Jean Dolent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Dolent
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Charles-Antoine FournierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

De son vrai nom Charles-Antoine Fournier[1], Jean Dolent est un écrivain et critique d’art[2] né le et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vivant à Belleville, à la Villa Ottoz, aujourd'hui démolie, ami des meilleurs artistes de son temps, admiré par ses pairs, Jean Dolent est l'auteur d'une œuvre confidentielle mais importante. Il y tenait un salon artistique et y recevait les défenseurs du symbolisme, et ses nombreux amis parmi lesquels : Paul Gauguin, Auguste Rodin, le peintre Eugène Carrière qui y venait en famille ; Gustave Geffroy, Roger Marx, Gustave Kahn, Julien Leclercq.

Hommage[modifier | modifier le code]

Une rue de Paris porte son nom depuis 1925. Il a fait l'objet d'une thèse publiée aux Presses Universitaires de Rennes en 2010.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Une volée de merles, E. Dentu (1862)
  • Le roman de la chair (100 dessins par Hadol), F. Cournol (1866)
  • Merci prologue d'ouverture [dit au théâtre de Belleville le ], [imp. Wittersheim], (1868)
  • Avant le déluge, Cournol (1871)
  • L'insoumis (eau-forte par Eugène Millet), Cournol (1871)
  • Petit manuel d'art à l'usage des ignorants. La peinture. La sculpture, A. Lemerre (1874)
  • Le livre d'art des femmes : peinture, sculpture (eau-forte par Ribot), A. Lemerre (1877)
  • La Parade des joueurs, A. Lemerre (1883)
  • La Parade de la dette, [impr. de Bellenand], (1885)
  • Amoureux d'art, A. Lemerre (1888)
  • Monstres, A. Lemerre (1896)
  • Façons d'exprimer, Maison des poètes (1900)
  • Maître de sa joie, A. Lemerre (1902)
  • Le Cyclone. Crevés ! éraflés ! sauvés ! le déjeuner du cyclone ; au retour, Maison des poètes (1907)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-David Jumeau-Lafond, « Jean Dolent 1835-1909, écrivain, critique d'art et collectionneur – La Tribune de l'Art », sur La Tribune de l'Art, (consulté le 4 septembre 2020).
  2. Le Journal des Arts, « Jean Dolent, au service de l’art » Accès payant, sur lejournaldesarts.fr, (consulté le 4 septembre 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]