Jean et Pierre Ravier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean et Pierre Ravier
Description de cette image, également commentée ci-après
Les frères Ravier en mai 2012
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (87 ans),
Paris
Carrière
Disciplines pyrénéisme
Profession commerçants (pièces détachées pour automobiles)

Les frères jumeaux Jean et Pierre Ravier, nés le à Paris, sont des pyrénéistes français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nés rue Marsoulan à Paris, d’Olympe et Albert Ravier, ils ont une sœur aînée et seront suivis de quatre autres sœurs et de deux frères. En 1936, la famille s’installe à Bordeaux où Albert ouvre cours de la Somme un commerce de pièces détachées pour l’automobile. En 1940, mobilisé, il est fait prisonnier et le reste un an. Olympe et ses enfants se replient à Tuzaguet, dans les Hautes-Pyrénées. Turbulents et bagarreurs, les jumeaux grimpent aux arbres et explorent les nombreuses grottes de la région. Avec leur tante Line, « électron libre » de la famille, ils écoutent Radio Londres. Après le débarquement allié du , ils fabriquent une immense croix de Lorraine en tissu et vont la déployer du haut d’un grand magnolia.

En 1946, ils découvrent la montagne lors d’une excursion familiale au Néouvielle. En 1950, ils font leurs premières escalades seuls, et l’année suivante leur première escalade glaciaire est la plus difficile des Pyrénées, le mythique couloir de Gaube.

Principales ascensions[modifier | modifier le code]

Jean et Pierre Ravier ont ouvert de nombreuses voies dans les Pyrénées. Les premières voies ouvertes sont :

  • la face Nord classique du Piton Carré au Vignemale, également appelée voie Ravier le , accompagnés de J. Teillard ;
  • la face Nord (par le dièdre Nord-Est) de la Grande aiguille d'Ansabère, dans le cirque de Lescun (Pyrénées-Atlantiques), les 12 et , accompagnés de G. Santamaria ;
  • l'éperon Nord du petit Pic du Midi d'Ossau, le .

Jean Ravier participe en à l'expédition de la Fédération française de la montagne qui réussit la première ascension du Jannu (7 710 m) dans l'Himalaya, à la frontière népalo-tibétaine. Il atteint le sommet le en compagnie de André Bertrand, Yves Pollet-Villard et Lionel Terray[1].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Labourie, Rainer Munsch, Jean & Pierre Ravier, 60 ans de pyrénéisme, photographies de Jean et Pierre Ravier, 2006, Le Pin à Crochets

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • DVD : Guy Fournié, Les jumeaux du vertige, 75 min
  • Film : Maryse Bergonzat, Les Frères Ravier, l'aventure pyrénéenne, 52 min, 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Desmaison, Les forces de la montagne, mémoires, Hoëbeke, Paris, 2005 (ISBN 2-84230-229-X) p.154

2. http://www.pyrenees-pireneus.com/Histoire/Pyreneisme/quelques_dates_du%20pyreneisme.htm (visité le )