Jean Brisy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Brisy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
LilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean Brisy, né le à Saint-André-lez-Lille et mort le à Lille [1], est un céramiste sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Brisy se destinait à une carrière musicale en tant que pianiste. En 1940, la déclaration de guerre l'éloigne de Lille et il séjourne chez ses grands-parents vignerons à Chenonceaux.

À son retour, il décide de rentrer aux Beaux-Arts de Lille où il suit quatre années de cours académiques et s'oriente vers la poterie. En compagnie de son ami Boleslaw Danikowski, rencontré aux beaux-arts de Lille, il suit une formation de potier à Saint-Laurent-les-Mâcon et partage ses premiers ateliers[2]. En particulier, au début des années 1950, il occupe les ruines de la faïencerie du Moulin des Loups à Orchies, après son bombardement. Il y trouve des pains de terre, des sacs d'émaux et un four en ruine. On leur donne alors l'autorisation de s'y installer pour travailler. Danikowski habite dans ces décombres tandis que Jean Brisy vit à Lille, y recherchant des débouchés pour leur productions. En 1955, il crée son propre atelier dans les caves du numéro 61, rue de la Monnaie à Lille, où il travaillera jusqu'à sa mort.

En 1957, il fonde avec Roger Frezin, Pierre Olivier, Lyse Oudoire, Jean Parsy et Claude Vallois, L'Atelier de la Monnaie, groupement artistique qui opérera une véritable révolution dans le monde de l'art dans le Nord-Pas-de-Calais [3].

Très tôt, il s'orientera vers la sculpture tout en poursuivant son métier de potier auquel il restera très attaché [4].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1951 - Galerie St Placide Paris
  • 1955 - Galerie Dujardin Roubaix
  • 1959 - Galerie Anfora Paris
  • 1958 à 1962 - Expositions collectives Atelier de la Monnaie
  • 1963 à 1965 - Carrefour des arts Lille
  • 1964 - Salon de Gravelines
  • 1967 - Salon des arts bourbonnais Vichy
  • 1967 - Nouvelle Galerie d'art rue Esquermoise Lille
  • 1968 - Terre de 13 ciels salle St Sauveur Lille
  • 1968 - Palais municipal Lyon
  • 1970 - Galerie le Huchier Bruxelles
  • 1970 - Faculté des sciences Annappes
  • 1970 - Galerie Septentrion Bondues
  • 1972 - Galerie Septentrion Bondues
  • 1971 - Halles de Paris
  • 1972 - Halles de Paris
  • 1973 - Musée de l'Abbaye de Graville le Havre
  • 1979 - Pavillon St Sauveur Lille
  • 1985 - Salon des métiers d'art Munich
  • 1986 - Galerie Geneviève Godar
  • 1986 - Galerie Berlioz Marseille
  • 1988 - Halte à l'immobilisme (expo Orcep) rétrospective Atelier de la Monnaie (Lille-Boulogne/mer-Tournai-Eupen-Liège)
  • 1989 - Communauté urbaine de Lille
  • 1989 - Salon des métiers d'art Munich
  • 1989 - Calais
  • 1989 à 1991 - Carte blanche à Arthur Van Hecke (expo Orcep)
  • 1990 - Galerie Septentrion, Marcq-en-Barœul
  • 1991 - Galerie Septentrion, Marcq-en-Barœul
  • 1992 - La Maison du terroir.
  • 1995 - Communauté urbaine de Lille
  • 1999 - Première Biennale de la céramique à Steenwerck
  • 2001 - Valenciennes
  • 2003 - Abbaye de Vaucelles
  • 2007 - L'Atelier de la Monnaie, Palais des beaux-arts de Lille
  • 2011 - Wasquehal
  • 2015 - Terres et encres, Galerie Geneviève Godar, Céramiques de Jean Brisy et encres d'Antoine de Vinck.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Béatrice Brisy, Dominique Tourte, Jean Brisy, céramiste sculpteur, Éditions Invenit, 2017.
  • Robert Labbé, Jean Brisy, un céramiste et un homme du Nord, dans La Revue de la céramique et du verre no 34, mai-.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le céramiste Jean Brisy n'est plus », La Voix du Nord,‎
  2. Hommage à Jean Brisy, Comité d'action sociale, Communauté urbaine de Lille,
  3. L'Atelier de la Monnaie 1957-1972, Somegy Editions d'Art, p. 30-33
  4. Robert Labbé, « Jean Brisy », La Revue de la céramique et du verre,‎ mai juin 1987, p. 44-46