Jamais je ne t'ai promis un jardin de roses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jamais je ne t'ai promis un jardin de roses
Description de cette image, également commentée ci-après

Kathleen Quinlan, actrice principale du film en 1975

Titre original I Never Promised You a Rose Garden
Réalisation Anthony Page
Scénario Lewis John Carlino
Acteurs principaux
Sociétés de production New World Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique
Durée 96 minutes
Sortie 1977

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jamais je ne t’ai promis un jardin de roses (titre original : I Never Promised You a Rose Garden) est un film américain d'Anthony Page sorti en 1977.

Á l'instar du film « Vol au-dessus d'un nid de coucous », réalisé deux ans plus tôt par Milos Forman, ce film, au budget moins ambitieux, présente l'univers de la prise en charge des malades dans un service psychiatrique, avec la même absence de complaisance, mais de façon plus romancée, en s'inspirant d'un roman à succès, écrit treize ans plus tôt.

L'affiche française du film présente celui-ci en ces termes : « Elle a 16 ans, elle au bord de la folie, de l'amour et de la vie »[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deborah Blake (interprétée par Kathleen Quinlan), une jeune fille de 16 ans atteinte d'une forme de schizophrénie passe une grande partie de sa vie d'adolesente dans une sorte de rêve éveillé où elle s'imagine vivre dans un royaume fantastique assez délirant et étrange.

Après une tentative de suicide, Deborah est hospitalisée dans un établissement psychiatrique, mais les malades et l'environnement hostile de l'endroit menacent de la déstabiliser encore davantage et d'accentuer son délire. C'est alors que le Dr Fried, une psychiatre (Bibi Andersson) va s'intéresser à son cas et l'aider à s'en sortir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le scénario de ce film est l'adaptation d'un roman écrit par la romancière américaine, Joanne Greenberg, et dont le titre original est I Never Promised You a Rose Garden. Joanne Greenberg le signa à l'époque sous le nom de plume d'Hannah Green.

C'est la troisième réalisation du cinéaste britannique Anthony Page, plus connu pour avoir réalisé le remake du film Une femme disparaît d'Alfred Hitchcock en 1979, et fut par la même occasion, l'ultime réalisateur de cinéma de la mythique société de production britannique Hammer Films, qui cessa toute production cinématographique la même année (mais qui continua encore à produire des téléfilms pendant quelques années).

Le roman et le scénario du film ont fait l'objet d'une adaptation théâtrale aux États-Unis[2] dirigée par Walter L. Newton.

Ce film constitue également la première apparition publique de l'acteur américain Mel Gibson au cinéma, bien que celui ne soit pas crédité au générique. il côtoie également les tous jeunes acteurs Dennis Quaid et Clint Howard, encore simples figurants[3].

Distinction[modifier | modifier le code]

Le film fut nominé aux Golden Globes de 1978 dans deux catégories : celle du meilleur film dramatique et celle de la meilleure actrice dramatique pour Kathleen Quinlan mais il n'obtint aucune de ces deux récompenses.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Joanne Greenberg

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Jamais je ne t'ai promis un jardin de roses sur l’Internet Movie Database

Notes et références[modifier | modifier le code]

,,,,,