Jan van Dael

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jan van Dael
Robert Jacques François Faust Lefèvre - Portrait of the painter Jan Frans van Dael.jpg
Robert Lefèvre, Portrait du peintre Jan-Frans van Dael (1804),
Anvers, musée royal des beaux-arts.
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Paris
Sépulture
Nom de naissance
Jan-Frans van Dael
Autres noms
Jean-François Van Dael
Nationalité
Activité
Lieux de travail
Distinctions
Médaille d'or au Salon de 1810
Médaille d'or au Salon de 1819
Chevalier de la Légion d'honneur en 1825

Jan-Frans van Dael, dit Jean-François Van Dael, né le à Anvers et mort le à Paris, est un peintre flamand de nature morte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre autodidacte, Van Dael s'installe à Paris dès 1787. Admis pour la première fois au Salon de peinture en 1793, il y expose régulièrement jusqu'en 1833.

Spécialisé dans les natures mortes de vases de fleurs et de corbeilles de fruits, il bénéficie d'une large reconnaissance publique et institutionnelle. Un prix de 4000 francs lui est décerné au Salon de l'an IX (1801), et il obtient une médaille d'or à deux reprises lors des Salons de 1810 et 1819. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1825 (archives). Il est membre de la Société royale pour l'encouragement des beaux-arts à Anvers, et membre de l'Académie royale des beaux-arts d'Amsterdam[1].

Deux de ses œuvres sont acquises par l'impératrice Joséphine et une troisième par l'impératrice Marie-Louise au titre du mécénat princier[2].

Van Dael dispense des cours de peinture pour les femmes dans son atelier parisien au no 14 impasse des Feuillantines. Il eut pour élèves Jean Benner-Fries, Élise Bruyère, Laurent Coste, Vicomtesse Iphigénie Decaux-Milet-Moreau, Henriëtte Geertruida Knip, Elisa-Emilie Le Mire, Auguste Piquet de Brienne, Christiaan van Pol, Adèle Riché et Jean Ulrich Tournier[3].

Il est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise (11e division).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En Algérie
En Australie
Aux États-Unis
En France
Au Royaume-Uni
En Russie

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Gabet, Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle (Paris, 1831) p. 674.
  • Nathalie Lemoine-Bouchard, Les peintres en miniatures (1650-1850), Paris, 2008, p. 512.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :