'oppose pas à un départ de l'international anglais au cours de l'été 2012. Au mois d'août 2012, Barton clame son envie de rejoindre l'Olympique de Marseille, notamment en utilisant les réseaux sociaux[5].

Prêt à l'Olympique de Marseille[modifier | modifier le code]

Le , un accord est trouvé pour le prêt de Barton à l'Olympique de Marseille, sans option d'achat[6]. À la suite de ce prêt, la Fédération anglaise de football transmet le dossier disciplinaire de Barton à la Fédération française de football, en conséquence de quoi la suspension de Barton est étendue aux matchs de compétitions françaises par la LFP. Joey Barton entame donc sa carrière phocéenne avec encore 10 matchs de suspension à purger[7].

Il effectue ses débuts officiels sous les couleurs marseillaises le lors de la première journée de la phase de poule de la Ligue Europa face à Fenerbahçe (2-2). Barton est titulaire et dispute 71 minutes avant d'être remplacé par Jordan Ayew. Le , Barton marque son premier but avec l'OM sur corner direct lors du match de Ligue Europa face au Borussia Mönchengladbach (2-2)[8]. C'est le que Joey Barton effectue ses débuts en Ligue 1 avec l'Olympique de Marseille, à l'issue de sa suspension[9],[10]. Lors de la réception du LOSC pour le compte de la 14e journée du championnat, il est titulaire et dispute soixante-quatorze minutes de jeu avant d'être remplacé par Loïc Rémy. Il récolte dans ce match un carton jaune pour une intervention musclée sur Florent Balmont[11]. Il est élu meilleur Olympien du mois de décembre 2012. Au terme de la saison, il est vice-champion de France.

Retour en Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

Joey Barton fait ensuite son retour à QPR, relégué en Championship. Le , Joey Barton inscrit un but contre Middlesbrough en Championship, victoire de QPR 2-0. Joueur clé de l'effectif des Rangers, il prend part à 39 matchs toutes compétitions confondues. Le club londonien est promu en Premier League à l'issue de la saison 2013-2014. Le milieu anglais est moins utilisé la saison suivante, prenant part à 28 matchs de championnat. Le , Barton fait partie des joueurs en fin de contrat et libérés par QPR[12].

Le , il s'engage pour une saison avec le Burnley FC qui évolue en Championship[13]. Il prend part à quarante matchs toutes compétitions confondues et le club termine champion et accède à la Premier League. Il est également membre de l'équipe-type de la saison en championnat.

Le , Barton s'engage avec le Rangers FC, tout juste de retour en première division écossaise. Il rejoint officiellement le club écossais à l'ouverture du marché des transferts début juillet. Il dispute huit rencontres avant d'être écarté du groupe à la mi-septembre après une altercation à l'entraînement avec son coéquipier Andy Halliday. Cette altercation fait suite à la lourde défaite des Rangers lors du derby de Glasgow face au Celtic FC (5-1)[14]. Barton s'excuse mais est tout de même suspendu trois semaines par son club[15]. Il doit reprendre l'entraînement courant octobre mais est accusé d'avoir parié au cours de l'été sur quarante-quatre matchs par la Fédération écossaise de football[16]. Le contrat du joueur anglais est finalement résilié par le Rangers FC le 10 novembre suivant[17].

Le , le Burnley FC annonce avoir trouvé un accord avec Joey Barton sur la base d'un contrat courant jusqu'à la fin de saison[18]. Le transfert est officialisé par le club le 2 janvier suivant[19].

Le , la Fédération anglaise de football annonce que Barton encourt une suspension de dix-huit mois avec effet immédiat après avoir dérogé au règlement interdisant aux joueurs de parier sur du football[20]. Accusé d'avoir parié à 1260 reprises entre 2006 et 2016, Barton reconnaît les faits et annonce qu'il met prématurément un terme à sa carrière en faisant tout de même appel de cette sanction[21].

Le , Burnley annonce que le contrat de Joey Barton, qui court jusqu'au 30 juin suivant, n'est pas renouvelé suite à cette suspension[22].

Le , la Fédération anglaise de football annonce que l'appel de Barton a été accepté et que sa sanction passe de dix-huit à treize mois de suspension[23].

Équipe d'Angleterre[modifier | modifier le code]

Joey Barton est d'abord sélectionné à deux reprises avec l'équipe d'Angleterre espoirs en 2003. Appelé pour la première fois en équipe d'Angleterre le , il honore sa première sélection le contre l'Espagne à Old Trafford, en remplaçant Frank Lampard à la 79e minute[24].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques de Joey Barton[25] :

Statistiques de Joey Barton au 23 avril 2017[26]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Plays off Drapeau : Angleterre Angleterre Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2002-2003 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 7 1 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 7 1 1
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 28 1 1 4 0 0 2 0 0 C3 5 0 0 - - - - - - 39 1 1
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 30 1 5 1 0 0 1 1 0 - - - - - - - - - - 32 2 5
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 31 6 5 5 0 0 - - - - - - - - - - - - - 36 6 5
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 33 6 4 4 1 1 1 0 0 - - - - - - - 1 0 0 39 7 5
Sous-total 129 15 14 14 1 1 4 1 0 - 5 0 0 - - - 1 0 0 153 17 15
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 23 1 3 - - - - - - - - - - - - - - - - 23 1 3
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 9 1 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 9 1 1
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Championship 15 1 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 15 1 1
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 32 4 9 1 1 0 2 0 0 - - - - - - - - - - 35 5 9
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United Premier League 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
Sous-total 81 7 16 1 1 0 2 0 0 - - - - - - - - - - 84 8 16
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Queens Park Rangers Premier League 31 3 3 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 32 3 3
2012-2013 Drapeau de la France Olympique de Marseille (prêt) Ligue 1 25 0 3 3 0 0 - - - C3 5 1 0 - - - - - - 33 1 3
Sous-total 25 0 3 3 0 0 - - - - 5 1 0 - - - - - - 33 1 3
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Queens Park Rangers Championship 34 3 2 1 0 0 1 0 0 - - - - 3 0 0 - - - 39 3 2
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Queens Park Rangers Premier League 28 1 3 - - - - - - - - - - - - - - - - 28 1 3
Sous-total 93 7 8 2 0 0 1 0 0 - - - - 3 0 0 - - - 99 7 8
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Burnley FC Championship 38 3 2 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 40 3 2
2016-2017 Drapeau de l'Écosse Rangers FC Scottish PL 5 0 0 - - - 3 0 0 - - - - - - - - - - 8 0 0
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Burnley FC Premier League 14 1 0 4 0 0 - - - - - - - - - - - - - 18 1 0
Total sur la carrière 385 33 40 26 2 1 10 1 0 - 10 1 0 3 0 0 1 0 0 435 37 41

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Avec Newcastle United, il est Champion d'Angleterre de D2 en 2010.

Il est vice-champion de France lors de la saison 2012-2013 avec l'Olympique de Marseille.

Avec les Queens Park Rangers, il remporte les barrages d'accession à la Premier League lors de la saison 2013-2014 après avoir terminé 4e lors du championnat de D2.

Avec le Burnley, il est champion de Football League Championship en 2016.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Il est membre de l'équipe type de Football League Championship en 2016.

Polémiques[modifier | modifier le code]

Joey Barton est un joueur au caractère affirmé, réputé pour son jeu engagé et ses excès sur et en dehors des terrains. Tout au long de sa carrière professionnelle, divers incidents ont émaillé son parcours et construit une image de « bad boy ».

Les plus connus de ces incidents sont les suivants[27],[28],[29] :

En décembre 2004, lors d'une soirée avec notamment son coéquipier à Manchester City Jamie Tandy, une altercation entre les deux hommes provoque l'énervement de Joey Barton, qui enfonce un cigare allumé sur l'œil de Tandy.

Le , une séance d'entraînement de l'équipe de Manchester City se termine en bagarre violente entre Ousmane Dabo et Barton. L'anglais frappe le français à tel point qu'Ousmane Dabo faillit y perdre l'usage d'un œil. Pour ce dérapage, Barton écopera de 4 mois de prison avec sursis, 12 matchs de suspension dont 6 fermes, et 32 000 d'amende. De plus, cela marquera la fin de sa carrière à Manchester City, son club formateur[30].

En décembre 2007, au petit matin après une soirée dans le centre de Liverpool, Barton agresse deux personnes dans la rue et, repéré par les caméras de vidéosurveillance, sera condamné à 6 mois de prison ferme. Il en purgera au total 77 jours.

En novembre 2010, Joey Barton donne un coup de poing à Morten Pedersen lors du match entre Newcastle et Blackburn. L'arbitre ne voit pas le geste, mais les caméras de télévision permettent à la Fédération anglaise de football de sanctionner Barton : elle lui inflige 3 matchs de suspension[31].

En mai 2012, lors de la dernière journée du championnat anglais, Barton donne un coup de poing à Carlos Tevez puis un coup de genou à Sergio Agüero. Il écope de 12 matchs fermes de suspension.

Pour beaucoup d'observateurs, Barton dégage une personnalité atypique dans le milieu du football professionnel, marquée par ces évènements violents mais aussi par sa culture et sa capacité à tenir des conversations soutenues sur la philosophie ou la sociologie[32]. Sa versatilité lui est souvent reprochée, lui qui a souvent alterné des discours calmes et des rechutes violentes sur et en dehors des terrains[33].

Lors de son arrivée à Marseille, en 2012, il clame sa volonté de redorer son blason[34].

Carrière dans les médias[modifier | modifier le code]

Le , Joey Barton est engagé par la radio Talksport en qualité de consultant et co-commentateur des matchs de Premier League[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Barton mis à pied
  2. « Barton de Newcastle aux Queens Park Rangers », sur opl.fr, 26 août 2011.
  3. Joey Barton veut frapper Kompany et Balotelli Julien Collignon, 7sur7, 14 mai 2012
  4. « Douze matchs pour Barton », So Foot, 23 mai 2012.
  5. « Football : Joey Barton veut jouer à Marseille et le dit sur Twitter », sur Lemonde.fr, (consulté le 14 novembre 2012)
  6. Barton est Morsantois, 31 août 2012.
  7. « La LFP confirme la suspension de Barton », Eurosport, 06 septembre 2012.
  8. Marseille, l'heure des regrets, francefootball.fr, 8 novembre 2012.
  9. Joey Barton (OM) va faire ses débuts en Ligue 1 face au LOSC, eurosport.fr, 24 novembre 2012.
  10. Barton, première, lequipe.fr, 25 novembre 2012.
  11. OM-Lille : la semelle de Barton, rmc.fr, 26 novembre 2012.
  12. (en) QPR : six players released, qpr.co.uk, 27 mai 2015.
  13. « Joey Barton s'engage avec Burnley », sur lequipe.fr
  14. Rangers : Barton écarté après une altercation, lefigaro.fr, 16 septembre 2016.
  15. Barton suspendu trois semaines par les Rangers, francetvsport.com, 19 septembre 2016.
  16. Joey Barton accusé d'avoir parié sur 44 matchs par la Fédération écossaise, lequipe.fr, 5 octobre 2016.
  17. Le contrat de Joey Barton résilié par les Glasgow Rangers, lequipe.fr, 10 novembre 2016.
  18. Joey Barton revient à Burnley, lequipe.fr, 20 décembre 2016.
  19. (en) Barton rejoins Clarets, burnleyfootballclub.com, 2 janvier 2017.
  20. Joey Barton suspendu 18 mois pour des paris sportifs illicites, lequipe.fr, 26 avril 2017.
  21. (en) Communiqué de Joey Barton à la suite de sa suspension de dix-huit mois, joeybarton.com, 26 avril 2017.
  22. (en) Retained list issued, burnleyfootballclub.com, 23 mai 2017.
  23. (en) Joey Barton's ban reduced after appeal board decision against suspension for betting, thefa.com, 27 juillet 2017.
  24. « England 0-1 Spain », BBC, 07 février 2007.
  25. (en) « Joey Barton », sur enbsports.blogspot.ca (consulté le 4 décembre 2015)
  26. « Statistiques de Joey Barton », sur footballdatabase.eu
  27. « Top 10 de Joey Barton », So Foot, 19 août 2012.
  28. « Barton : un "mec bien", vraiment ? », Lequipe.fr, 1er septembre 2012.
  29. « Joey Barton : un bad boy anglais à l'OM », Les Inrocks, 03 septembre 2012.
  30. Dabo agressé par Barton
  31. « Trois matches de suspension pour Joey Barton (Newcastle) », sur opl.fr, 11 novembre 2010.
  32. (en) « Joey Barton: What's behind his Twitter philosophy? », sur Bbc.co.uk, (consulté le 14 novembre 2012)
  33. « Cascarino : "Barton? Il est fou!" », LeJDD, 02 septembre 2012.
  34. « Barton: "Je ne suis pas méchant" », Eurosport, 02 septembre 2012.
  35. (en) Joey Barton signs for Talksport, talksport.com, 1er août 2017.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :