Jinjiang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jinjiang (homonymie).
image illustrant une ville de Chine
Cet article est une ébauche concernant une ville de Chine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jìnjiāng
晋江
Le parc Lüdao (signifiant « île verte ») de Jinjiang
Le parc Lüdao (signifiant « île verte ») de Jinjiang
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Fujian
Préfecture Quanzhou
Statut administratif Ville-district
Code postal 362200[1]
Démographie
Population 1 986 447 hab. (2010)
Densité 2 752 hab./km2
Géographie
Coordonnées 24° 49′ N 118° 34′ E / 24.82, 118.5724° 49′ Nord 118° 34′ Est / 24.82, 118.57
Superficie 72 170 ha = 721,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Jìnjiāng

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Jìnjiāng

Jinjiang (chinois : 晋江 ; pinyin : jìnjiāng) est une ville de la province du Fujian en Chine. C'est une ville-district placée sous la juridiction de la ville-préfecture de Quanzhou, une ville côtière.


Histoire[modifier | modifier le code]

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Jinjiang comporte six sous-districts et 13 bourgs :

Sous-districts
  • Lingyuan (灵源街道)
  • Luoshan (罗山街道)
  • Meiling (梅岭街道)
  • Qingyang (青阳街道)
  • Xintang (新塘街道)
  • Xiyuan
Bourgs
  • Anhai (安海镇)
  • Chendai (陈埭镇)
  • Chidian (池店镇)
  • Cizao (磁灶镇)
  • Dongshi (东石镇)
  • Jinjing (金井镇)
  • Longhu (龙湖镇)
  • Neikeng (内坑镇)
  • Shenhu (深沪镇)
  • Xibin (西滨镇)
  • Yinglin (英林镇)
  • Yonghe (永和镇)
  • Zimao (紫帽镇)

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district était de 1 986 447 habitants en 2010.

Culture[modifier | modifier le code]

Patrimoine immatériel[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

  • Cao'an, temple manichéen du XIIe, qui s'est caché sous la forme d'un temple bouddhiste. C'est le dernier intact en Chine, la majorité ayant été détruit sous la dynastie Tang, en 843, lorsque suite à une l'empereur Wuzong lança des attaques contre tout ce qui était considéré comme religion étrangère.
  • Une grotte utilisée pendant la dynastie Song du Sud (lors de l'invasion de la Chine par les Mongols sous Kubilai Khan.
  • Des constructions datant de la dynastie Ming 福全所城, 烽火台遗址

Médias[modifier | modifier le code]

  • Une chaîne de télévision locale, 晋江电视台
  • Un quotidien local 晋江经济报
  • Un site d'information local 晋江新闻网
  • Une radio locale sur la fréquence FM 91.4 晋江人民广播电台

Faits de société[modifier | modifier le code]

Selon la Laogai Research Foundation, deux laogai (« camps de rééducation par le travail ») y seraient implantés[2].

Une personnalité célèbre, négativement, est Lai Changxing.

Le commerçant et chef du village Keren Lü Jiangbo (吕江波) a reçu en 2010 une peine d'emprisonnement de 11 années après avoir organisé des résidents du village à défendre leurs droits face à une réquisition illégale de terres par des cadres du Parti. (source: http://chrdnet.com/2011/10/15/prisoner-of-conscience-lu-jiangbo/, 2011/10/15/)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]