Jean Thérèse de Beaumont d'Autichamp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaumont.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Autichamp (homonymie).
Jean de Beaumont
Jean Thérèse Louis de Beaumont, marquis d’Autichamp, commandant de régiment la garde à cheval (Empire russe).
Jean Thérèse Louis de Beaumont, marquis d’Autichamp, commandant de régiment la garde à cheval (Empire russe).

Naissance 17 mai 1738
Angers
Décès 21 janvier 1831
Saint-Germain-en-Laye
Origine France
Allégeance France
Russie
France
Arme Cavalerie
Grade Général
Années de service 1749-1830
Conflits Guerre de Sept Ans
Deuxième Coalition
Commandement Dragons d'Autichamp
Armée de soutien de Souvorov
Régiment de cavalerie russe
Faits d'armes Maastricht (1793)
Quiberon (1795)
Distinctions Ordre de Saint-Louis
Ordre du Saint-Esprit
Légion d'honneur
Autres fonctions Commandant de la gendarmerie de Lunéville
Gouverneur du Louvre
Famille Famille de Beaumont

Jean de Beaumont, marquis d'Autichamp et de Château-Gontier, né le à Angers et mort le à Saint-Germain-en-Laye, était un général français qui servit aussi dans l'armée des émigrés, en Vendée et pour la Russie.

Avant la Révolution[modifier | modifier le code]

Jean Thérèse Louis de Beaumont d'Autichamp né le à Angers. Il est le fils de Louis-Joseph de Beaumont, marquis d'Autichamp, mousquetaire du roi et de Perrine Locquet. Il a deux frères puinés : Charles (1739-1794) et Antoine (1744-1822).

Il commence sa carrière à onze ans dans le régiment du Roi. Il acquiert le 26 juillet 1761 le marquisat de Château-Gontier. Marié en 1763 avec Marie-Charlotte de Maussion de Courtanzay, il se fait maintenir en 1774 contre le retrait possible par la couronne dans la propriété incommutable du marquisat.

Il devient ensuite aide camp de Broglie entre 1757 et 1762, puis colonel des dragons d'Autichamp pendant la guerre de Sept Ans. En 1770, il est commandant des gendarmes à Lunéville où il croise pour la première fois le tsarévitch Paul. Entre 1780 et 1789, il est maréchal de camp et intendant général de l'armée sous les murs de Paris.

Après la Révolution[modifier | modifier le code]

Le marquis d'Autichamp suit le prince de Condé, dont il était le gendre. Pendant la campagne de Champagne en 1792, il participe à la défense de Maastricht en 1793. Après la chute de la ville, il se réfugie en Suisse et de là en Angleterre. Il revient pour l'expédition de Quiberon ; puis, le 9 juin 1797 il prend du service en Russie comme commandant de régiment. Il est nommé dans la garde à cheval. Commandant plus de 30 000 hommes du corps de soutien à l'armée de Alexandre Souvorov il part combattre en Suisse. Le 2 novembre 1802, Alexandre Ier de Russie le nomme inspecteur de cavalerie de Donestrovskaïa en Ukraine, commandant du Dniestr. Il est mis en congé le 25 novembre 1805 et démissionne le 20 février 1806. Il a, alors, vécu dans la manoir de Narodytchi (Volhynie).

Restauration[modifier | modifier le code]

Attaque du Palais du Louvre le 29 juillet 1830. École française du XIXe siècle. Paris, Musée Carnavalet.

Louis XVIII le fait revenir et le nomme à la tête des troupes du district militaire de Toulouse, en janvier 1818, gouverneur du Louvre qu'il défend, à 92 ans pendant les journées de juillet 1830 et où il est blessé sans perdre le bâtiment. Il meurt le 12 janvier 1831 à Saint-Germain.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ruban de l'ordre de Saint-Louis Ruban de la Légion d'honneur Ruban de l'ordre du Saint-Esprit Ruban de l'ordre de Saint-Michel

Sources[modifier | modifier le code]