Jack Tatum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tatum.
Jack Tatum
Nom complet John David Tatum
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
à Cherryville, Caroline du Nord
Décès (à 61 ans)
Oakland, Californie
Taille 1,78 m (5 10)
Poids 91 kg (200 lb)
Surnom The Assassin
Numéro 28, 31, 32
Position Free safety
Carrière universitaire ou amateur
1963 - 1966
1967 - 1970
H.S. : Passaic HS(NJ)
NCAA : Buckeyes d'Ohio State
Carrière professionnelle
Choix draft NFL Raiders d'Oakland
(1971, 19e choix au total)
1971 - 1979 Raiders d'Oakland
1980 Oilers de Houston
Super Bowl 1977 (Super Bowl XI)
Pro Bowl 1974, 1975, 1976
All-Pro 1974, 1977
Carrière pro. 1971-1980

College Football Hall of Fame 2004

(en) Statistiques sur NFL.com

John David « Jack » Tatum, né le à Cherryville et mort le à Oakland, est un américain, ancien joueur de football américain.

Au niveau universitaire, il joue pour les Buckeyes de l'Université d'État de l'Ohio en NCAA Division I FBS[1] de 1967 à 1970. Il est classé 10e en 1969 et 7e en 1970 au Trophée Heisman et est sélectionné dans l'équipe type All-American en 1969 et 1970[2]. Il est également sélectionné dans l'équipe type de la Conférence Big Ten en 1968, 1969 et 1970. Il remporte à deux rfeprises le titre national avec les Buckeyes au terme des saisons 1968 et 1970. Il est intronisé au Hall of Fame de son université (en) en 1981 et au College Football Hall of Fame en 2004[3].

Il est sélectionné en 19e choix global lors du premier tour de la draft 1971 de la NFL par la franchise des Raiders d'Oakland[4]. Il y reste jusqu'en 1979 et y est surnommé The Assassin (« l'assassin ») en fonction de son style de jeu[1],[3]. Il termine sa carrière chez les Oilers de Houston (1980)[4]

Fin de saison Saison 1976 de la NFL, il remporte le Super Bowl XI avec les Raiders aux dépends des Vikings du Minesotta sur le score de 32 à 14[1]. Tatum percute violemment le casque du wide receiver Sammy White (en). Cette action est souvent considéée comme un des plus gros chocs de l'histoire du Super Bowl[3]. Il est sélectionné à trois reprises au Pro Bowl (joués en 1974, 1975 et 1976)[4].

Safety réputé pour sa puissance (le New York Times dans sa nécrologie des années 1970 indique que Tatum était le symbole du jeu violent[1]), il est connu pour un tacle rude effectué lors d'un match de pré-saison 1978 contre le wide receiver Darryl Stingley (en) des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Ce dernier reste définitivement paralysé de la poitrine au bas des jambes, ce qui met un terme à sa carrière[5].

Il est aussi connu pour avoir été un des acteurs de l'Immaculate Reception en 1972 lors d'un match de playoffs contre les Steelers de Pittsburgh[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Battista, Judy, « Jack Tatum, Whose Tackle Paralyzed Player, Dies at 61 », The New York Times, (consulté le 27 décembre 2013)
  2. (en) « Jack Tatum College Stats », sur College Football at Sports-Reference.com (consulté le 12 août 2019)
  3. a b c et d (en) Schudel, Matt, « Jack Tatum dies; Oakland Raiders 'Assassin' was 61 », The Washington Post, (consulté le 27 décembre 2013)
  4. a b et c (en) « Jack Tatum Stats », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 12 août 2019)
  5. (en) Richmond, Peter, « The Assassin and The Reverend: Remembering the late Jack Tatum », Sports Illustrated, (consulté le 27 décembre 2013)