Izarra (liqueur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Izarra, qui signifie l'étoile en basque, est une marque de liqueur créée en 1906 à Hendaye, au Pays basque, par le botaniste et pharmacien Joseph Grattau.

Izarra est une liqueur réalisée à partir d’un distillat composé de plantes, d’épices et d’une double macération de pruneaux et de brou de noix. Le distillat est associé, après passage en alambic en cuivre, à de l’Armagnac pour obtenir un résultat fidèle à la recette originelle.

Izarra est un symbole du Pays basque, rachetée en 1981 par Cointreau SA puis revendue en 2015 à Spirited Brands Limited, le groupe Vedrenne en assure la distribution depuis 2018.

Gamme[modifier | modifier le code]

Izarra se boit en cocktail, en long drink et sec comme liqueur digestive.

Son histoire lui a fait croiser les chemins d' Ernest Hemingway, de Nikita Khrouchtchev ou de Pierre Gagnaire[réf. nécessaire][1]

Izarra se décline sous deux formes :

  • Izarra vert, liqueur à 40°, constituée de 13 plantes parmi lesquelles on trouve : noix de muscade, graine et feuille de coriandre, fenouil, graine et racine d’angélique, céleri, balsamite, fleur de sureau, carvi noir, thym serpolet, cardamome, anis vert et génépi.
  • Izarra jaune, également à 40°, dont l’assemblage final comporte du miel, ajouté suite aux différentes macérations dans l’alcool et l’armagnac.

Élaboration[modifier | modifier le code]

Elle trouve son inspiration dans une formule datant de 1835 que Joseph Grattau a découverte en s’installant à Bayonne.

Pour se rapprocher du goût originel, la recette a été revue, en 2019, avec une plus forte concentration en plantes et surtout une réduction du taux de sucre.

Izarra vert et Izarra jaune ont un fond commun fait d’une dizaine de plantes et d’épices d’abord distillées dans un alambic en cuivre. Un esprit simple ou eau-de-vie est récolté, dont on ne retient que le cœur. Ce cœur est ensuite assemblé à un mélange d’amandes, de brou de noix et de pruneaux qui a lui-même macéré pendant plusieurs mois dans de l’alcool pur.

Enfin, pour l'Izarra vert, le maître distillateur y ajoute de l’armagnac et une touche de sucre pour obtenir Izarra, dont les anciens disaient que c’est le « Soleil dans un verre ».

L'assemblage final pour l'Izarra jaune, comporte du miel, ajouté suite aux différentes macérations dans l'alcool et l'armagnac.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1906, le botaniste Joseph Grattau crée la liqueur Izarra Fine-Hendaye à Hendaye au Pays basque.
  • En 1907, Izarra est offerte par le champion de pelote Chiquito à sa Majesté le Roi Édouard VII d’Angleterre à Sare.
  • De 1909, Izarra recouvre les murs des maisons du Pays basque et de nombreuses affiches publicitaires envahissent Biarritz et Bayonne.
  • En 1912, fort de son succès Izarra s’agrandi et crée une grande distillerie à Bayonne sur les bords de l’Adour[2].
  • En 1926, Izarra s’illustre dans le premier roman d’Ernest Hemingway, Le soleil se lève aussi.
  • En 1929, Izarra se distingue grâce au cocktail Et moi je te dis…Maud[3], vainqueur du Championnat de Cocktail des Artistes de Paris.
  • En 1934, au moment où Izarra débarque aux États-Unis, Zulla sort sa célèbre publicité Izarra.
  • Dès 1950, les courses de ski des Pyrénées, les concours de pelote basque, les fêtes traditionnelles sont sponsorisées par Izarra, La Grande Liqueur de La Côte Basque.
  • En 1950, l'affichiste Paul Colin crée la publicité Izarra la plus connue qui fera le tour du monde.
  • En 1955, Izarra rachète La liqueur d’Hendaye.
  • En , le ministre d’URSS, Nikita Khrouchtchev, déguste Izarra à Pau lors d’un dîner en son honneur en pleine Guerre froide.
  • Dans les années 1960, Izarra prospère, ouvrant des unités de production au Mexique, Argentine, Colombie, Venezuela, Espagne, et atteignant 1 200 000 bouteilles vendues.
  • En 1981, Cointreau rachète Izarra à la famille Grattau.
  • En 1998, la distillerie historique de Bayonne est détruite et la liqueur est produite à Angers au siège de Cointreau.
  • En 2011, le groupe Rémy Cointreau relance la marque. Le siège social d’Izarra est réinstallé à Bayonne.
  • En 2015, Spirited Brands, créé et dirigé par Roland Giscard d'Estaing, rachète la société.
  • En 2018, le groupe Vedrenne assure la distribution de la marque Izarra[4].

Cocktails[modifier | modifier le code]

Six grands barmans français ont composé des cocktails à base d'Izarra dont les plus connus sont[2] :

  • Le Mojito basque, recette du Mojito classique avec de l'Izarra verte à la place du rhum, pour un mojito plus frais[5] ;
  • L'Izarra Limon, Izarra verte allongée au Schweppes Lemon ou au Kas Citron avec des glaçons. Très frais, estival, légèrement fruité, doux, vert pastel[6] ;
  • La Côte d'Émeraude, avec du gin et de l'armagnac[7].

Depuis 2018, de nouveaux cocktails ont fait leurs apparitions :

  • Tik'Izarra, avec de l'Izarra vert, sirop d'orgeat, jus d'ananas et jus de citron.
  • Basquiano, avec de l'Izarra jaune, Vermouth Rouge, Salers 16% et eau pétillante.
  • Iza Gorria, avec de l'Izarra jaune, Supercassis 20% VEDRENNE et du Tonic.
  • Beko, avec de l'Izarra vert, Rosé de Gascogne et du Tonic.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Au fil du temps | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  2. a et b « Livret de cocktail Izarra » [PDF], sur barmag (consulté le 28 octobre 2015).
  3. « Et moi je te dis Maud | Cocktails courts - Mixologie | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  4. « L’Izarra prépare son retour au Pays basque », sur SudOuest.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  5. « Mojito Basque | Mojito basque - Mixologie | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  6. « Izarra Limon | Cocktails longs - Mixologie | Izarra », sur www.izarra.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  7. « Cocktail La Côte d’Émeraude », sur shooters et gueule de bois (consulté le 28 octobre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]