Jean Chouquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Chouquet
Nom de naissance Jean André Eugène Chouquet
Naissance
Elbeuf
Décès (à 82 ans)
Paris 16e
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Metteur en scène, scénariste, dirigeant et producteur de radio et de télévision

Jean Chouquet, né le à Elbeuf[1], mort le dans le 16ème arrondissement de Paris, est un homme de théâtre, de radio et de télévision français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Chouquet est entré en 1947 au Club d'essai de Paris de la RTF dirigé par Jean Tardieu[2].

De 1952 à 1976, il est producteur, auteur et réalisateur d’émissions de radio à la RTF, Europe 1, Radio Luxembourg et Radio Monte-Carlo. Réalisateur, il réalise de nombreuses fictions, de la série populaire (comme Noëlle aux quatre vents sur France Inter de 1965 à 1970 ensuite transposé à la télévision en 1970[3]) aux adaptations de grands ouvrages. Producteur, il est à l'origine de nombreuses émissions qui ont marqué leur époque comme Dimanche dans un fauteuil (1958-1964), ou en compagnie du dada Philippe Soupault Prenez garde à la poésie (1946-1956)[4] ou Paris sur scène.

Au théâtre on peut relever en 1975 dans ses mises en scène Les Diablogues de Roland Dubillard, au Théâtre de la Michodière.

À la télévision, il a écrit notamment la série Allez la rafale! (1977).

Conseiller pour les programmes auprès du directeur de France Inter de 1976 à 1981, Jean Chouquet est notamment à l'origine de l'émission quotidienne de Françoise Dolto à partir de 1977[2].

Il est ensuite conseiller du président d’Antenne 2 (1981-1982), directeur de France Inter (1983-1984), puis conseiller pour les programmes des présidents de Radio France Michèle Cotta, Jean-Noël Jeanneney et Roland Faure de 1983 à 1990[2].

Parmi les autres missions, on peut citer en 1998 « Si tu t'imagines... Queneau Raymond ! » série de 20 épisodes de dix minutes, produits par l'Atelier de création du Grand Ouest et interprétés par Juliette Gréco et Roger Carel[5]

Jean Chouquet, « découvreur de talents », a permis à de nombreux comédiens, chanteurs, musiciens, producteurs de commencer une carrière, grâce à la scène et à la radio : André Dussollier, Micheline Dax, Roger Carel, Pierre Perret, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, Danièle Delorme, Cora Vaucaire, Gérard Calvi, Philippe Noiret, Jacques Villeret, Henri Virlojeux, Jacqueline Maillan, Robert Dhéry, Ève Ruggieri, Jacques Pradel[2].

Jean Chouquet a contribué ensuite au développement du réseau des radios locales de Radio France (France Bleu), en prenant part à la formation de jeunes professionnels comme Manu Foissotte[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. a b c et d http://www.radiofrance.fr/espace-pro/espace-presse/communiques-de-presse/2009/05/disparition-de-jean-chouquet
  3. « Les grands feuilletons de France Inter » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 31 août 2020).
  4. « Mythologie de poche de la radio # 20 - Jean Chouquet », sur franceculture.fr (consulté le 31 août 2020).
  5. Le Monde, « RAYMOND QUENEAU REVISITÉ », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2020).
  6. « Jean Chouquet est mort », sur Club de Mediapart, (consulté le 31 août 2020).