Jean Monville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Monville
Jean Monville - 2011 (cropped).jpg
Jean Monville en 2011
Fonction
Vice-président
Fédération nationale des travaux publics et Gimélec
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Jean Monville, né à Orléans (Loiret) le , est un chef d'entreprises français, président d'honneur de SPIE dont il est l'ancien président. Il est né le . Diplômé de l’École polytechnique et licencié ès sciences économiques, il est entré en 1969 à la direction financière de la Société générale, rejoint SPIE en 1978 en tant que directeur du département finances export du groupe. Après différentes fonctions de direction générale, il est nommé à la tête de l’entreprise en 1995 en qualité d’administrateur-directeur général.

Lancement du RES de SPIE[modifier | modifier le code]

En 1995, Jean Monville est chargé par son actionnaire, Schneider, de trouver un repreneur. C’est dans ce contexte que sera lancé le RES (rachat de l’entreprise par ses salariés), réalisé avec le soutien du groupe britannique AMEC, qui permettra au personnel de prendre le contrôle de SPIE le . Jean Monville devient alors président-directeur général.

AMEC SPIE[modifier | modifier le code]

En 2003, lorsque SPIE devient AMEC SPIE, Jean Monville rejoint le board d’AMEC en tant qu’executive director et président d’AMEC SPIE.

Actionnariat de PAI partners[modifier | modifier le code]

En 2006, avec l’appui de PAI partners, AMEC SPIE reprend son indépendance et son nom historique SPIE. Jean Monville en conserve la présidence.

Retraite[modifier | modifier le code]

Jean Monville a pris sa retraite le au terme de son mandat de président. Gauthier Louette lui succéda à la présidence de SPIE.

Autres fonctions et mandants[modifier | modifier le code]

Jean Monville a été vice-président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) et du Gimélec (Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés), ainsi que président du comité Principes directeurs et déontologie internationale du MEDEF.

Sources[modifier | modifier le code]