Jean-Gabriel du Chasteler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcelles.
Jean-Gabriel du Chasteler
Marquis de Courcelles
Image illustrative de l'article Jean-Gabriel du Chasteler

Naissance
Moulbaix, Hainaut
Décès (à 62 ans)
Venise, royaume de Lombardie-Vénétie
Origine Pays-Bas autrichiens
Allégeance Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire (1776-1806)
Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche (1804-1825)
Grade Feldzeugmeister
Années de service 1776-1825
Conflits Guerre austro-turque
Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Faits d'armes Bataille de Wörgl
Distinctions Ordre militaire de Marie-Thérèse
Ordre impérial de Léopold

Le marquis Jean-Gabriel du Chasteler de Courcelles, né le au château de Moulbaix, dans les Pays-Bas méridionaux (aujourd'hui en Belgique) et mort le 7 mai 1825 à Venise, était un général de l'armée impériale du Saint-Empire.

Il est le fils de François Gabriel Joseph, marquis du Chasteler et de Courcelles (1744 - 1789), gouverneur de Binche et membre, et son directeur en 1788, de l’Académie impériale et royale des Sciences et Belles-Lettres de Bruxelles[1].

Après des études au lycée de la forteresse de Metz, il commence une carrière militaire en 1776, comme élève-officier au régiment d'infanterie Prince Charles de Lorraine Nr 3. En 1778, il entre à l'académie de génie militaire de Vienne. Il est nommé sous-lieutenant en 1780, et capitaine en 1785, dans le corps du génie de l'Armée Impériale.

Sous le maréchal Ernst Gideon von Laudon, il participe aux guerres contre l’Empire ottoman (1717-1790).

Durant le blocus de Mayence contre les forces de la République Française, il commande l’avant-garde alliée sous François Sébastien de Croix de Clerfayt. Pendant les 13 mois du siège (1794-95), il contribue avec beaucoup de mérite à la défense de la forteresse de Mayence. Promu colonel d'état-major en 1795, il prend une part très active à la levée de Mayence.

Après la création du royaume de Lombardie-Vénétie en 1815, il est nommé commandant de Venise et le reste jusqu'à sa mort[2].

Il est enterré dans la basilique de San Zanipolo à Venise[3].

Il maîtrisait douze langues[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. de Reiffenberg, « François-Gabriel-Joseph marquis du Chasteler et de Courcelles », Biographie nationale de Belgique,‎ (lire en ligne)
  2. (de) Karl Johann Casimir von Landmann, « Chasteler, Johann Gabriel », Allgemeine Deutsche Biographie,‎ (lire en ligne)
  3. (it) « Regno lombardo-veneto. Venezia, 10 maggio », Il Messagiere Tirolese, Rovereto, no 42,‎ 27 maggio 1825 (lire en ligne)
  4. (de) N.N., « Chasteler de Courcelles, Johann Gabriel Marquis (1763-1825), Generalmajor », Österreichisches Biographisches Lexikon 1815-1950,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]