Tang Wuzong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Táng Wǔzōng
唐武宗
Image illustrative de l'article Tang Wuzong
Tang Wuzong

Naissance
Chang'an
Décès (à 31 ans)
Chang'an
Nom de famille Lǐ (李)
Prénom Chán (瀍)
Dates 1er règne
Dynastie Dynastie Tang
Nom de l'Ère Yongzhen 永貞
Dates de l'Ère
Nom du temple taoïsme
Nom posthume
(complet)
至道昭肃孝皇帝

Tang Wuzong (chinois : 唐武宗 ; pinyin : táng wǔzōng, 814 – 846) est un empereur chinois taoïste de la dynastie Tang. Son nom de naissance est Li Chan (李瀍, lǐ chán). Il a régné de 840 à 846. Son règne est notamment célèbre pour ses persécutions religieuses.

Il écrit, en 845, un édit contre les manichéens, les bouddhistes et les nestoriens[1]. Plus de 4 600 monastères et 40 000 temples et autels sont détruits, plus de 260 000 moines et moniales bouddhistes sont contraints de retourner à la vie séculière. Arrêt de l’expansion du bouddhisme en Chine. Prééminence du confucianisme et du taoïsme.

Il meurt empoisonné par un élixir de longévité que lui donne un moine taoïste[2]. Peu après sa mort, son successeur, Tang Xuanzong proclame une amnistie générale, ce qui provoque la fin de la persécution[3].


Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Choix d'études bouddhiques, 1929-1970, Brill Archive, (ISBN 978-90-04-03635-2, lire en ligne)
  2. He Guangyuan (zh)《鉴诫录》卷一《九转验》条载:“武宗皇帝酷求长生之道,访九转之丹。茅山道士杜元阳制药既成,白日轻举。弟子马全真得残药,诣京。表进,上因饵之,遍体生疮,髭发俱脱,十日而崩。此唐《实录》隐而不书。”
  3. (Reischauer 1955, p. 270)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Edwin O. Reischauer, Ennin's Travels in Tang China, New York, Ronald Press, (OCLC 802668849)