Jean-Louis Charbonnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charbonnel.
Jean-Louis Charbonnel
Jean-Louis Charbonnel photo.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Distinction

Jean, dit Jean-Louis Charbonnel, né le à Paulhac (Cantal)[1] et mort le dans le 13e arrondissement de Paris[2], est un artiste peintre et graveur français

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre né à Bélinay de Paulhac en 1848 dans le Cantal, il passe son enfance au pied Plomb du Cantal. Auteur à treize ans d'un extraordinaire portrait à l'huile de sa grand-mère, il est envoyé en 1862 à Paris suivre la formation de l’École des beaux-arts où il fréquente les ateliers de Léon Cogniet (1794-1880), de Gérôme (1824-1904), de Carolus-Duran (1837-1917), de Jean-Baptiste Farochon (1812-1871) et d'Alexandre-Joseph Oliva. Il fut membre des ateliers d’Antoine-Jean Gros, de Merry-Joseph Blondel, et de David d’Angers. Il expose au Salon de 1868 à 1882.

Atteint de troubles de la vue, Jean-Louis Charbonnel meurt dépressif à l'âge de 36 ans. Il était titulaire de la Médaille militaire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

À l’École des beaux-arts et par sa participation au Salon, Charbonnel a suivi une formation orientée dans le sens de l’Académie et du style néoclassique. C'est un remarquable coloriste.

Remarqué par le critique Huysmans, il se spécialise dans la peinture d'histoire, la scène de genre et le portrait.

Il subsiste deux portraits de lui : un grand autoportrait à l'huile sur toile de 130 × 81[3], et un portrait à l'eau-forte de son ami Philippe-Auguste Cattelain (1838-1893).

  • À l'académie, eau-forte 28,5 × 42, 1877
  • La bienfaitrice, huile sur toile 55 × 46[4],
  • L'acteur borgne, huile sur panneau 61 × 50, 1883[5]
  • L'acteur au parapluie, huile sur toile 60,7 × 50
  • Nu de femme, crayon et aquarelle 33,5 × 49,5
  • Les orphelines, crayon et aquarelle 43,5 × 56

Salons[modifier | modifier le code]

  • 1848
  • 1868
  1. Joueur de musette, souvenir d'Auvergne, eau-forte
  • 1872
  1. Portrait de l'auteur
  2. Blaise Pascal au milieu de ses contradicteurs
  • 1878
  1. Portrait de Mgr Lamouroux de Pompignac, évêque de Saint-Flour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales du Cantal, état-civil numérisé de Paulhac, acte de naissance No10 de l'année 1848. L'enfant a pour parents Guillaume Charbonnel, propriétaire, et Françoise Rigal.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 3e arrondissement, acte de décès No1291 de l'année 1885. « Artiste peintre décoré de la Médaille militaire », Charbonnel est fils de Guillaume Charbonnel et Françoise Rigal. Il décède célibataire à son domicile situé 50 rue de Patay.
  3. Musée d'art et d'histoire d'Aurillac.
  4. Vente enchères Tajan 30 avril 1999
  5. Vente enchères Delorme-Collin-Bocage 18 octobre 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascale Moulier, Jean-Louis Charbonnel (1848-1885) Un peintre cantalien à Paris, préface de Bruno Foucart, 100 p. (réédition 2008, Saint-Flour, Cantal-Patrimoine)

Liens externes[modifier | modifier le code]