Jamiroquai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jamiroquai
Description de cette image, également commentée ci-après

Jay Kay sur scène, lors d'un concert de Jamiroquai en 2005.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Genre musical Pop[1]funk[1]jazz[1]acid jazz[2]soul[1]
Années actives 1992 - aujourd'hui
Labels Sony BMG 1992 - 2006
Mercury Records depuis 2010
Site officiel www.jamiroquai.co.uk
Composition du groupe
Membres Jason "Jay" Kay
chant
Rob Harris
guitare
Paul Turner
basse
Derrick McKenzie
batterie
Sola Akingbola
percussions
Matt Johnson
clavier
Nate Williams
clavier
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Jamiroquai.

Jamiroquai est un groupe de musique anglais, mené par le chanteur Jay Kay. C’est à Londres, au début des années 1990, qu’il se fait une place dans le mouvement acid jazz en plein essor. Jamiroquai impose très vite son style parmi les groupes de l’époque (Incognito, the Brand New Heavies, Galliano ou Corduroy). Aujourd’hui, le groupe a acquis une renommée mondiale, tout en ayant su faire évoluer sa musique. Son dernier album en date est Automaton, sorti en 2017.

Le nom Jamiroquai peut être décomposé en deux parties. La première « jam » est un terme de jazz qui fait référence à l’improvisation musicale. Le second « iroquai » fait référence à une tribu amérindienne : les Iroquois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Premiers succès[modifier | modifier le code]

Après avoir échoué à une audition pour devenir chanteur des Brand New Heavies, Jason Kay décide de monter son propre groupe. En écoutant la cassette qu'il a envoyée, le directeur de la maison de production s'attend alors à rencontrer par la suite une femme noire à cause de sa voix particulière laissant deviner plutôt une chanteuse afro-jazz. Le premier single de Jamiroquai, When You Gonna Learn? sort en 1992 sur le label Orenda[3]. Il obtient un petit succès au Royaume-Uni permettant au groupe de signer un contrat de huit albums avec Sony (aujourd’hui Sony Music Entertainment). Le premier, intitulé Emergency on Planet Earth, sort au début de l'été 1993, et remporte d'emblée un grand succès, se classant no 1 en Angleterre[4] et contenant plusieurs hits (dont le Top 10 Too young to die)[5]. Le deuxième album, The Return of the Space Cowboy, arrive fin 1994 et connaît également le succès[6].

Consécration[modifier | modifier le code]

En 1996, avec la sortie du troisième album Travelling Without Moving, Jamiroquai devient mondialement connu grâce à trois tubes Virtual Insanity[7], Cosmic Girl[8] et Alright. Le groupe fait un carton sur le marché du disque américain : aux MTV Video Music Awards de 1997, le clip vidéo de Virtual Insanity remporte quatre récompenses (meilleure vidéo, meilleurs effets spéciaux, meilleure mise en scène et prix de l’innovation vidéo).

Deeper Underground, nouveau tube international sorti l’année suivante[9], est intégré à la bande originale du film Godzilla (1998). La chanson Canned Heat figure aussi sur les bandes originales des films Center Stage (2000) et Napoleon Dynamite (2004).

Le style acid jazz des trois premiers albums demeure sur le quatrième, Synkronized (1999), mais les goûts de Jay Kay se tournent vers du disco teinté de funk et d'électro, avec notamment Supersonic et Destitute Illusions. Ce nouvel album marquera un changement dans le groupe puisque le bassiste Stuart Zender décide de quitter la formation. Pour des raisons de droits d'auteurs entre Zender et le groupe, Synkronized, initialement appelé Symphonized (dont l'origine du nom reste inconnue mais supposé inventé par des fans), initialement terminé en 1998, a dû être réécrit intégralement.

En 2000, le groupe écrit la chanson Everybody's going to the moon pour la bande originale du film d'animation québécois Titan A.E..

Cette nouvelle orientation favorise les succès commerciaux. Avec leur cinquième album A Funk Odyssey (2001), les influences disco deviennent une évidence. Le deuxième titre de cet album Little L connaît le succès dans le monde entier[10]. Le 29 avril 2002, Toby Smith, claviériste et principal compositeur du groupe depuis 1992, quitte Jamiroquai.

L'album Dynamite sort le . Classé troisième du hit-parade britannique[11], il atteint également le Top 5 un peu partout dans le monde[12], même si l'on peut noter, finalement, un moindre impact dans les classements et une amorce de déclin au niveau des ventes. Cet album est un des plus diversifiés de Jamiroquai. On peut aussi bien y trouver des morceaux dans le plus pur style disco ((Don't) Give Hate A Chance (en)), que des chansons aux racines jazz (Talullah). Le premier single Feels Just Like It Should sort en 2005 et le second Seven Days In Sunny June au mois d’août qui fait partie de la B.O du film Le diable s'habille en Prada.

Début 2006, Jason Kay se dit amer d’être resté aussi longtemps avec sa maison de disques Sony BMG Music. Dans une interview avec le Sydney Morning Herald, il déclare : « De nos jours, c’est 18 % de musique et 82 % de ce marketing à la con… La prochaine fois que je fais un album, je le mets sur Internet pour 5 dollars. » Il lance aussi une remarque sur la compilation Greatest Hits qui est purement une obligation contractuelle « En 2006, nous sortons de cette putain d’image. Prenez votre "Greatest Hits" et collez-le vous où je pense ». Ses différents commentaires dans une interview du Sun (« Il est temps de penser à autre chose. Je désire faire ma vie… Je veux la paix, la tranquillité et rencontrer une fille charmante puis avoir plein d’enfants. ») font courir la rumeur qu’il compte se retirer après ‘The Dynamite Tour’.

En , Jamiroquai annonce son partenariat avec la maison de disques Columbia Records, label affilié à Sony Music Entertainment. , le groupe annonce officiellement la sortie de son album Greatest Hits High Times 1992-2006 qui paraît en fin d'année, atteignant la 1re place au Royaume-Uni[13] et le Top 20 dans de nombreux pays[14]. Cet album contient deux nouvelles chansons, Runaway et Radio. La sortie de ce septième album marque la fin du contrat entre Jason Kay et Sony BMG Music. Dans Runaway, le chanteur s'adresse d'ailleurs directement à Sony BMG Music, comme l'explique la théorie de SL, plus tard confirmée par Jay Kay lors d'une interview au célèbre magazine anglais Blues and Soul daté du .

Déclin[modifier | modifier le code]

Sur le site officiel du groupe, Jason Kay annonce la préparation d'un nouvel album et dément les rumeurs déclarant qu'il se serait retiré du monde de la musique. Un album serait déjà prêt, mais selon Jay Kay lors de ses concerts (notamment à Rock in Rio (Madrid) et à Monaco en ) « We have good news and bad news; the good news is that we have a new album » (Nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle; la bonne nouvelle c'est que nous avons un nouvel album), « The bad news is, we haven't record company [rire] » (la mauvaise nouvelle, c'est que nous avons pas de maison de disques, [rire]). Il donne cette nouvelle sur le ton de l'humour ironique.

Le 24 juin 2010, lors du Debut Club show, Jason Kay et son groupe dévoilent une nouvelle chanson prénommée Rock Dust Light Star. Le 26 juin, lors du festival hard rock calling, Jason Kay annonce que le prochain album doit sortir en octobre, il a également pris la pose pour la pochette du futur album devant le photographe David Rowe. Le 18 juillet, au Festival des Vieilles Charrues, Jay Kay annonce un prochain album pour novembre 2010, information confirmée le 21 juillet lors du concert aux arènes de Nîmes, répétée le 23 juillet lors du Paléo Festival et agrémentée d'une performance live du titre Rock Dust Light Star. Le 30 août sort le single White Knuckle Ride[15]. Le nouvel album, plutôt funk-rock, s'intitule Rock Dust Light Star et sort le 1er novembre accompagné du single Blue Skies[16].
Cependant, les ventes de ce disque marquent cette fois-ci un net recul (déjà perçu - dans une moindre mesure - avec l'album Dynamite) par rapport à ses prédécesseurs, que ce soit au Royaume-Uni comme au niveau international (notamment aux États-Unis où il n'entre même pas dans le Top 200)[17].

Le 3 décembre 2010, le site officiel annonce une tournée européenne devant commencer en mars 2011. Lors de celle-ci, un drame survient le 24 mars 2011 à la Halle Tony Garnier de Lyon : un technicien français chargé de monter la scène se tue en faisant une chute d'une quinzaine de mètres. Le spectacle est alors annulé. La presse se fait l'écho d'un concert de remplacement le 28 juillet 2011 au Théâtre Antique de Vienne mais celui-ci ne sera jamais confirmé. Le concert de remplacement aura lieu finalement le 30 novembre 2011[18].

Le 9 juin 2011, le nouveau single du groupe, Smile, sort en téléchargement gratuit. Ce single est issu des sessions d'enregistrement de Rock Dust Light Star, mais n'avait pas été inclus dans la liste des titres retenus pour celui-ci[19].

Le 7 décembre 2012, à l'occasion des 20 ans du groupe, Jay Kay annonce dans un message destiné aux fans (sur leur site officiel) qu'un nouvel album va entrer en production très prochainement. Aucune date plus précise n'est cependant apportée quant à la sortie de ce futur disque. Dans le même temps, le 8 mars 2013, les trois premiers albums du groupe (Emergency on Planet Earth, The Return of the Space Cowboy, Travelling Without Moving) paraissent en versions remastérisées, en éditions deluxe comprenant des bonus.

Période récente[modifier | modifier le code]

Annoncé par le bassiste Paul Turner en juin 2016 sur Twitter, le 8e album doit sortir fin 2016 avec un premier single en septembre[20]. Sola Akingbola annonce le 16 juillet que l'album paraîtra le 4 novembre 2016, mais il n'en sera finalement rien.
Il faut attendre début 2017 pour que le groupe confirme les rumeurs sur les différents réseaux sociaux : l'album sortira en fait le 31 mars 2017[21]. Le single Automaton paraît le 27 janvier 2017[22] et a été entendu la veille pour la toute première fois sur la radio BBC 2[23].

Le 11 avril 2017, Toby Smith, ancien claviériste et membre historique du groupe, s'éteint des suites d'une longue maladie à l'âge de 46 ans[24].

Style Musical[modifier | modifier le code]

Le groupe bénéficie d'une renommée en particulier pour son style musical particulier, qui a su évoluer au fil des albums. Ainsi, il ne peut pas être résumé qu'à un genre mais bel et bien par plusieurs genres tel que le Funk, la Pop, la Soul, l'Acid jazz, l'électronique ou encore le Rock. Tous étant présent ou non dans certains albums.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Jamiroquai | Biography & History | AllMusic sur AllMusic
  2. Electronic » Jungle/Drum'n'Bass » Acid Jazz
  3. « when+you+gonna+learn | full Official Chart History | Official Charts Company » (consulté le 21 janvier 2017)
  4. « emergency+on+planet+earth | full Official Chart History | Official Charts Company » (consulté le 21 janvier 2017)
  5. « too+young+to+die | full Official Chart History | Official Charts Company » (consulté le 21 janvier 2017)
  6. « the+return+of+the+space+cowboy | full Official Chart History | Official Charts Company » (consulté le 21 janvier 2017)
  7. [1]
  8. [2]
  9. Steffen Hung, « lescharts.com - Jamiroquai - Deeper Underground », sur lescharts.com (consulté le 21 janvier 2017)
  10. Steffen Hung, « lescharts.com - Jamiroquai - Little L », sur lescharts.com (consulté le 21 janvier 2017)
  11. (en) « JAMIROQUAI | full Official Chart History | Official Charts Company », sur www.officialcharts.com (consulté le 21 janvier 2017)
  12. Steffen Hung, « lescharts.com - Jamiroquai - Dynamite », sur lescharts.com (consulté le 21 janvier 2017)
  13. « high+times+-+singles+1992-2006 | full Official Chart History | Official Charts Company » (consulté le 21 janvier 2017)
  14. Steffen Hung, « charts.org.nz - Jamiroquai - High Times - Singles 1992-2006 », sur charts.org.nz (consulté le 21 janvier 2017)
  15. [3]
  16. [4]
  17. Steffen Hung, « australian-charts.com - Jamiroquai - Rock Dust Light Star », sur australian-charts.com (consulté le 21 janvier 2017)
  18. [5]
  19. [6]
  20. [7]
  21. [8]
  22. [9]
  23. [10]
  24. « Jamiroquai : Toby Smith, membre historique du groupe, est décédé », LCI, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]