Jean de Courcy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcy.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean de Courcy (lord d'Ulster).

Jean de Courcy, né en 1340, probablement à Courcy, est un seigneur et trouvère normand.

Jean de Courcy appartenait à la famille de Courcy, dans l’actuel arrondissement de Falaise. Fils de Guillaume de Courcy, chevalier, sire de Bourg-Achard, et de Jeanne Malet, dame de Plasnes. Son frère aîné, Guillaume, hérita de Bourg-Achard mais mourut en 1396, il avait également une sœur, Elisabeth, mariée à Mathurin Patry. Jean devint à son tour seigneur de la baronnie de Courcy. On lui connaît au moins cinq enfants.

Dans les mémoires historiques de sa maison, il est qualifié d’« homme puissant ès-lettres ». En effet, Jean de Courcy est l’auteur d’un ouvrage intitulé la Bouquechardière, ainsi appelé parce qu’il le composa au Bourg-Achard, dont il était seigneur par sa mère. Il s’agit d’une assez ample histoire en prose des Grecs et des Romains. Elle couvre en effet la période depuis la Création jusqu’à l’époque de Jules César, tout en se référant à l’histoire biblique, celle de l’Assyrie et de Babylone. Elle n’a jamais été publiée. L’original a été perdu mais l’on en connaît pas moins de 23 copies au XVe siècle. L’exemplaire de la Bibliothèque nationale de France, Ms français 65-66 est daté de 1473.

L’un de ses manuscrits a été enluminé par le maître de l'Échevinage de Rouen entre 1417 et 1422, à l’époque de la domination anglaise de la Normandie.

Jean de Courcy a composé en vers un autre ouvrage non moins considérable, intitulé Le Chemin de vaillance ou le songe doré, poème allégorique de plus de 40 000 vers, écrit à Caudebec entre 1426 et 1428. Il est conservé à la Bibliothèque britannique, Royal Ms 14 E II.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Champy, Les Courcy. Mille ans d’histoire d’une famille normande, Paris, Guénégaud, 2001, p. 47-56.
  • Édouard Frère, Manuel du bibliographe normand, ou Dictionnaire bibliographique et historique, p. 294.
  • Gervais de La Rue, Essais historiques sur les bardes, t. III, Caen, Mancel, 1854, p. 284-316.
  • Noémi-Noire Oursel, Nouvelle Biographie normande, Paris, Picard, 1886, p. 215.
  • Lucien Lécureux, « Étude sur la Bouquechardière de Jean de Courcy », résumé dans Positions des thèses de l’École nationale des chartes, 1909, p. 79-86.
  • Béatrice de Chancel, « Les manuscrits de la Bouquechardière de Jean de Courcy », Revue d’histoire des textes, 17, 1987, p. 219-290.