Izarra (liqueur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Izarra.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Réclame de 1924 (L'Illustration)

Izarra, qui signifie l'étoile en basque, est une marque de liqueur créée en 1906 à Hendaye, au Pays basque, par le botaniste et pharmacien Joseph Grattau.

Izarra est une liqueur réalisée à partir d’un distillat composé de plantes, d’épices et d’une double macération de pruneaux et de brou de noix. Le distillat est associé, après passage en alambic en cuivre, à de l’Armagnac pour obtenir un résultat fidèle à la recette originelle.

Izarra est un symbole du Pays basque, rachetée en 1981 par Cointreau SA puis revendue en 2015 à Spirited Brands Limited, dirigée par Roland Giscard d'Estaing.

Désormais le groupe Renaud Cointreau assure la distribution de la marque Izarra (depuis 2018).

Gamme[modifier | modifier le code]

Izarra se boit en cocktail, en long drink et sec comme liqueur digestive.

Son histoire lui a fait croiser les chemins d' Ernest Hemingway, de Nikita Khrouchtchev ou de Pierre Gagnaire[réf. nécessaire][1]

Izarra se décline sous deux formes :

  • Izarra vert, liqueur à 40°, constituée de 16 plantes parmi lesquelles on trouve : menthe poivrée, noix de muscade, graine et feuille de coriandre, fenouil, graine et racine d’angélique, céleri, balsamite, fleur de sureau, carvi noir, thym serpolet, cardamome, anis vert et génépi.
  • Izarra jaune, également à 40°, dont l’assemblage final comporte du miel, ajouté suite aux différentes macérations dans l’alcool et l’armagnac.

Élaboration[modifier | modifier le code]

Elle a trouvé son inspiration dans une formule datant de 1835 que Joseph Grattau avait découverte en s’installant à Bayonne.

Izarra vert et Izarra jaune ont un fond commun fait d’une dizaine de plantes et d’épices d’abord distillées dans un alambic en cuivre. Un esprit simple ou eau-de-vie est récolté, dont on ne retient que le cœur. Ce cœur est ensuite assemblé à un mélange d’amandes, de brou de noix et de pruneaux qui a lui-même macéré pendant plusieurs mois dans de l’alcool pur.

Enfin, le maître distillateur y ajoute de l’armagnac et une touche de sucre pour obtenir de Izarra, dont les anciens disaient que c’est le « Soleil dans un verre ».

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1906, le botaniste Joseph Grattau crée la liqueur Izarra Fine-Hendaye à Hendaye au Pays basque.
  • En 1907, Izarra est offerte par le champion de pelote Chiquito à sa Majesté le Roi Édouard VII d’Angleterre à Sare.
  • De 1909, Izarra recouvre les murs des maisons du Pays basque et de nombreuses affiches publicitaires envahissent Biarritz et Bayonne.
  • En 1912, fort de son succès Izarra s’agrandi et crée une grande distillerie à Bayonne sur les bords de l’Adour[2].
  • En 1926, Izarra s’illustre dans le premier roman d’Ernest Hemingway, Le soleil se lève aussi.
  • En 1929, Izarra se distingue grâce au cocktail Et moi je te dis…Maud[3], vainqueur du Championnat de Cocktail des Artistes de Paris.
  • En 1934, au moment où Izarra débarque aux États-Unis, Zulla sort sa célèbre publicité Izarra.
  • Dès 1950, les courses de ski des Pyrénées, les concours de pelote basque, les fêtes traditionnelles sont sponsorisées par Izarra, La Grande Liqueur de La Côte Basque.
  • En 1950, l'affichiste Paul Colin crée la publicité Izarra la plus connue qui fera le tour du monde.
  • En 1955, Izarra rachète La liqueur d’Hendaye.
  • En , le ministre d’URSS, Nikita Khrouchtchev, déguste Izarra à Pau lors d’un dîner en son honneur en pleine Guerre froide.
  • Dans les années 1960, Izarra prospère, ouvrant des unités de production au Mexique, Argentine, Colombie, Venezuela, Espagne, et atteignant 1 200 000 bouteilles vendues.
  • En 1981, Cointreau rachète Izarra à la famille Grattau.
  • En 1998, la distillerie historique de Bayonne est détruite et la liqueur est produite à Angers au siège de Cointreau.
  • En 2011, le groupe Rémy Cointreau relance la marque. Le siège social d’Izarra est réinstallé à Bayonne.
  • En 2015, Spirited Brands, créé et dirigé par Roland Giscard d'Estaing, rachète la société.
  • En 2018, le groupe Renaud Cointreau, par l'intermédiaire de sa filiale Vedrenne, assure la distribution de la marque Izarra[4].

Cocktails[modifier | modifier le code]

Six grands barmen français ont composé des cocktails à base d'Izarra dont les plus connus sont[2] :

  • le Mojito basque, recette du Mojito classique avec de l'Izarra verte à la place du rhum, pour un mojito plus frais[5] ;
  • l'Izarra Limon, Izarra verte allongée au Schweppes Lemon ou au Kas Citron avec des glaçons. Très frais, estival, légèrement fruité, doux, vert pastel[6] ;
  • la Côte d'Émeraude, avec du gin et de l'armagnac[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Au fil du temps | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  2. a et b « Livret de cocktail Izarra » [PDF], sur barmag (consulté le 28 octobre 2015).
  3. « Et moi je te dis Maud | Cocktails courts - Mixologie | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  4. « L’Izarra prépare son retour au Pays basque », sur SudOuest.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  5. « Mojito Basque | Mojito basque - Mixologie | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  6. « Izarra Limon | Cocktails longs - Mixologie | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  7. « Cocktail La Côte d’Émeraude », sur shooters et gueule de bois (consulté le 28 octobre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]