Jelena Gruba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Bosnie-Herzégovine image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant la Bosnie-Herzégovine et l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jelena Gruba
Titre
Reine de Bosnie
Prédécesseur Stjepan Dabiša
Successeur Stjepan Ostoja
Biographie
Dynastie Maison de Kotromanić
Date de décès Vers
Père Nikolić (?)
Conjoint Stjepan Dabiša
Enfants Stana

Jelena Gruba, décédée vers 1399, est, reine consort de Bosnie de 1391 à 1395 puis reine de Bosnie de 1395 à 1398[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est membre de la famille noble Nikolić. Son mari, Stjepan Dabiša, est le demi-frère illégitime ou le cousin du roi Stjepan Tvrtko Ire[2]. Dabiša devient roi de Bosnie après la mort de Tvrtko Ire et Jelena devient sa reine. Leur fille unique s'appelle Stana; elle épouse Djuradj Radivojević, prince en Krajina Makareka.

Sigismond Ier de Hongrie est proclamé l'héritier de couronne à la fin de règne de Dabiša mais la noblesse répugnait à avoir un roi hongrois. Donc, après la mort de Dabiša le 8 septembre 1395, sa veuve est choisie afin de lui succéder sur le trône et la reine douairière devient une souveraine régnante.

Durant le bref règne de Jelena (latin: « Helena, Bosnæ regina, Stephani Dabišæ uxor », la noblesse obtient beaucoup de pouvoir aux dépens de la royauté. Trois grandes familles féodales dominent la noblesse et le royaume

  • les Hrvatinić, dans le Donji Kraji ou bas-pays à l'ouest et en Dalmatie
  • les Kosače en Zachlumie dans le sud
  • les Pavlovič en Bosnie centrale

La reine abolit les taxes douanières imposées à la république de Raguse par une charte du 13 mai 1397. mais en mai 1398, Jelena est destituée par la noblesse et Stjepan Ostoja, son demi-neveu par mariage, est désigné comme nouveau roi[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Venance Grumel Traité d'études byzantines I La Chronologie {Presses universitaires de France. Paris 1958 « La Bosnie: Rois » p. 393.
  2. (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K.G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Yugoslavia/Jugoslawien », p. 3321 .
  3. Thierry Mudry Histoire de la Bosnie: Faits et controverses Ellipses Paris 1999 (ISBN 2729857532) p. 37