Jean Paul Getty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Paul Getty
JP Getty,1944.jpg

Jean Paul Getty

Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Père
Enfants

Jean Paul Getty dit « J. Paul Getty », né le à Minneapolis et mort le (à 83 ans) à Sutton Place (en), Guildford, comté de Surrey, en Angleterre, est un industriel américain multimilliardaire, qui créa la Getty Oil Company et le J. Paul Getty Trust, l'une des plus importantes fondations culturelles au monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Minneapolis, Jean Paul Getty est le fils de Sarah Catherine McPherson Risher et de George Franklin Getty (1855-1930) qui démarre une activité d'entrepreneur en pétrole en 1904. Sa première société, la Minnehoma Oil Company, devient en moins de dix ans très rentable : la famille s'installe dans les quartiers huppés de Los Angeles. Jean Paul intègre la University of Southern California, puis Berkeley. En 1913, il est obtient un diplôme d'économie et de sciences politiques à l'Université d'Oxford, en tant qu'étudiant étranger.

En 1913, George initie son fils âgé de 21 ans à la finance et au monde des affaires pétrolières, le forçant à acheter des puits. En juin 1916, J. Paul réalise son premier million quand, son père et lui fondent la Getty Oil Company. Jean Paul possède sa propre compagnie, basée à Tulsa. Il fait forer ses premiers puits dans le comté de Haskell (Oklahoma). En 1917, il décide de se retirer des affaires et de vivre de ses rentes du côté de Los Angeles : son père n'approuve pas son style de vie, aussi retourne-t-il au monde des affaires en 1919. Durant les années 1920, il multiplie sa fortune par 3, mais essuie plusieurs divorces. En 1930, son père lui laisse un demi million de dollars sur une fortune estimée à plus de 10 millions. George Getty l'écarte de fait de la Getty Oil Compagny mais Jean Paul finit par gérer la holding. En effet, durant la Grande Dépression, il acquiert nombre de concurrents comme la Pacific Western Oil Corporation et la Mission Corporation.

En 1949, il paye à Ibn Saud, en liquide, la somme de 9,5 millions de dollars, plus un million par an (pour une période de 60 ans), le droit d'exploiter les champs pétrolifères situées sur la frontière entre l'Arabie Saoudite et le Koweit. Durant 4 ans, les forages s'avèrent stériles, et engloutissent la somme de 30 millions, quand en 1953, le pétrole se met enfin à jaillir, atteignant en quelques années le pic de 16 millions de barils par an. Il apprend l'arabe pour mieux gérer ses affaires au Moyen Orient.

En 1957, le magazine Fortune l'élit l'Américain le plus riche : à cette époque, il est sans doute l'un des tous premiers milliardaires en dollars. Dans les années 1960, il fonde Getty Oil, puis une holding comprenant des dizaines de branches d'activité et d'investissement dont l’hôtellerie de luxe (The Pierre à Manhattan) et la télévision.

Il s'installe définitivement dans la banlieue de Londres au milieu des années 1950, ayant acquis le château de Sutton Place, datant du XVIe siècle, et qui comprend 72 pièces. Il y reçoit aussi les plus hauts dignitaires du Moyen Orient : jusqu'en 1976, Sutton Place est officieusement le siège de la Getty Oil Company. Il y entrepose une partie de sa collection de tableaux et d’œuvres d'art qui est considérable : entre 1954 et 1974, les plus belles pièces de sa collection d'antiques sont transférées à la Villa Getty, à Pacific Palisades (Los Angeles), qui est ensuite ouverte au public.

Il laisse une fortune personnelle estimée à plus 2 milliards de dollars, gérée depuis par le J. Paul Getty Trust.

Descendance[modifier | modifier le code]

  • George Franklin Getty II (1924–1973), fils aîné de J. Paul, devint l'un des patrons de la Getty Oil Company.
  • Jean Ronald Getty, né en 1929 de sa troisième femme, Adolphine Helmle.
  • Sir John Paul Getty II (1932–2003), dont :
  • Gordon Peter Getty (né en 1934), père de 7 enfants.
  • Timothy Ware Getty (1946–1958).

Liens externes[modifier | modifier le code]