Jacques-Laurent Agasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques-Laurent Agasse
Jacques-Laurent Agasse - Self-portrait with horse.jpg

Attribué à Jacques-Laurent Agasse, Autoportrait au cheval, localisation inconnue.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieux de travail

Jacques-Laurent Agasse, né le à Genève et mort le à Londres, est un peintre suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques-Laurent Agasse est le fils de Philippe Agasse et de Catherine Audéoud, petit-fils d'Étienne Agasse, reçu bourgeois de Genève en 1742, arrière-petit-fils d'Étienne Agasse d'Aberdeen. Ami de Wolfgang Adam Toepffer et de Firmin Massot, on connaît plusieurs tableaux peints par ces trois artistes : le paysage par Toepffer, les figures par Massot et les animaux par Agasse.

Issu d'une riche famille écossaise, Agasse a toutes les facilités pour développer ses goûts artistiques dans les meilleures conditions possibles. Il est encouragé par les peintres Firmin Massot et Toppfer et va à Paris où il entre dans l'atelier de Jacques-Louis David le , puis travaille sous la direction d'Horace Vernet.. Il reste à Paris jusque vers 1798, tandis que des revers de fortune le décident à accepter les offres d'un riche anglais, qui l'emmène à Londres à la fin octobre 1800. Il y vit d'une existence modeste, et présenté au Régent 20 ans après. Il donne quelques peintures d'histoire, où les animaux ont leur place : Adonis tué par un sanglier, Alexandre domptant Bucéphale, Romulus et Rémus allaités par une louve, Androclès et son lion. Agasse est un peintre animalier d'une grande sensibilité[1].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En Suisse


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 1, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2700030117), p. 98.
  • (en) Allison Lee Palmer, Historical Dictionary of Romantic Art and Architecture, Scarecrow Press, , 304 p. (lire en ligne), p. 18.
  • Gérald Schurr, Le Guidargus de la peinture du XIXe siècle à nos jours, les Éditions de l'Amateur,1985, p. 23.

Liens externes[modifier | modifier le code]