Ismaël Diadié Haïdara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ismaël Diadié Haïdara
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
TombouctouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Né en à Bajindé (Tombouctou), Ismaël Diadié Haïdara ou Ismaël Qûtti est un écrivain poète malien et directeur de bibliothèque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de la section Art dramatique de l’Institut National des Arts de Bamako en 1981, Ismaël Diadié Haïdara a travaillé d'abord au Ministère de la culture à Bamako et à Farach dans le cercle de Goundam, puis au Centre de documentation et de recherche Ahmed-Baba de Tombouctou avant de poursuivre ses études à l'ENSUP, puis à l’Université de Grenade en Espagne[1] où il est aujourd'hui chercheur.

Polyglotte il parle et écrit le français, l’espagnol, le latin, l’arabe et l’anglais. Ismaël Diadié Haïdara est auteur de plusieurs ouvrages et articles publiés et/ou traduits en français en espagnol et en latin.

Il est directeur de la bibliothèque de manuscrits Fondo Kati qu'il a créée.

Il se réclame de la philosophie hédoniste[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Territoire de la douleur (poésie, 1977),
  • le Chant équinoxial (poésie, 1978),
  • Comme une blessure éclatée dans les vannes du soleil (poésie, 1979),
  • Poèmes (1980-2000, inédit) ;
  • Le Tombeau de Jabès (Poésie, in Pour Saluer Jabès, Paris)

Histoire[modifier | modifier le code]

  • les Morisques en Afrique subsaharienne, essai d’évaluation quantitative Tunis, CEROMDI, 1993
  • les Juifs à Tombouctou, Bamako, Éditions Donniya, 1999
  • l’Espagne musulmane et l’Afrique subsaharienne », Bamako, Editions Donniya, 1997 ;(Prix de la Fondation Roger Garoudi pour la recherche historique)
  • le Soufisme, Cordoba, 1990
  • la Conquête du Songhay : les questions logistiques, Marrakech, 1992
  • Tombouctou et les poètes de l’exil andalous, Zaghouan, 1994
  • le Pasha Jawdar et la conquête saadienne du Songhay (1591-1599), Rabat, 1996
  • Quelques sources inédites relatives au commerce juif à Tombouctou au XIXe siècle, Milan, 1997

Philosophie[modifier | modifier le code]

  • Statut du monde, Nécessité, Possibilité et contingence chez Ibn Arabi de Murcia, filosofía, Cordoba, 1992

Analecta filosofía, inédit.

Articles[modifier | modifier le code]

  • Les Années de Cuevas del Almanzora dans la vie de Jawdar Pasha, Barcelone, Studia Africa, 1991
  • Tombouctou et la musique Arma (en collaboration avec Reynaldo y Azucena Manzano), Marrakech, 1992
  • Du nouveau sur la fin du pashalik Arma de Tombouctou ; une lettre de Sheik Sidi Al-Mukhtar Ahmad Lobbo du Macina, Institut des Etudes Africaines, Rabat, 1992
  • El Bajà Yawdar y la conquista saadi del Songhay (1591-1599), Instituto de Estudios Almeriennes/Ayuntamiento de Cuevas del Almanzora, 1993
  • La Famille Kati, Barcelona, Studia Africa, no 7, 1996
  • Histoire des juifs à Tombouctou : la synagogue, le marché et le cimetière, Tapama, no 1, Bamako, 1996
  • L’Espagne musulmane et l’or de l’Afrique subsaharienne, Tapama no 2, Bamako, 1997
  • Essai sur la littérature andalouse au Soudan d’après le Tar’rikh al-Sûdân d’Abd al-Rahmân al-Sa’dî », Revue d’Anthropologie de Paris, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]