Jean-Guy Roy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Guy Roy
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Guy Roy
Naissance
Matapédia, Drapeau du Canada Canada
Pays de résidence Drapeau du Canada Canada
Profession
Journaliste, animateur de radio et de télévision, administrateur agréé, conseiller d’orientation
Activité principale
Consultant en communication
Formation
orthopédagogie, sciences religieuses, théologie, administration scolaire, management, counselling

Jean-Guy Roy est né le à Matapédia dans la région de la Gaspésie au Québec. Journaliste, animateur de radio et de télévision, administrateur et conseiller d’orientation, il dirigea la maison de production médiatique Auvidec Média de 2013 à 2016 et fut à la barre du réseau radiophonique Radio VM (Radio Ville-Marie- CIRA-FM) pendant 12 ans, de 2000 à 2012, à titre de directeur général[1]. Il est présentement consultant en communication.

Biographie[modifier | modifier le code]

Communicateur québécois, il a acquis une solide formation dans divers domaines et une vaste expérience internationale. Il possède des diplômes de premier cycle en orthopédagogie (1978) et en sciences religieuses (1986). Il obtint par la suite quatre maîtrises : théologie (1987), administration scolaire (1992), management (1998), counselling (1999)[1]. Homme talentueux, il s’est distingué au cours des années par sa créativité, ses grandes capacités d’organisateur, son entregent et son esprit visionnaire. Lors de son Gala 2005, l’Université de Sherbrooke le reconnaîtra comme un grand leader du Québec en lui décernant le titre d’Ambassadeur[2].

Ses préoccupations éducatives, sociales et de développement l’amèneront à fouler le sol d’une soixantaine de pays pour la réalisation de divers projets éducatifs et de développement dans le cadre de missions sous l’égide de l’Unesco, de l’ACDI, de Carrefour Canadien International et d’organismes de l’Église catholique. Il a résidé six ans à l’étranger, principalement en Afrique et en Europe. Il fonda l’Association canadienne des clubs Unesco en 1987.

Il fit sa marque par le lancement de nombreux projets novateurs pour les jeunes à l’Office de la jeunesse de Saint-Hyacinthe dont il fut le directeur pendant sept ans (1984-91). Passionné de littérature, il a longtemps animé l’émission «Des plumes et des mots» sur les ondes de Radio Ville-Marie. Il fut aussi chroniqueur à la Gazette de la Mauricie[3] et auteur de plus de 500 articles sur l’actualité que l’on peut lire sur son blogue[4]. Il lança en 2002 le bulletin Proximo, un bulletin électronique sur l’actualité religieuse qui dépasse présentement les 10 000 abonnés, une première au Canada. Il donna à Radio Ville-Marie (CIRA-FM), à titre de directeur général, une vive impulsion en créant un réseau radiophonique de 6 stations couvrant 70 % de la population du Québec avec un auditoire estimé à plus de 506 000 personnes de 18 ans et + (Léger Marketing 2010). Le site Web de la station mère à Montréal atteignait alors le demi million de visites annuellement[5].

En 2013, il prend la direction générale d'Auvidec Média. Il redonna en quelques mois un nouveau dynamisme et un rayonnement inédit à cette maison de production médiatique fondée en 1984. Aujourd'hui, plus de 75 personnes collaborent au service d'information et à la réalisation d'émissions télévisées. Il anima pendant 3 ans le magazine télévisé «Lignes de vie» diffusé sur une dizaine de chaînes canadiennes. Il fut un collaborateur régulier au Huffington Post Québec. Il est membre de la Société Québécoise de Psychologie dans les Organisations (SQPTO) et agit comme mentor dans les domaines de l'administration et des communications.

Le , son nom est cité dans un recours collectif parmi une liste de 18 religieux de la Communauté des Frères du Sacré-Cœur accusés d'agressions sexuelles contre des élèves du Collège Sacré-Cœur de Granby.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il a conçu et dirigé la réalisation de plusieurs projets collectifs d’écriture et d’outils pédagogiques dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]