Jacques Griffe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Griffe, né Théodore, Antoine, Emile Griffe[1], est un créateur de mode et un grand couturier français, également costumier pour le théâtre et le cinéma. Il est né le à Conques sur Orbiel près de Carcassonne (Aude) et mort le à Villesiscle (Aude).

Parcours[modifier | modifier le code]

Après ses débuts à Toulouse chez la couturière Mirra, Jacques Griffe travaille à Paris, de 1935 à 1939, aux côtés de Madeleine Vionnet, dont les créations aux célèbres drapés le fascinent depuis son enfance.

En 1941 il ouvre son propre salon de Haute couture place Gaillon[2]. Lors de la deuxième guerre mondiale il est mobilisé et fait prisonnier. En 1947, il déménage rue du Faubourg-Saint-Honoré[2] et y fonde sa maison de prêt-à-porter Jacques Griffe Évolution. Plusieurs parfums à son nom sont créés : GriffonnageEnthousiasmeMistigri et Grilou.

En 1951[2], il se voit confier par le britannique Edward Molyneux, qui se retire, la responsabilité de sa maison de couture installée Rue Royale en face de Maxim's. En 1973, il met un terme à ses activités professionnelles et se retire à Villesiscle[1].

Considéré comme un maître du drapé et des couleurs, il aime les couleurs puissantes et les étoffes qui les mettent particulièrement en valeur, comme la moire ou le lamé.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Vingtième anniversaire de sa disparition: Hommage à Jacques GRIFFE, l'un des plus grands couturiers français de l'après-guerre », sur chroniquesdecarcassonne.midiblogs.com (consulté le 24 juillet 2016)
  2. a, b et c Madeleine Delpierre et Davray-Piékolek, Le costume : la haute couture 1945-1995, Paris, Flammarion, coll. « Tout l'art », (1re éd. 1991), 80 p. (ISBN 2-08-011236-8), « La haute couture de 1940 à 1960 », p. 22

Liens externes[modifier | modifier le code]