Jean Bellus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Bellus
Le film du demi siecle 01 01 1900.JPG
Bande dessinée verticale no 1 Le Film du demi-siècle, texte de Paul Gordeaux, images de Jean Bellus
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Jean Joseph Robert Bellus est un illustrateur et dessinateur de presse français né le à Toulouse, et, décédé le dans le 12e arrondissement de Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Toulouse, Jean Bellus a eu plusieurs emplois avant de poursuivre une carrière d’illustrateur. Il débute dans Marianne en 1933, et par la suite collabore à Pour Vous, Le Sourire et Candide. Pour Benjamin magazine, il réalise la bande dessinée « Georgie, Laurel et Hardy » entre 1937 et 1939. La guerre interrompt ses activités. De retour de captivité, il travaille comme décorateur, costumier et acteur de music-hall. Après la Libération, il reprend son travail d'illustrateur, et coopère à Point de Vue, La Bataille et Fantasia. Il retourne à la bande dessinée avec plusieurs contributions pour la presse quotidienne. Dans France-Soir, il illustre Le Film du demi-siècle, Alcide une disparue et les premiers épisodes du Crime ne paie pas en 1950. Il retourne ensuite au dessin d’humour pour les magazines Samedi-Soir, Paris-Presse et Jours de France jusqu'à sa mort en 1967, se spécialisant dans la représentation de pères de famille quinquagénaires, bedonnants et dégarnis et un humour délibérément bon enfant. Un de ses principaux personnages est « Clémentine Chérie ».

Après son bien célèbre Humour verboten il s'est surtout attaché à faire quelques albums humoristiques sur « une famille bien française » dont le personnage central fut adapté au cinéma en 1963, dans le film Clémentine chérie qui passe pour la première fois à la télévision le 20 octobre 2007 sur la chaîne Canal+.

Il est enterré au cimetière parisien d'Ivry (24e division)[2].

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Denis BOURDET, Jean Bellus, dans: Encre sympathique, Paris, Grasset, 1966.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives la commune de Toulouse, acte de naissance no 1485, année 1911 (avec mention marginale de décès) (consulté le 19 juin 2014)
  2. http://equipement.paris.fr/cimetiere-parisien-d-ivry-4504

Liens externes[modifier | modifier le code]