Jérôme Chiotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jérôme Chiotti
Image dans Infobox.
Informations
Naissance
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
1998CSM Persan
1999-2000VS Chartres
2001SCO Dijon
2002AC Lanester
2003UC Saint-Chély d'Apcher
Équipes professionnelles

Jérôme Chiotti, né le à Millau, est un coureur cycliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il pratique le cyclo-cross et le VTT, en particulier le cross-country[Quand ?]. En 1996, Il remporte le titre de champion du monde de cross-country, titre dont il est déchu après avoir avoué s'être dopé lors d'un entretien avec le magazine Vélo Vert en . Le mois suivant, voulant réparer sa faute, il remet au Suisse Thomas Frischknecht le maillot arc-en-ciel et la médaille d'or des championnats du monde de cross-country. L'UCI l'enlève du palmarès[1],[2],[3]. Il dispute sa dernière course en octobre 2003 lors du Roc d'Azur, qu'il termine en 28e position.

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Palmarès en VTT[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès en course à pied[modifier | modifier le code]

  • 2013
  • 2014
  • 2015
    • 2 h 28 min 9 s au marathon de Paris (42,195 km) soit la 25e place.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benoît Hopquin, « L'honneur retrouvé du cycliste Jérôme Chiotti, dopé repenti », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Le roman de l'EPO », sur www.lexpress.fr (consulté le )
  3. Éric Serres, « Laura Chiotti, le cyclisme ne la dupe plus », sur L'Humanité, (consulté le )
  4. « Millau : le Millavois Jérome Chiotti remporte le marathon des 100 km ! », sur MidiLibre.fr (consulté le )
  5. « Schneider Electric Marathon de Paris 2016 - Accueil », sur www.schneiderelectricparismarathon.com (consulté le )
  6. « Jérôme Chiotti remporte les 100 Km du Périgord noir », sur SudOuest.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]