Jacques Joseph Oudet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oudet.

Jacques Joseph Oudet
Jacques Joseph Oudet

Naissance
Maynal
Décès (à 35 ans)
près de Vienne (Autriche)
Origine Drapeau de la France France
Grade général de brigade
Années de service 1792-1809

Jacques Joseph Oudet, né à Maynal (Jura), le , mort près de Vienne (Autriche) le , est un général français.

Il est nommé en 1799 chef de bataillon dans le corps du général Championnet. Il prend part à toute la campagne de l’armée des Alpes (an VII) et de l’armée d'Italie (an VIII). Blessé par balle à San Bartolomeo en Ligurie, il fut mis deux fois à l'ordre du jour de l'Armée.

En 1807, il rejoint l’armée d'Allemagne à Huningue et prend le commandement du 8e régiment de grenadiers. En 1809, il est nommé colonel du 17e régiment d'infanterie de ligne. Le 6 juin, après la bataille d'Essling, il est fait baron d'Empire. Blessé par une balle à Wagram le 6 juillet, il meurt deux jours après de ses blessures.

Selon Charles Nodier dans l'Histoire des sociétés secrètes dans l'armée sous Napoléon, texte publié anonymement en 1815[1], il serait le fondateur de la société secrète maçonnique des Philadelphes.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Charles Nodier, Jacques Rigomer Bazin, Didier, Lemare, Vincent de Langres Lombard, Histoire des sociétés secrètes de l'armée et des conspirations militaires qui ont eu pour objet la destruction du gouvernement de Bonaparte, Paris : Gide Fils; H. Nicolle, à la Librairie stéréotype, 1815 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]