Jacques Heurgon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heurgon.
Jacques Heurgon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Jacques Heurgon (Paris, - Paris, ) était un latiniste et étruscologue français.

Professeur de langue et littérature latines à la Sorbonne, membre de l'École française de Rome (1928-1930), il fut élu le 13 décembre 1968 à l'Académie des inscriptions et belles-lettres au fauteuil d'André Piganiol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de joailliers parisiens, il fait ses études au lycée Condorcet, où il rencontre le poète Jean Tardieu, avec qui il correspondra durant vingt années. Entré à l'École normale supérieure en 1923, il est reçu premier à l'agrégation de lettres. Il épouse en 1926 la fille de son ancien professeur de khâgne, Paul Desjardins, qui tient à l'abbaye de Pontigny des rencontres littéraires (Décades de Pontigny), fréquentées, entre autres, par André Gide, Bernard Groethuysen et Roger Martin du Gard[1].

Il est l'époux d'Anne Heurgon-Desjardins, fondatrice, en 1952, du Centre culturel international de Cerisy-la-Salle ; il est le père de Marc Heurgon, homme politique et historien, de Catherine Peyrou et d’Édith Heurgon, continuatrices des « colloques de Cerisy ».

Il était membre de l’Accademia nazionale dei Lincei, de la Pontificia Accademia Romana di Archeologia et de la British Academy.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Recherches sur l'histoire, la religion et la civilisation de Capoue préromaine des origines à la deuxième guerre punique (« Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome », 154), Paris, de Boccard, 1942, 483 p. (thèse d'État).
  • Rome et la Méditerranée occidentale jusqu'aux guerres puniques, Nouvelle Clio, PUF, 3e édition 1993 (ISBN 2130457010)
  • La Vie quotidienne des Étrusques, Hachette, 1961 et 1989, 361 pages (ISBN 9782010150746)
  • Le Trésor de Ténès, 86 pages, 1958, rééd. Flammarion, 1992 (ISBN 2082103943)
  • Le ciel a eu le temps de changer, correspondance 1922-1944 de Jacques Heurgon avec le poète Jean Tardieu, 272 pages, 2004 (ISBN 2908295741)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]