Jérôme Pécresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jérôme Pécresse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint

Jérôme Pécresse est un homme d'affaires français, né le dans le 15e arrondissement de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Né le , Jérôme Xavier Pécresse[1] est le fils de Francis Pécresse et de son épouse Marie-Édith Puget[2].

Le , il épouse Valérie Roux, connue plus tard comme femme politique sous son nom d'épouse Valérie Pécresse. De cette union naissent trois enfants : Baptiste, Clément et Émilie[2],[3].

Il est joueur de bridge de compétition de haut niveau, étant classé dans le top 1% des joueurs français.

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Hoche de Versailles, il intègre l'École polytechnique[1],[4] ; il devient ensuite ingénieur des ponts et chaussées[4] (en 1991[5]).

Carrière[modifier | modifier le code]

Jérôme Pécresse commence sa vie professionnelle au Crédit Suisse First Boston (CSFB) en 1992, dont il est associé, vice-président puis directeur chargé des fusions-acquisitions[2].

En 1998, il entre chez Imétal devenu Imerys. Nommé responsable de la stratégie et du développement, il est ensuite directeur général adjoint finance et stratégie en 2002 ; directeur de la branche céramiques, réfractaires, abrasifs et filtration en 2006, puis directeur général délégué en 2008[2],[6].

En 2011, il est nommé président du secteur Alstom Renewable Power Sector et vice-président exécutif d'Alstom, activité achetée en 2016 par General Electric et devenue General Electric Renewable Energy dont il est président-directeur général[2],[7].

Début 2016, sa décision de supprimer 800 emplois dans la région dont Valérie Pécresse, sa femme, « a fait de la lutte contre le chômage sa priorité » crée la polémique[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ouvrir la « Page d’accueil », sur le site de la bibliothèque de l’École polytechnique, Palaiseau (consulté le 8 novembre 2016), sélectionner l’onglet « Catalogues » puis cliquer sur « Famille polytechnicienne », effectuer la recherche sur « Jérôme Pécresse », résultat obtenu : « Pécresse, Jérôme Xavier (X 1986) ».
  2. a b c d et e Who's Who in France, « notice consacrée à Jérôme Pécresse », édition 2013, p. 1712.
  3. « Pécresse, l'héritière » sur politis.fr.
  4. a et b De la promotion X1986, cf. « Fiche de Jérôme Pécresse », sur le site de l’association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique (l’AX), Paris (consulté le 8 novembre 2016) ; y est notamment indiqué le grade de Jérôme Pécresse dans la fonction publique : « ingénieur des ponts et chaussées ».
  5. Le répertoire des ingénieurs et scientifiques de France.
  6. « Jérôme Pecresse » sur bloomberg.com.
  7. Olivier Cognasse, Pascal Gateaud et Manuel Moragues, « GE veut être le leader global des renouvelables », sur le site du magazine L'Usine nouvelle, (consulté le 11 décembre 2018).
  8. Site du magazine Marianne.