Jean-Baptiste-Joseph de Lubersac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Baptiste-Joseph de Lubersac
Biographie
Naissance
Chabrignac
Décès
Paris
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par Jean-Louis de La Marthonie de Caussade
Évêque de Chartres
Évêque de Tréguier
Autres fonctions
Fonction laïque
Député aux États généraux

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason fr famille Lubersac.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Baptiste-Joseph de Lubersac, né le 15 avril 1740 à Chabrignac (Corrèze), et mort le 30 août 1822 à Paris, est un prélat français du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste-Joseph de Lubersac, vicaire général d'Arles et aumônier du roi, est nommé évêque de Tréguier en 1775. Il est alors également aumônier de madame Sophie, tante du Roi. Transféré au diocèse de Chartres en 1780, il fait publier un nouveau bréviaire et missel, inspirés des livres liturgiques parisiens. Il fait venir de Tréguier Sieyès, qu'il nomme chanoine, chancelier et grand vicaire. Député du clergé du bailliage de Chartres aux États-Généraux (1789), il est l'un des promoteurs de la fusion des trois ordres et de l'abolition des privilèges[1]. Cependant, opposé aux décrets religieux de la Constituante, il refuse de prêter serment à la Constitution civile du clergé (1790). Pendant la Révolution française, il séjourne en Angleterre et à Hildesheim en Allemagne et résigne son siège après le Concordat de 1801.

A son retour en France, il refuse un siège épiscopal afin de n'être pas contraint de nommer des prêtres constitutionnels. Bonaparte le nomme chanoine de Saint-Denis lors de la formation de ce chapitre. En raison de son âge, il refuse de retrouver son ancien siège de Chartres, que Louis XVIII lui propose en 1817[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Sevrin, Mgr Clausel de Montals, évêque de Chartres (1769-1857), t. I, Paris, Vrin, , p. 47-48
  2. M. de Lamase, « « Jean-Baptiste-Joseph de Lubersac, évêque de Chartres, d’après sa correspondance inédite » », Annales historiques de la Révolution française, t. XXXIX,‎

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]