Jin Xing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom, le nom de famille, Jin, précède le nom personnel.
Jin Xing
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
ShenyangVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
100 Women ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jin Xing (Modèle:Chinoise Jīn Xīng; coréen : 김성 Gim Seong), née le à Shenyang, est une femme trans chinoise chorégraphe et danseuse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née garçon[1] au sein de la minorité coréenne du pays. Son nom signifie littéralement « étoile d'or » et désigne aussi la planète Vénus.

À 9 ans[1], elle quitte sa famille pour intégrer la troupe de danse au sein de Institut des Arts de l'Armée populaire de libération dont elle est diplômée en 1984. Cette même année, elle devient championne de danse de Chine[1]. Après 10 ans au sein de l'armée, elle obtient une une bourse pour se perfectionner en étudiant la danse moderne aux États-Unis[1], où elle a été élève de Merce Cunningham[1] et Martha Graham. Revenue en 1993 en Chine continentale, elle est nommée colonel[1] et subit une opération de réasignement sexuel[1]. En 1999, elle crée la première compagnie de danse indépendante de Chine[1] qui donne plusieurs spectacles à l'étranger[1]. Elle travaille actuellement avec l'Opéra de Shanghai, dont elle est la chorégraphe et directrice artistique la plus renommée.

En 2016, elle se voit confier un talk-show sur la télévision chinoise, le « Jin Xing Show[1] » qui devient très populaire, rassemblant chaque semaine 100 millions de téléspectateurs[1].

Elle a adopté 3 enfants en 2000 et 2001[1]. Elle se marie en 2005 avec Heinz-Gerd Oidtmann, un homme d'affaires allemand rencontré dans un avion[1].

Sa transidentité est sans doute le trait le plus marquant de sa personnalité[réf. nécessaire], ce qui ne l'a pas empêchée de connaître son succès actuel, tant en République populaire de Chine que sur le plan international.

Créations[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Half Dream (meilleure chorégraphe au US Dance Festival)
  • 1998 : Red and Black (prix du ministère de la Culture chinois)
  • 2004 : Shanghai Tango

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jin Xing et Catherine Texier, Rien n’arrive par hasard. Colonel dans l’Armée rouge, il est devenu la plus grande danseuse étoile de Chine, roman autobiographique, Robert Laffont / Vécu, 2005 (ISBN 2221099206 et 9782221099209)
  • (en) Seth Faison, South of the Clouds: Exploring the Hidden Realms of China, St. Martin's Press, 2004 (ISBN 0312306407 et 9780312306403)

Liens externes[modifier | modifier le code]