Jean-Luc Gaffard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Luc Gaffard est un économiste français né le à Gennevilliers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur d'État en Sciences Economiques (Université Louis Pasteur de Strasbourg 1975) et agrégé des disciplines juridiques, politiques, économiques et de gestion (1981), Jean-Luc Gaffard est professeur des universités. Il est membre honoraire de l’Institut universitaire de France.

Depuis 1983, Jean-Luc Gaffard est professeur à l’Université Nice Sophia Antipolis. Actuellement[Depuis quand ?] conseiller scientifique à l'Observatoire français des conjonctures économiques, il est également, depuis 2010, professeur à SKEMA Business School.

Jean-Luc Gaffard a été doyen de la Faculté de sciences économiques et de gestion de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, 1979-1982 ; directeur de l’Institut de Droit et d’Economie de la Firme et de l’Industrie (unité de recherche du CNRS) 1992-2004 ; membre senior de l’Institut universitaire de France 1998-2008 ; président de l’International Schumpeter Society 2004-2006 ; directeur du Département de recherche sur l’innovation et la concurrence à l’OFCE Sciences Po 2005-2014.

Jean-Luc Gaffard a été membre du Conseil supérieur de la recherche et de la technologie 1985-1987; président du Conseil supérieur provisoire des universités, section de sciences économiques 1982-1984 ; membre du Conseil national des universités 1982-1987, 1991-1999 ; membre du Comité national du CNRS (section de sciences économiques) 1986-1991, 2004-2008 ; membre du Conseil supérieur de l'emploi, des revenus et des coûts, 1994-1999; président du groupe d’experts sur les programmes scolaires de sciences économiques et sociales 2000-2003 ; directeur scientifique adjoint pour les sciences sociales à la Mission scientifique et technique du Ministère de l'Éducation nationale, 2003-2005 ; président du second concours d’agrégation pour le recrutement de professeurs des universités en science économique (2006-2007) ; membre du conseil scientifique international de l’Institut Max Planck en Économie de Jena (institut de recherche sur les systèmes économiques), 2003-2012 ; président du conseil scientifique du CEREQ 2006-2012 ; vice-président du Collectif Andromède, Conseil régional consultatif de la recherche et de l'enseignement supérieur de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur 2004-2015.

Jean-Luc Gaffard a enseigné aux universités d’Aix-Marseille, Besançon, Nice Sophia Antipolis et Rennes, à Sciences Po Paris, à l’École Centrale de Paris et à SKEMA Business School. Il a été invité dans les universités et établissements suivants : Université de Rome « La Sapienza », Université de Sienne, Université de Californie à Los Angeles, Université de Californie à Santa Cruz, Institut Max Planck de Jena, HEC Montréal, Université Keiō de Tokyo, Université de Côte d’Ivoire[Laquelle ?], Université de Santiago de Compostelle, Université Carlos III de Madrid.

Jean-Luc Gaffard effectue des recherches dans le domaine de l’économie de l’innovation. Ses travaux portent aussi bien sur les phénomènes de croissance et de fluctuations qui caractérisent les économies de marché soumises à des changements structurels que sur les formes de management des entreprises et d’organisation industrielle porteuses de choix innovateurs. Le thème dominant de ses travaux est relatif au rôle joué par les irréversibilités et l’incertitude dans le déroulement des événements macro comme microéconomiques. Les principaux résultats concernent l’effet du progrès technique sur l’emploi, le paradoxe de la productivité, le rôle des rigidités associées à des connexions de marché dans la recherche de viabilité des choix innovateurs.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Efficacité de l’investissement, croissance et fluctuations, 1979, Paris, Cujas.
  • The Innovative Choice (avec Mario Amendola), 1988, Oxford, Basil Blackwell
  • La dynamique économique de l’innovation (avec M. Amendola), 1988, Paris, Economica
  • Économie Industrielle et de l’Innovation, 1990, Paris, Dalloz
  • Croissance et fluctuations économiques, 1re édition 1994, 2e édition 1997, Paris, Domat-Montchrestien
  • Out of Equilibrium (avec Mario Amendola), 1998, Oxford, Clarendon Press.
  • Norme, fait, fluctuation : contribution à une analyse des choix normatifs (avec Jean Clam), 2001, Genève, Librairie Droz
  • The Market Way to Riches : Behind the Myth (avec M. Amendola), 2007, Cheltenham, Edward Elgar
  • Croissance économique, 2011, Paris, Armand Colin
  • Capitalisme et cohésion sociale (avec Mario Amendola), 2012, Paris, Economica
  • Macroéconomie: faits, théories, politiques, 2015, Paris, Ellipses

Articles[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Gaffard a publié, seul ou en collaboration plusieurs dizaines d’articles dans des revues scientifiques suivantes : Cahiers d’Economie Politique, Economics of Innovation and New Technology, Economie Appliquée, Economie Rurale, Economies et Sociétés, Entreprises et histoire, Industrial and Corporate Change, Journal of Economic Behavior and Organization, Journal of Evolutionary Economics, Management International, Note Economiche, Research Policy, Revue d'économie industrielle, Revue économique, Revue française d'économie, Revue de l'OFCE, Revue d'économie politique, Review of Austrian Economics, Rivista di Politica Economica, Scottish Journal of Political Economy, Structural Change and Economic Dynamics

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de l’Ordre national du Mérite (1994)
  • Officier de l’Ordre national du Mérite (2006)
  • Prix Schumpeter 2008 délivré par l’International Schumpeter Society
  • Prix spécial du Jury du Prix Turgot 2013

Références[modifier | modifier le code]

Biographie de Jean-Luc Gaffard sur le site de l'OFCE.