Jean Marczewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Marczewski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président
Société d'économie politique
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Jean Marczewski, né Jan Witold Marczewski le à Varsovie dans une famille de la noblesse polonaise (blason Prawdzic)[1] et mort le (à 82 ans), est un universitaire polonais et français agrégé d'économie politique. Il a fortement contribué, à la suite de François Perroux, à la création et au développement du système de comptabilité nationale français et du Système de comptabilité nationale des Nations unies (SCN).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études à Nancy puis à Strasbourg, il est nommé vice-consul de Pologne en Belgique. À la déclaration de guerre, il s’engage dans l’Armée polonaise en France. Après l’armistice, il regagne Paris et présente une thèse de doctorat sur « La politique monétaire et financière du Troisième Reich »[2]. Membre d’un groupe de résistance polonaise, il passe en zone sud. Arrêté par la Gestapo, il est déporté au camp de Mauthausen où il sera grièvement blessé[3].

Libéré en 1945, il retourne à Paris où il est nommé directeur de recherche à l’Institut de science économique appliquée et passe son agrégation en droit et sciences économiques. Il participe à la commission de normalisation des comptabilités et contribue avec François Perroux, Francis-Louis Closon, Gabriel Marc et d’autres à l’élaboration du plan comptable général des entreprises et du système français de comptabilité nationale. Il participe également à l’équipe internationale de l’OECE chargée de l’étude des statistiques européennes présidé par Richard Stone à l’université de Cambridge, puis à la commission des comptes économiques de la nation[4]. Il participe avec François Perroux et Pierre Uri à la rédaction de « Le Revenu national ».

En 1965, il est nommé professeur à la faculté de droit et de sciences économiques de Paris. Jean Marczewski est l’auteur de trois ouvrages et d’un grand nombre d’articles, concernant surtout la comptabilité nationale, la macro-économie, les politiques économiques, la planification et l'aménagement du territoire[5].

Il a été président de la Société d'économie politique et président de l'Association française de science économique (AFSE).

Ouvrages principaux[modifier | modifier le code]

Il a fait paraitre notamment :

  • en 1955 et 1956 : Planification et croissance économique des démocraties populaires. Tome I, Analyse historique. Tome II, Analyse économique (Presses universitaires de France)
  • en 1965 : Introduction à l'histoire quantitative (Droz, Genève)
  • en 1977 : Inflation et chômage, explication quantitative (Economica)
  • en 1978 : Comptabilité nationale (Dalloz, avec Roland Granier)
  • en 1978 : Vaincre l'inflation et le chômage (Economica)
  • en 1982 : L'Effondrement polonais : la solution possible (CNRS)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sejm-wielki.pl/b/sw.37456
  2. Cohen, Antonin « Du corporatisme au keynésianisme. Continuités pratiques et ruptures symboliques dans le sillage de François Perroux ». Revue française de science politique, vol. 56, n° 4, août 2006, pp. 555-592.
  3. Rosenfeld, Félix « Nécrologie. Jean Marczewski (1908-1990) ». Journal de la société statistique de Paris, tome 2132, N° 1, 1991, p. 82.
  4. Touchelay, Béatrice « La structuration de l’économie et de la société par les dispositifs de gestion ». 15es Journées d’histoire de la comptabilité et du management, Université Paris-Dauphine, mars 2010.
  5. Notice d'autorité sur le site idref.fr