Jean Taris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Taris
Image illustrative de l’article Jean Taris
Jean Taris en 1929
Informations
Nages Nage libre
Période active Années 1930
Nationalité Française
Naissance
Lieu Versailles, France
Décès (à 67 ans)
Lieu Grasse, France
Club SCUF
CN Paris
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Ch. d'Europe grand bassin 2 1 0
Championnat de France de natation 5
Distinctions
International Swimming Hall of Fame (1984)
Chevalier de la Légion d'honneur
Jean Taris en 1936 (Traversée de Paris à la nage).

Jean Taris (né le 6 juillet 1909 à Versailles – mort le 10 janvier 1977 à Grasse) est un nageur français, de grande taille (1,78 m), spécialiste des courses sur courtes, moyennes et longues distances, licencié au SCUF de 1927 à 1930, et au CN Paris de 1933 à 1936.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Taris est le meilleur de sa discipline avant-guerre au niveau international. C'est en 1926 qu'il fait modestement ses débuts au SCUF. Il contribue au développement de la nage alternative (respiration droite-gauche alternée par cycle de trois mouvements) et est champion de France à 34 reprises. Son entraîneur est Georges Hermant, et il participe à trois Jeux olympiques, en 1928, 1932 et 1936.

Il entre au tableau d’honneur de l'International Swimming Hall of Fame (ISHOF) en 1984.

Un court métrage documentaire de 9 minutes lui est consacré en 1931, réalisé par le cinéaste Jean Vigo : La Natation par Jean Taris (Gaumont). Il contribue au développement de la natation pour les scolaires[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

  • 50 sélections internationales
  • 8 records du monde de 1930 à 1932 (battus par lui-même à plusieurs reprises), dont :
    • Record du monde du 300 m nage libre en 1931
    • Record du monde du 400 m nage libre en 1931, en 4 min 47 s
    • Record du monde du 500 m nage libre
    • Record du monde du 800 m nage libre en 10 min 15,6 s
    • Record du monde du 1000 m nage libre

Europe[modifier | modifier le code]

  • 9 records d'Europe de 1930 à 1932, du 200 au 1000 m nage libre
  • Champion d'Europe du 400 m nage libre en 1934
  • Champion d'Europe du 1500 m nage libre en 1934
  • Championnats ASA : 1er du 880 yards nage libre
  • Vice-champion d'Europe du 400 m nage libre en 1931 (à 2/10e de seconde du vainqueur)
  • Champion d'Angleterre, d'Australie et de Nouvelle-Zélande sur ses distances reines (et du demi-mille à Londres en [2])

France[modifier | modifier le code]

  • 49 records de France (record), dont
    • Recordman de France du 100 m nage libre de 1929 à 1945 (plus de 15 années, le premier nageur français à descendre sous la minute et un des tout premiers européens).
  • Champion de France du 100 m nage libre en 1929, 1930, 1931, 1932, 1933 et 1934
  • Champion de France du 200 m nage libre en 1927, 1929, 1930, 1931, 1932, 1933, 1934, 1935 et 1936
  • Champion de France du 400 m nage libre en 1927, 1929, 1930, 1931, 1932, 1933, 1934, 1935 et 1936
  • Champion de France du 1500 m nage libre en 1927, 1929, 1930, 1933 et 1934
  • Champion de France au relais 4 × 200 m nage libre en 1930, 1934, 1935, 1936 et 1937
  • Champion des boucles de la Seine à 4 reprises (course sur 8 km), course internationale à laquelle participent les plus grands champions européens, véritable championnat d'Europe de longue distance (1933 à 1936).

Distinction[modifier | modifier le code]

Jean Taris est nommé chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur[3],[4].

Il reçoit le Grand Prix de la Presse Sportive en 1935.

Hommage[modifier | modifier le code]

Cinq communes ont donné le nom de Jean Taris à une piscine intercommunale ou municipale : Sainte-Suzanne (Mayenne)[5], Montpellier[6], Paris[7], Evry (Essonne) et Villeparisis (Seine-et-Marne).

Publication[modifier | modifier le code]

  • Jean Taris, La joie de l'eau : Ma vie, mes secrets, mon style, Paris, Les Œuvres françaises, , 199 p.[8].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'intégrale Jean Vigo, DVD1, La natation par Jean Taris, Gaumont DVD nouveaux masters numériques HD.
  2. Le Miroir des sports, 16 juillet 1929.
  3. Journal L'Equipe du lendemain du décès du nageur : hommage titré Jean Taris : pionner de la natation française et signé R.P
  4. Dossier non communicable figurant dans la base de données Leonore sur culture.gouv.fr
  5. chemin des fossettes 53270 Sainte-Suzanne (où une partie de l'équipe de France et Jean Taris s'entraînaient durant la seconde guerre mondiale).
  6. 67 rue Louise Michel 34000 Montpellier.
  7. 16 rue Thouin 75005 Paris.
  8. (BNF 32240528).